Inter-LGBT

Inter-LGBT Page officielle de l'Inter-LGBT. Organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Paris, de la Quinzaine des Fiertés et du Printemps des Assoces. @InterLGBT
(99)

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), créée sous le nom de Le***an & Gay Pride Ile-de-France en 1999, participe d’un mouvement qui, depuis 30 ans, inscrit sur la place publique la question de l’orientation et de l’identité de genre, par le biais de manifestations revendicatives à caractère festif. Son but : lutter contre les discriminations fondées sur les moeurs, l’orientation ou l’identité de genre, dans le cadre de la promotion des droits humains et des libertés fondamentales. Comment ? Elle organise la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans, le Printemps des assoces (conférence et salon) et d’autres interventions publiques ; elle participe au dialogue politique et social ; elle soutient des projets inter-associatifs et favorise à la fois la visibilité des associations LGBT et l’émergence d’une stratégie collective. Les plénières politique et interassociative, lieu public de rencontre et d’échanges, permettent la mise en commun de moyens et l’élaboration des stratégies collectives du mouvement LGBT français. Se réunissant une fois par mois, rassemblant une cinquantaine d’associations, les plénières décident des orientations de l’Interassociative et l’organisation des grands temps forts de la vie interassociative de l’Inter-LGBT. Le Conseil d’Administration est l’instance exécutive : il met en oeuvre les décisions de l’assemblée générale et des pôles dans la mesure des ressources de l’association et des moyens qu’elle peut mobiliser.

Fonctionnement normal

[Communiqué de presse]Les droits des personnes LGBTQI+ sont-ils encore une priorité pour le ministère des Affaires étran...
05/05/2021

[Communiqué de presse]

Les droits des personnes LGBTQI+ sont-ils encore une priorité pour le ministère des Affaires étrangères ?

Le 11 mai débutera l’examen en séance au Sénat du projet de loi relatif au développement international. Les droits des personnes LGBTQI+ et les organisations qui les soutiennent sont une nouvelle fois le parent pauvre des financements accordés par la France, alors même que les pays qu’elle soutient pénalisent majoritairement les rapports entre personnes de même sexe.

La suite à lire ici 👉 http://www.inter-lgbt.org/loi-dev-international-05052021/

Cc France Diplomatie Sénat

[Communiqué de presse]

Les droits des personnes LGBTQI+ sont-ils encore une priorité pour le ministère des Affaires étrangères ?

Le 11 mai débutera l’examen en séance au Sénat du projet de loi relatif au développement international. Les droits des personnes LGBTQI+ et les organisations qui les soutiennent sont une nouvelle fois le parent pauvre des financements accordés par la France, alors même que les pays qu’elle soutient pénalisent majoritairement les rapports entre personnes de même sexe.

La suite à lire ici 👉 http://www.inter-lgbt.org/loi-dev-international-05052021/

Cc France Diplomatie Sénat

Le militant gay #lindolfokosmaski a été assassiné par balles puis brûlé au #brésil. Il défendait les droits des paysans ...
04/05/2021

Le militant gay #lindolfokosmaski a été assassiné par balles puis brûlé au #brésil. Il défendait les droits des paysans et des populations rurales. D’après la police il pourrait s’agir d’un crime homophobe. L’Inter-LGBT a une pensée pour sa famille et ses camarades de lutte et espère que toute la lumière sera faite sur son meurtre 🇧🇷🏳️‍🌈🏳️‍⚧️

Cc Autres Brésils 🖤

Le militant gay #lindolfokosmaski a été assassiné par balles puis brûlé au #brésil. Il défendait les droits des paysans et des populations rurales. D’après la police il pourrait s’agir d’un crime homophobe. L’Inter-LGBT a une pensée pour sa famille et ses camarades de lutte et espère que toute la lumière sera faite sur son meurtre 🇧🇷🏳️‍🌈🏳️‍⚧️

Cc Autres Brésils 🖤

⚠️⚠️⚠️ SAMEDI 26 JUIN 2021 ⚠️⚠️⚠️Parce qu’il nous faut encore marcher en 2021 ! Parce qu’il est important d’être visible...
02/05/2021

⚠️⚠️⚠️ SAMEDI 26 JUIN 2021 ⚠️⚠️⚠️

Parce qu’il nous faut encore marcher en 2021 !
Parce qu’il est important d’être visibles !
Parce que nous devons toujours revendiquer des droits !
Parce qu’il y a encore du chemin à parcourir !
Parce qu’il était temps de se retrouver enfin !

Nous vous donnons rendez-vous le 26 juin 2021 pour la Marche des Fiertés LGBT+ de Paris/Île-de-France ! Sans chars, sans podium mais avec nos colères, notre détermination et plus que jamais nos voix ! ✊ 🏳️‍⚧️🏳️‍🌈

Plus d’information vous seront communiquées dans les prochaines semaines sur l’organisation de la manifestation : le point de rassemblement, le parcours, texte d’appel, mot d’ordre, protocole sanitaire pour la sécurité de tou·te·s…

Encore un peu de patience !

⚠️⚠️⚠️ SAMEDI 26 JUIN 2021 ⚠️⚠️⚠️

Parce qu’il nous faut encore marcher en 2021 !
Parce qu’il est important d’être visibles !
Parce que nous devons toujours revendiquer des droits !
Parce qu’il y a encore du chemin à parcourir !
Parce qu’il était temps de se retrouver enfin !

Nous vous donnons rendez-vous le 26 juin 2021 pour la Marche des Fiertés LGBT+ de Paris/Île-de-France ! Sans chars, sans podium mais avec nos colères, notre détermination et plus que jamais nos voix ! ✊ 🏳️‍⚧️🏳️‍🌈

Plus d’information vous seront communiquées dans les prochaines semaines sur l’organisation de la manifestation : le point de rassemblement, le parcours, texte d’appel, mot d’ordre, protocole sanitaire pour la sécurité de tou·te·s…

Encore un peu de patience !

#NormundsKindzulis, 29 ans, a été victime d’un meurtre homophobe en Lettonie 🇱🇻. Brûlé vif il y a quelques jours, il vie...
01/05/2021

#NormundsKindzulis, 29 ans, a été victime d’un meurtre homophobe en Lettonie 🇱🇻. Brûlé vif il y a quelques jours, il vient de succomber à ses blessures. L’Inter-LGBT présente ses plus sincères condoléances à son compagnon, sa famille et ses ami·e·s.
🖤
#StopKillingUs
Cc
Association of LGBT and their friends Mozaika

#NormundsKindzulis, 29 ans, a été victime d’un meurtre homophobe en Lettonie 🇱🇻. Brûlé vif il y a quelques jours, il vient de succomber à ses blessures. L’Inter-LGBT présente ses plus sincères condoléances à son compagnon, sa famille et ses ami·e·s.
🖤
#StopKillingUs
Cc
Association of LGBT and their friends Mozaika

26/04/2021
Table ronde : Place et droits à parler des lesbiennes dans les mouvements associatifs, politiques…

Lundi 26 avril aura lieu une table-ronde pour la Journée internationale de la visibilité lesbienne.

Elle aura pour thème: La place et droits à parler des lesbiennes, personnes concernées, dans les mouvements associatifs, politiques, étudiants, etc.

En plein vote de la PMA - d’une longueur époustouflante, nous avons vu de nombreux hommes subtiliser la place des lesbiennes dans l’espace public pour y donner leur avis. Cet nième exemple montre une fois de plus la difficulté pour les femmes, notamment lesbiennes, d’avoir leur place dans la société et leur droit à la parole.

Au travers de divers témoignages, nous aborderons la place des lesbiennes dans le milieu associatif, politique, sportif, professionnel, etc. Ensemble, les intervenantes discuteront des points de blocages et des solutions qu’elles verraient pour accroître leur place dans la société. Elles débattront également des réunions en non-mixité et de la question des quotas.

Nous vous y attendons nombreuses•eux !

Les intervenantes :
- Aminata Coulibaly M’Bengue de Génération.s LGBTI
- Aurore Foursy, ancienne présidente de l’Inter-LGBT
- Hélène Germain, vice-présidente de la FSGL
- Pauline Lebaron de l’Unef
- Stéphanie Suby Lesy, administratrice de l'association Les Enfants d'Arc en Ciel

La table ronde sera animée par Vi-Vi Strobel de Bi’Cause, Nathalie Bourdon de Mobilisnoo et Margaux Bouaziz, déléguée droits des femmes et lutte contre le sexisme au sein de l’Inter-LGBT.

La table ronde sera accompagnée par deux interprètes LSF.

26/04/2021
Table ronde : Place et droits à parler des lesbiennes dans les mouvements associatifs, politiques, etc...

Lundi 26 avril aura lieu une table-ronde pour la Journée internationale de la visibilité lesbienne.

Elle aura pour thème: La place et droits à parler des lesbiennes, personnes concernées, dans les mouvements associatifs, politiques, étudiants, etc.

En plein vote de la PMA - d’une longueur époustouflante, nous avons vu de nombreux hommes subtiliser la place des lesbiennes dans l’espace public pour y donner leur avis. Cet nième exemple montre une fois de plus la difficulté pour les femmes, notamment lesbiennes, d’avoir leur place dans la société et leur droit à la parole.

Au travers de divers témoignages, nous aborderons la place des lesbiennes dans le milieu associatif, politique, sportif, professionnel, etc. Ensemble, les intervenantes discuteront des points de blocages et des solutions qu’elles verraient pour accroître leur place dans la société. Elles débattront également des réunions en non-mixité et de la question des quotas.

Nous vous y attendons nombreuses•eux !

Les intervenantes :
- Aminata Coulibaly M’Bengue de Génération.s LGBTI
- Aurore Foursy, ancienne présidente de l’Inter-LGBT
- Hélène Germain, vice-présidente de la FSGL
- Pauline Lebaron de l’Unef
- Stéphanie Suby Lesy, administratrice de l'association Les Enfants d'Arc en Ciel

La table ronde sera animée par Vi-Vi Strobel de Bi’Cause, Nathalie Bourdon de Mobilisnoo et Margaux Bouaziz, déléguée droits des femmes et lutte contre le sexisme au sein de l’Inter-LGBT.

La table ronde sera accompagnée par deux interprètes LSF.

Notre table ronde consacrée à la journée internationale de la #VisibilitéLesbienne commence ! 🎙Organisée avec Bi'Cause e...
26/04/2021

Notre table ronde consacrée à la journée internationale de la #VisibilitéLesbienne commence ! 🎙
Organisée avec Bi'Cause et Mobilisnoo et avec la participation de Comité Génération·s LGBTI + UNEF le syndicat étudiant Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL) et Les Enfants d'Arc-en-Ciel.

Elle est à suivre en direct ici :
👉 https://www.facebook.com/InterLGBT/videos/904909783663924
ou ici :
👉 https://youtu.be/h-KNkh9Lw5Y

Notre table ronde consacrée à la journée internationale de la #VisibilitéLesbienne commence ! 🎙
Organisée avec Bi'Cause et Mobilisnoo et avec la participation de Comité Génération·s LGBTI + UNEF le syndicat étudiant Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL) et Les Enfants d'Arc-en-Ciel.

Elle est à suivre en direct ici :
👉 https://www.facebook.com/InterLGBT/videos/904909783663924
ou ici :
👉 https://youtu.be/h-KNkh9Lw5Y

L’Inter-LGBT soutient et sera présente à la marche lesbienne aujoud'hui à Paris ! ✊Rendez-vous Place du Châtelet à 14h00...
25/04/2021

L’Inter-LGBT soutient et sera présente à la marche lesbienne aujoud'hui à Paris ! ✊
Rendez-vous Place du Châtelet à 14h00 pour réclamer la #PMAPourtoutes et tous !

👉 https://fb.me/e/1RiwTvJlr

L’Inter-LGBT soutient et sera présente à la marche lesbienne aujoud'hui à Paris ! ✊
Rendez-vous Place du Châtelet à 14h00 pour réclamer la #PMAPourtoutes et tous !

👉 https://fb.me/e/1RiwTvJlr

La Cour Européenne des Droits de l’Homme examinera les 261 requêtes émanant de travailleur·se·s du sexe contre la #LoiPr...
20/04/2021
Loi Prostitution de 2016 : la Cour européenne des droits de l’homme examinera 261 requêtes émanant de travailleurSEs du sexe - STRASS

La Cour Européenne des Droits de l’Homme examinera les 261 requêtes émanant de travailleur·se·s du sexe contre la #LoiProstitution.
L' @InterLGBT apporte son soutien dans le combat pour faire cesser cette loi répressive !

(Paris, le 12/04/2021)   Dans une décision communiquée le 12 avril, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a indiqué qu’elle examinerait les 261 requêtes émanant de travailleuses du sexe qui lui ont été transmises en décembre 2019.   Suite à la décision du 1er février 2019 du Con...

Des députés proches de #VladimirPoutine appellent à enfermer les personnes LGBT+ dans des camps.L’Inter-LGBT réaffirme s...
16/04/2021

Des députés proches de #VladimirPoutine appellent à enfermer les personnes LGBT+ dans des camps.
L’Inter-LGBT réaffirme son soutien indéfectible aux activistes russes 🇷🇺 et appelle au respect des libertés fondamentales des citoyen·ne·s russes sans considération pour leur orientation sexuelle ou leur identité de genre dans toutes les républiques de la fédération de Russie !

Des députés proches de #VladimirPoutine appellent à enfermer les personnes LGBT+ dans des camps.
L’Inter-LGBT réaffirme son soutien indéfectible aux activistes russes 🇷🇺 et appelle au respect des libertés fondamentales des citoyen·ne·s russes sans considération pour leur orientation sexuelle ou leur identité de genre dans toutes les républiques de la fédération de Russie !

Avec l'Inter-LGBT, testez en exclusivité ce nouveau concept LGBTQI+ et rencontrez de nouvelles personnes ! 🦄 🦄Télécharge...
16/04/2021

Avec l'Inter-LGBT, testez en exclusivité ce nouveau concept LGBTQI+ et rencontrez de nouvelles personnes ! 🦄 🦄

Téléchargez l’application et n’hésitez pas à partager vos retours pour la rendre encore plus inclusive et safe. 🎁 10 boosts vous sont offerts aujourd’hui en prime, c’est cadeau 😊.
-> https://himoon.app/

Avec l'Inter-LGBT, testez en exclusivité ce nouveau concept LGBTQI+ et rencontrez de nouvelles personnes ! 🦄 🦄

Téléchargez l’application et n’hésitez pas à partager vos retours pour la rendre encore plus inclusive et safe. 🎁 10 boosts vous sont offerts aujourd’hui en prime, c’est cadeau 😊.
-> https://himoon.app/

02/04/2021

L'inter-LGBT soutient le lancement d'une nouvelle application inclusive qui va être testée en France dans les jours à venir. Nous proposons de la tester en avant première !

Ta participation servira à affiner le concept.
Tu veux en savoir plus et participer ? Inscris-toi sur l'évènement Facebook et plus d’infos suivront 😉

👉 https://fb.me/e/zXyQgRYO

Lancement avec le soutien de l'Inter-LGBT, Centre Lgbt Paris, Couleurs Gaies, Fiertés Pas-de-Calais et plus...

L’Inter-LGBT tient à soutenir l’un de ses membres, le l'UNEF le syndicat étudiant qui est attaqué aujourd’hui par une pa...
01/04/2021
Contre l’Unef, une manœuvre politique indigne

L’Inter-LGBT tient à soutenir l’un de ses membres, le l'UNEF le syndicat étudiant qui est attaqué aujourd’hui par une partie de la classe politique et les médias pour des réunions organisées en « non mixité ».
Nous déplorons ces attaques malsaines qui remettent en cause une pratique militante qui existe depuis des décennies dans de nombreuses organisations, dont la notre, et qui est acceptée et favorisée par l’ensemble des adhérent·e·s. En effet, il est tout à fait légitime que des personnes victimes de discriminations et d’oppressions se réunissent en groupe de parole « non-mixte » afin de se sentir libre de partager ensemble leur vécu, leurs expériences, leurs difficultés.
Nous dénonçons également l’amalgame qui est fait sur le prétendu « séparatisme » et la « dérive fasciste » d’un syndicat démocratique aussi essentiel pour les étudiant·es, et nous alertons sur ces pratiques odieuses qui cherchent à faire taire les forces qui se battent pour l’émancipation et les droits de tou·tes.

L’Inter-LGBT est signataire de la tribune parue dans Libération.

Pour un collectif de féministes, syndicalistes et militant·e·s antiracistes, prétexter de réunions «non mixtes» pour affaiblir la 2e organisation étudiante est indigne de ministres de la République.

31/03/2021
TDOV Table ronde Visibilité des personnes trans : brisons le plafond de verre

31 mars 2021, c’est le TDOV, la journée de la visibilité des personnes trans, rendez-vous pour une table ronde en visio live :
Invisibilisation des transidentités, mais visibilisation des personnes trans, à travers des préjugés, et idées reçues, comment sortir de ce schéma oppressant ?

Face à la nécessité de mettre en avant l’importance pour les personnes trans d’être reconnues et respectées en tant que telle et visibles si elles le souhaitent, de la manière dont elles le souhaitent, nous souhaitons parler des problèmes liés à l’invisibilisation de nos identités, de nos parcours, des discriminations et violences que nous subissons, mais aussi dénoncer une mauvaise visibilité, qui renvoie à la psychiatrisation, alors même que la transidentité est sortie du DSM5.

Pour la journée du TDOV, nous voulons montrer la réalité de nos parcours, et la manière dont les personnes souhaitent ou non être visibles, en tant que personnes transgenre, dans l’espace public, dans la sphère professionnelle, privée et familiale, ou associative et militante.

Nous présenterons ainsi plusieurs témoignages et parcours de vie et débattrons ensemble, lors de la table ronde, le mercredi 31 mars de 20h à 22h, animée par l’Inter LGBT et diffusée sur nos réseaux sociaux. Elle sera accessible en langue des signes avec ( i ) LSF.

Nous remercions Florent Manelli pour ses illustrations, tirées des deux tomes « 40 LGBT+ qui ont changé le monde ».

A suivre en direct sur les comptes Facebook, YouTube et Périscope de l’Inter-LGBT.

31 mars 2021, c’est le TDOV, la journée de la visibilité des personnes trans, rendez-vous pour une table ronde à 20h00 e...
29/03/2021

31 mars 2021, c’est le TDOV, la journée de la visibilité des personnes trans, rendez-vous pour une table ronde à 20h00 en visio live https://fb.me/e/LMWhVMWD :
Invisibilisation des transidentités, mais visibilisation des personnes trans, à travers des préjugés, et idées reçues, comment sortir de ce schéma oppressant ?
Face à la nécessité de mettre en avant l’importance pour les personnes trans d’être reconnues et respectées en tant que telle et visibles si elles le souhaitent, de la manière dont elles le souhaitent, nous souhaitons parler des problèmes liés à l’invisibilisation de nos identités, de nos parcours, des discriminations et violences que nous subissons, mais aussi dénoncer une mauvaise visibilité, qui renvoie à la psychiatrisation, alors même que la transidentité est sortie du DSM5.
Pour la journée du TDOV, nous voulons montrer la réalité de nos parcours, et la manière dont les personnes souhaitent ou non être visibles, en tant que personnes transgenre, dans l’espace public, dans la sphère professionnelle, privée et familiale, ou associative et militante.
Nous présenterons ainsi plusieurs témoignages et parcours de vie et débattrons ensemble, lors de la table ronde, le mercredi 31 mars de 20h à 22h, animée par l’Inter LGBT et diffusée sur nos réseaux sociaux. Elle sera accessible en langue des signes avec ( i ) LSF.

Nous remercions Florent Manelli pour ses illustrations, tirées des 2 tomes « 40 LGBT+ qui ont changé le monde » aux Éditions lapin.

A suivre en direct sur les comptes Facebook, YouTube et Périscope de l’Inter-LGBT.

31 mars 2021, c’est le TDOV, la journée de la visibilité des personnes trans, rendez-vous pour une table ronde à 20h00 en visio live https://fb.me/e/LMWhVMWD :
Invisibilisation des transidentités, mais visibilisation des personnes trans, à travers des préjugés, et idées reçues, comment sortir de ce schéma oppressant ?
Face à la nécessité de mettre en avant l’importance pour les personnes trans d’être reconnues et respectées en tant que telle et visibles si elles le souhaitent, de la manière dont elles le souhaitent, nous souhaitons parler des problèmes liés à l’invisibilisation de nos identités, de nos parcours, des discriminations et violences que nous subissons, mais aussi dénoncer une mauvaise visibilité, qui renvoie à la psychiatrisation, alors même que la transidentité est sortie du DSM5.
Pour la journée du TDOV, nous voulons montrer la réalité de nos parcours, et la manière dont les personnes souhaitent ou non être visibles, en tant que personnes transgenre, dans l’espace public, dans la sphère professionnelle, privée et familiale, ou associative et militante.
Nous présenterons ainsi plusieurs témoignages et parcours de vie et débattrons ensemble, lors de la table ronde, le mercredi 31 mars de 20h à 22h, animée par l’Inter LGBT et diffusée sur nos réseaux sociaux. Elle sera accessible en langue des signes avec ( i ) LSF.

Nous remercions Florent Manelli pour ses illustrations, tirées des 2 tomes « 40 LGBT+ qui ont changé le monde » aux Éditions lapin.

A suivre en direct sur les comptes Facebook, YouTube et Périscope de l’Inter-LGBT.

Adresse

5 Rue Perrée
Paris
75003

Informations générales

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (inter-LGBT), créée en 1999, participe d’un mouvement qui, depuis 40 ans, pose sur la place publique les questions de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, par le biais de manifestations revendicatives à caractère festif.

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Inter-LGBT publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Inter-LGBT:

Vidéos

Présentation de l’Inter-LGBT

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), créée sous le nom de Lesbian & Gay Pride Ile-de-France en 1999, participe d’un mouvement qui, depuis 30 ans, inscrit sur la place publique la question de l’orientation et de l’identité de genre, par le biais de manifestations revendicatives à caractère festif.

Son but : lutter contre les discriminations fondées sur les moeurs, l’orientation ou l’identité de genre, dans le cadre de la promotion des droits humains et des libertés fondamentales.

Comment ? Elle organise la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans, le Printemps des assoces (conférence et salon) et d’autres interventions publiques ; elle participe au dialogue politique et social ; elle soutient des projets inter-associatifs et favorise à la fois la visibilité des associations LGBT et l’émergence d’une stratégie collective.

Les plénières politique et interassociative, lieu public de rencontre et d’échanges, permettent la mise en commun de moyens et l’élaboration des stratégies collectives du mouvement LGBT français. Se réunissant une fois par mois, rassemblant une cinquantaine d’associations, les plénières décident des orientations de l’Interassociative et l’organisation des grands temps forts de la vie interassociative de l’Inter-LGBT.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Bonjour, Je cherche à faire légaliser la GPA en France, pour cela, je fais partie d'un parti, La République en Marche, et en ce moment, afin de réaliser le programme de l'élection de 2022, et pour cela, chaque adhérent peut crée une cause, et ces causes peuvent êtres soutenues par tous. C'est pourquoi je vous écrit aujourd'hui, j'aurais besoin de votre soutient, afin de montrer que cette cause est portée par le plus grand nombre. Il faut s'inscrire sur le site, mais cependant, ça ne vous inscrit pas pour autant à la République en Marche 🙂 Pas d'inquiétudes ! Voici le lien à travers lequel vous pouvez permettre à cette cause d'être sur le programme présidentiel :
Seance exclusive 8 mai 2021 a 19h sur Paus tv seulement 24 heures pour regarder Hel Questioning Out Loud! Hel, chercheur et interprète indépendant non binaire, et Carolina, cinéaste et photographe, se connaissent depuis des années. Un jour, Hel demande à Carolina de prendre quelques photos d'iel pour enregistrer iels chemin de transition. Cependant, ce qui était censé être une séance photo finit par devenir un récit honnête et doux des questions et des points de vue de Hel par rapport à iels expériences sur le spectre des genres. Eventbrite:
✨Sondage rapide✨ Nous travaillons sur le développement d’une marque et d’un site LGBT, avec des produits bio et issu d’une mode responsable et du commerce équitable. Afin de mieux définir vos besoins et envies nous avons besoin d’un petit coup de pouce. Ce questionnaire ne vous prendra pas plus de 3 min (nous avons chronométré 😉 ) et pour vous remercier, vous recevrez un jeu à faire en entre amis sur l'histoire LGBTQ+ et un bon de réduction dés le lancement de la boutique! Nous remercions par avance se qui prendront le temps d’y répondre et vous souhaitons une belle journée 🌈
Je voulais vous inviter à un jeu. Saurez-vous retrouver ce pays ? Dans ce pays, des personnes en couple, LGBT ou hétéros, se voyaient refuser un droit de visite pour retrouver leur compagnon ou compagne dans l’indifférence générale. Depuis de nombreux mois. Dans ce pays, les personnes concernées demandaient que soit respectée leur droit à la vie privée, inscrit à l’article 8 de la convention européenne des droits de l’Homme plus de 5 mois, sans que les organisations humanitaires se sentent interpellées. Dans ce pays, des personnes concernées étaient en souffrance, certains parlaient de se su***der. Il y avait un vrai problème de santé, défini officiellement par l’Organisation Mondiale de la Santé, comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité». Et quand ils le rappelaient, on balayait leurs préoccupations de santé au nom d’enjeux sanitaires. Dans ce pays, quand le ministre de la Santé était interpellé le 8 mai en pleine assemblée par un député de son bord politique, inquiet de cette souffrance, il ne répondait pas mais éclatait de rire, se moquant, répondant avec mépris en s’esclaffant : « merci de ce moment de tendresse. » Dans ce pays, la démocratie était dans un tel état que le même ministre de la santé pouvait s’adresser à des députés qui invitaient à un débat sur ses choix en lançant aux élus du peuple une invitation à « sortir » de l’assemblée. Dans ce pays, depuis 9 mois, ces couples écrivaient au Président de la République, au Premier Ministre, aux Ministres de la Santé et de l’Intérieur. A de nombreuses reprises ? Sans réponse aucune. Etaient-ils encore vraiment des citoyens de ce pays ? Dans ce pays, les discriminations étaient importantes sans susciter pourtant de mobilisation. Une interdiction de se déplacer était opposée à ces couples, au nom de raisons sanitaires, mais s’effaçait lorsqu’il y avait des intérêts économiques impérieux. Il était expliqué à ces personnes en couples que les autoriser à voir UNE personne, celle qu’ils aiment serait très dangereux. Mais on vit des milliers de personnes à touche-touche dans les grandes surfaces, à l’occasion du Black Friday. Les enjeux sanitaires pouvaient bien s’effacer lorsqu’il y avait des intérêts économiques. Dans ce pays, des discriminations visaient des milliers de couples, condamnés à des mois de séparation. Ils avaient commis grande faute. En 2020, ces couples, ne vivaient pas sous le même toit. Ils méritaient bien un traitement différent des couples plus dans les normes. Dans ce pays, le droit de s’aimer ne faisait pas partie des motifs familiaux impérieux qui se résumaient à la prise en charge de parents âgés ou d’enfants. Revenons à la morale et à une notion normative de la famille. On parlait dans ce pays de la perspective de noël en famille qui leur était inconnue car ces mécréants expliquaient être depuis des années dans une famille de choix. Revenons à un peu de morale ! Dans ce pays qui se disait laïque, des milliers de personnes pouvaient par ailleurs se mettre à genoux devant des églises et obtenaient leur réouverture tandis que ces personnes en couples ne pouvaient toujours pas se retrouver, tellement dangereuses puisqu’elles osaient demander à voir une personne. Ce pays, je vous livre un indice, adhérait à l’Europe régie par des règles édictées par la libre circulation des personnes, avec des restrictions possibles mais encadrées : les limites ne pouvaient être que « proportionnées » et non discriminatoires. L’interdiction faite de voir une personne n’était donc pas une limite « proportionnée » et la limite était bien « discriminatoire » dès lors que la libre circulation était possible, au printemps comme à l’automne, pour « motifs familiaux impérieux. Ce pays était donc en pleine infraction par rapport aux règles qu’il avait participé à édicter. Dans ce pays, des personnes, seules, pas en couples celles-là, se voyaient privées de tous liens sociaux parce que leurs déplacements étaient qualifiés de « non essentiels ». Les acteurs de terrain, les travailleurs sociaux constataient une montée en flèche des hospitalisations en psychiatrie, des tentatives de su***de. D’autres pays, comme la Belgique, avaient pris conscience des dangers majeurs liés à la rupture de liens sociaux en permettant de choisir une « bulle de contact » et en autorisant un « contact rapproché », autorisant ainsi également les couples à se voir. Dans ce pays, étaient aussi classés dans les besoins « non essentiels » les déplacements hors du foyer de personnes confrontées à des violences intrafamiliales, des femmes, des personnes en butte à des violences homophobes ou transphobes car ils ne s’inscrivaient dans aucun des enjeux prioritaires : pas d’enjeu économique, pas pour aller au travail, pas pour prendre en charge des parents âgés. Les travailleurs sociaux, alertés presque quotidiennement par de nouvelles situations en ce moment rappelaient en vain que beaucoup étaient confrontés à des violences psychologiques très graves, n’en étaient pas à porter plainte car, de manière classique, encore très éprouvés par une situation d’emprise. Mais le refuge chez un-e ami-e aurait pu être précieux dans leur parcours. Dans ce pays enfin, un genre de pensée unique s’était imposé. De nombreuses organisations humanitaires, qui se réclamaient de valeurs ne paraissaient pas se sentir interpellées. Dans ce pays, au nom d’enjeux sanitaires, on avait laissé se creuser avec la meilleure des consciences de profondes inégalités en parlant de l’effort de tous, quand un véritable gouffre existait désormais suivant la condition sociale, le logement, la santé, l’âge mais aussi l’environnement familial, le fait de vivre seul, en couple, sous un même toit ou pas. Certains s’autorisaient à parler de règles vraiment « light » quand d’autres vivaient le désespoir. Au nom d’une situation plus ou moins partagée, les habitants de ce pays s’étaient retrouvés au printemps tous les soirs sur un balcon (sauf ceux qui sont dans la rue !) et avaient oublié tous semblants de solidarité avec l’automne. Les personnes concernées rappelaient en vain depuis des mois qu’ils étaient attachés à une politique de réduction des risques, que là où ils étaient, ils adoptaient pour leur part toutes les précautions sanitaires. Ils cherchaient à rassurer des « responsables » : les soutenir ne participerait pas d’un manque de responsabilité ou de solidarité par rapport aux personnels soignants. Ils rappelaient qu’ils avaient suffisamment payé : 5 mois au 15 décembre. Et qu’ils ne tiendraient pas psychologiquement si cela devait se poursuivre encore pendant des mois. Ils rappelaient que, pour un certain nombre, des personnes en couples transfrontaliers, dans l’ignorance peut-être, dans l’indifférence sûrement, rien ne changeait au 15 décembre. Ceux-là ne pourraient pas se voir du fait de la combinaison des règles de ce pays et du pays voisin. Alors avez-vous trouvé ce pays ? Dans la dernière lettre ouverte, adressée au Président de la République, au Premier Ministre, aux ministres de la Santé et de l’Intérieur de ce pays, j’ai situé d’entrée ce qui était en jeu : « la défense de droits fondamentaux comme le droit à la vie privée, le droit à la santé, le refus des discriminations, la reconnaissance des différentes manières de faire couple en 2020, le respect des règles européennes par rapport à certaines populations, l’attention à des inégalités profondes qui se creusent. Parce qu’il se trouve que je me sens un peu concerné, parce que je sais que cela concerne des milliers de personnes en souffrance… Parce que je me dis que chacun pourrait se sentir concerné dès lors qu’il croit en des valeurs et à l’humain.
bonjour, pouvez vous annuler l'événement Facebook de la Marche annulée le 7 novembre 2020 ?
SAVE ME SAVE YOU! You might wonder who I am and what I have done for LGBTQ community Check link below you will know more about me and my agency. https://fundrazr.com/Apple-Models Do you think I deserve help from you? If yes please CLICK https://fundrazr.com/campaigns/Apple-Models/pay to contribute. Every euro from you & your friends will help our campaign to reach the goal. I believe your help can change this world, with the power of love in LGBT community. I still believe there are good people out there to help each other. God bless you.