AFPS - Association France Palestine Solidarité

AFPS - Association France Palestine Solidarité AFPS - Association France Palestine Solidarité - Pour une paix réelle et durable fondée sur l’application du droit international en lien avec le peuple palestinien et ses représentants légitimes.
L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) rassemble les personnes attachées au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et à la défense de la personne humaine, pour développer la solidarité avec le peuple palestinien. L’Association France Palestine Solidarité soutient ce peuple notamment dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux. Elle agit pour une paix réelle et durable, en lien avec le peuple palestinien et ses représentants légitimes au Proche-Orient fondée sur l’application du droit international. Cette paix implique : - la fin de l’occupation de tous les territoires envahis en 1967 et le démantèlement de toutes les colonies - la création d’un Etat palestinien indépendant, souverain et viable avec Jérusalem-Est pour capitale - la reconnaissance du droit au retour des réfugiés conformément à la résolution 194 votée par l’assemblée générale de l’Onu Les activités de l’Association se développent sur 4 plans complémentaires : - Information et action politique. Travail de mobilisation de l’opinion publique. Intervention citoyenne auprès des représentants élus dans les institutions locales, régionales, nationales et européennes, et auprès des médias. Interpellation des pouvoirs publics en France et dans l’Union Européenne - Soutien moral, matériel et humanitaire, spécialement en faveur des populations palestiniennes les plus défavorisées, en particulier des réfugiés dans les camps - Aide au développement et coopération dans tous les domaines avec les organisations de la société civile palestinienne - Connaissance et échanges mutuels. Intervention sur tous les aspects, notamment culturels et éducatifs. L’Association coopère également avec les Associations israéliennes dont l’objectif clairement exprimé est le soutien aux droits nationaux du peuple palestinien. L’Association adhère aux regroupements d’organisations qui partagent ses objectifs à l’échelle nationale (plateforme des ONG françaises pour la Palestine), européenne (ECCP) et internationale. L’Association se réclame du principe de laïcité et est ouverte à toute personne physique ou morale, à l’exclusion de celles qui professent une idéologie raciste. Toute personne membre de l’Association s’engage à respecter les termes de cette charte et toute prise de position publique qui s’en écarte ne peut engager l’Association. Organisation de l’Association France-Palestine Solidarité Jean-Claude LEFORT (Président) Un Conseil National de 50 membres se réunit une fois par trimestre.
(127)

Rappel : L'AFPS soutient le peuple Palestinien dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux. Elle agit pour une paix réelle et durable, fondée sur l'application du droit international. Lire la charte Dans une volonté d'information large, afin que nos lecteurs puissent avoir des outils d'analyse de la situation en Palestine et aussi en Israël, l'AFPS traduit et publie des auteurs divers. L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle de l'AFPS. Adresse : 21 ter Rue Voltaire 75011 Paris Tél: +33.1.43.72.15.79 Fax: +33.9.51.03.15.79 [email protected]

Plateforme Palestine
18/02/2020
Plateforme Palestine

Plateforme Palestine

On avait sorti un communiqué juste après la publication de la base de données de l'ONU des entreprises liées à la colonisation israélienne, on a aussi cette fiche qui revient plus sur le contexte et pourquoi c'est important ! #Madeinillegality 👇

Soutien historique de la solution à deux États, Paris est resté discret à la suite de l'annonce du plan Trump. Un silenc...
18/02/2020
Israël-Palestine : la France a-t-elle perdu sa voix ?

Soutien historique de la solution à deux États, Paris est resté discret à la suite de l'annonce du plan Trump. Un silence gêné que dénoncent d'anciens diplomates.

Soutien historique de la solution à deux États, Paris est resté discret à la suite de l'annonce du plan Trump. Un silence gêné que dénoncent d'anciens diplomates.

"Comme Naim al-Khaissi, les agriculteurs de Gaza ont passé les cinq derniers mois à cultiver et irriguer leurs terres po...
18/02/2020
« Condamnés à une mort lente » : Israël accusé d’inonder les cultures de Gaza juste avant la récolte

"Comme Naim al-Khaissi, les agriculteurs de Gaza ont passé les cinq derniers mois à cultiver et irriguer leurs terres pour récolter les légumes sur les champs situés dans l’est, près de la barrière de séparation avec Israël.
Mais après tout ce dur labeur, ils se sont réveillés un matin en apprenant que les autorités israéliennes avaient vidé le réservoir d’eau de pluie voisin, inondant les cultures quelques jours seulement avant la récolte."

Les agriculteurs palestiniens affirment qu’Israël mène une guerre contre le secteur agricole gazaoui pour les pousser à quitter leurs terres et affecter l’approvisionnement alimentaire du territoire assiégé

Samedi dernier, Malek Issa, neuf ans, originaire d'Isawiya à Jérusalem-Est, a été atteint au visage par une balle en cao...
18/02/2020

Samedi dernier, Malek Issa, neuf ans, originaire d'Isawiya à Jérusalem-Est, a été atteint au visage par une balle en caoutchouc tirée par les forces de la police aux frontières israélienne. Il est à présent à l'hôpital et pourrait perdre un œil.

On Saturday, nine-year-old Malek Issa from Isawiya in East Jerusalem was shot in the face with a sponge-tipped bullet by Israeli Border Police forces. He is now in hospital and may lose an eye.

Four short comments on the incident:

1) Horrifying as it is, the incident won’t surprise anyone who has been following what’s been going on in East Jerusalem over the last year or so. Issa is not the first child who has been seriously injured after being shot by Israeli security forces. Mohammed Shtiwi, aged 14, was shot with a rubber bullet in the head. Abd al-Rahman Shtiwi, aged 10, is currently in a vegetative state after being shot with a live bullet by soldiers in Beit Jala.

2) If you weren’t aware of that, it’s worth taking a moment to think about why this kind of thing doesn’t make it into the mainstream media (in Israel or abroad). It’s a story about a nine year old who may lose his eye, which raises some serious questions about police behavior and tactics - and it didn’t even get mentioned in some of Israel’s most widely distributed newspapers, ‘Israel HaYom’ and ‘Maariv’ (the ‘Israel HaYom’ website later published a short update about the story but they clearly didn’t think it was important enough for it to make it into the printed edition). Malek Issa is the face of Israel’s conduct in East Jerusalem, and most newspaper-readers in Israel will never even know of his existence.

3) It’s not a coincidence. Isawiya is an outrageous, yet perfect example of what annexing the territories actually looks like in practice. East Jerusalem was annexed to Israel, only to be both neglected (physically and financially) by the Israeli authorities and at the same time characterized by intense punitive action by police that has made life hell for its residents, based on a tactic we know well from serving in the territories, called ‘demonstrating our presence’. Police presence has not made the area more secure; it has only led to constant tension, violence and innocent people being hurt. This is what East Jerusalem looks like after decades of annexation, and all the evidence points to the fact that annexing the rest of the occupied territories will be much worse.

4) Why have police forces been entering Isawiya for almost a year in order to ‘demonstrate their presence’? As the police themselves are saying - no reason at all. Don’t believe us? Listen to them yourself (clip in the first comment).

Devant le renoncement des pays arabes, seul l’Iran pourra à présent se prétendre dépositaire de la cause palestinienne. ...
14/02/2020
Trump et Netanyahou, les apprentis sorciers

Devant le renoncement des pays arabes, seul l’Iran pourra à présent se prétendre dépositaire de la cause palestinienne. L’onde de choc du fameux plan américain au Proche-Orient risque aussi de traverser nos sociétés sous les formes les plus inquiétantes.

Devant le renoncement des pays arabes, seul l’Iran pourra à présent se prétendre dépositaire de la cause palestinienne. L’onde de choc du fameux plan américain au Proche-Orient risque aussi de traverser nos sociétés sous les formes les plus inquiétantes.

Avec 30 autres signataires spécialistes du Moyen-Orient, le professeur de science politique Jean-Paul Chagnollaud critiq...
14/02/2020
« Le plan de paix de Donald Trump est un coup de force contre le droit international »

Avec 30 autres signataires spécialistes du Moyen-Orient, le professeur de science politique Jean-Paul Chagnollaud critique, dans une tribune au « Monde », le double alignement sur Washington et sur Tel-Aviv de Paris face à un plan « dangereux pour la paix ».

TRIBUNE. Avec 30 autres signataires spécialistes du Moyen-Orient, le professeur de science politique Jean-Paul Chagnollaud critique, dans une tribune au « Monde », le double alignement sur Washington et sur Tel-Aviv de Paris face à un plan « dangereux pour la paix ».

Le projet américain envisage de céder le Triangle, région d’Israël majoritairement peuplée de Palestiniens, aux autorité...
14/02/2020
En Israël, les Palestiniens du Triangle redoutent le plan de transfert « illégal et humiliant » de Trump

Le projet américain envisage de céder le Triangle, région d’Israël majoritairement peuplée de Palestiniens, aux autorités en Cisjordanie. Un transfert dénoncé par les habitants, qui se disent Palestiniens mais veulent conserver leur citoyenneté israélienne

Le projet américain envisage de céder le Triangle, région d’Israël majoritairement peuplée de Palestiniens, aux autorités en Cisjordanie. Un transfert dénoncé par les habitants, qui se disent Palestiniens mais veulent conserver leur citoyenneté israélienne

🇵🇸🇫🇷 Les élections municipales approchent ! Questionnez vos candidats sur la #Palestine
12/02/2020
Elections municipales 2020 - 4 questions aux candidats

🇵🇸🇫🇷 Les élections municipales approchent ! Questionnez vos candidats sur la #Palestine

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020. A cette occasion, la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine propose à ses membres et leurs groupes locaux d’interpeller les candidats de leur localité afin qu’ils s’engagent pour le respect des droits de l’Homme, nota...

Qassam Muaddi "Le plan du président américain ne présente pas une logique nouvelle mais l’aboutissement de la longue tra...
07/02/2020
Comment l’Occident a depuis un quart de siècle fabriqué le plan de Trump pour la Palestine

Qassam Muaddi "Le plan du président américain ne présente pas une logique nouvelle mais l’aboutissement de la longue trajectoire adoptée par les grandes puissances mondiales dans le traitement de la question palestinienne."

Le plan du président américain ne présente pas une logique nouvelle mais l’aboutissement de la longue trajectoire adoptée par les grandes puissances mondiales dans le traitement de la question palestinienne

Sylvain Cypel "La scène est symbolique : le président américain Donald Trump dévoilant son « plan du siècle » en présenc...
07/02/2020
Les États-Unis et Israël piétinent les Palestiniens et la Palestine

Sylvain Cypel "La scène est symbolique : le président américain Donald Trump dévoilant son « plan du siècle » en présence du seul premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et en l’absence des principaux intéressés, les Palestiniens. Il est vrai que le plan bafoue leurs droits les plus élémentaires, pourtant internationalement reconnus."

La scène est symbolique : le président américain Donald Trump dévoilant son « plan du siècle » en présence du seul premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et en l’absence des principaux intéressés, (...)

La pétition « Nous ne laisserons pas la Palestine disparaitre de la carte » que nous avons initiée le 29 janvier a recue...
06/02/2020
Plan Trump : lettre ouverte au Président de la République française

La pétition « Nous ne laisserons pas la Palestine disparaitre de la carte » que nous avons initiée le 29 janvier a recueilli 30 000 signatures en 6 jours et elle approche les 35 000. Elle vous est adressée, Monsieur le Président de la République, et ses signataires attendent que vous sortiez de l’attentisme et que vous preniez les mesures qui arrêteront le bras des criminels.
C’est une solution basée sur le droit qui doit s’imposer. Il serait inconcevable que la France continue à être silencieuse et inactive et se rende ainsi complice d’un tel plan.

http://www.france-palestine.org/Plan-Trump-lettre-ouverte-au-President-de-la-Republique-francaise

Monsieur le Président de la République, Mardi 28 janvier Donald Trump a dévoilé son plan de liquidation de la Palestine. Par la voix du Quai (...)

Ce «plan de paix» qui prépare l’apartheid
05/02/2020
Ce «plan de paix» qui prépare l’apartheid

Ce «plan de paix» qui prépare l’apartheid

Pour Yehuda Shaul, ex-commandant de Tsahal et cofondateur de l’ONG Breaking the silence, la solution américaine au conflit israélo-palestinien refuse de reconnaître l’occupation. Il appelle la communauté internationale à s’opposer aux propositions de Donald Trump.

SIGNEZ LA PETITION !Trump vient de rendre public son "plan" qui soutient l’annexion par Israël de Jérusalem-Est, du Gola...
29/01/2020
Signez maintenant 👉Nous ne laisserons pas la Palestine disparaitre de la carte !

SIGNEZ LA PETITION !

Trump vient de rendre public son "plan" qui soutient l’annexion par Israël de Jérusalem-Est, du Golan, de la vallée du Jourdain et de toutes les colonies israéliennes en Palestine occupée. Tout ceci est absolument contraire aux résolutions de l'ONU !

En saluant cette initiative, le gouvernement français se déshonore.

La France doit se rappeler qu’elle est la patrie des droits de l’Homme et cesser immédiatement de se rendre complice des violations du droit par Trump et Netanyahou.

La France, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, doit prendre des initiatives pour la mise en oeuvre des droits du peuple palestinien et non être complice du plan qui entend les enterrer.

Encore besoin de 92 signatures !

COMMUNIQUÉ DE L'AFPSPlan Trump : un plan de liquidation de la cause palestinienne, un alignement indigne de la FranceQue...
29/01/2020
Plan Trump : un plan de liquidation de la cause palestinienne, un alignement indigne de la France

COMMUNIQUÉ DE L'AFPS

Plan Trump : un plan de liquidation de la cause palestinienne, un alignement indigne de la France

Quel spectacle révoltant nous ont offert ce 28 janvier Trump et Nétanyahou, qui prétendaient présenter ensemble un « plan de paix » concernant au premier chef les Palestiniens …sans la moindre présence palestinienne. Ces deux individus, tous deux sous le coup de poursuites pour des actes commis dans le cadre de leur activité politique, tous deux obnubilés par l’échéance électorale à venir, unis par leurs conceptions racistes et suprémacistes.

Une seule réalité : Trump fait un cadeau électoral à Nétanyahou en lui donnant sa bénédiction à l’annexion de toutes les colonies et de la Vallée du Jourdain. Cynique jusqu’au bout, il l’adosse à la promesse d’un supposé État palestinien fractionné et dépouillé de sa capitale Jérusalem et de toutes ses ressources…
L’annexion ? C’est dès que vous voulez, dit-il aux Israéliens.
Le supposé État de Palestine, même dépouillé de tout pouvoir et de toute ressource ? C’est pour dans 4 ans si vous êtes sages.
Pas besoin d’en dire plus, on avait compris depuis longtemps : il s’agit d’aller toujours plus loin dans la dépossession des Palestiniens de leurs terres, de leurs ressources et de leurs lieux emblématiques, de perpétrer le régime d’apartheid, de maintenir les Palestiniens sous occupation.

En entendant liquider la cause palestinienne, ce n’est pas seulement toute perspective de paix que Trump enterre, c’est une conception des relations internationales fondée sur le droit. Ce n’est pas seulement en Israël et Palestine que la paix est menacée : le suprémacisme est à l’œuvre, il mine nos démocraties, il menace la paix dans le monde entier.

La voie de la paix est toute autre : elle passe d’abord par la reconnaissance de l’Autre, de l’injustice et des torts qui lui ont été faits, elle passe par le respect du droit à l’autodétermination du peuple palestinien et du droit au retour des réfugiés palestiniens, elle passe par la fin de l’occupation, de la colonisation, du blocus de Gaza. Ce n’est que sur cette base-là, celle du Droit que Palestiniens et Israéliens pourront inventer leur avenir commun.

La première réaction de la France est de « saluer les efforts du président Trump » ! C’est indigne ! La seule réaction possible au « plan Trump » de la France, de l’Europe, de tous les États qui affirment refuser la loi de la jungle et la loi du plus fort, est un rejet clair et net, sans détour, assorti de menaces de sanctions si l’État d’Israël s’avisait de le mettre en œuvre. Il est inconcevable que la France se rende ainsi complice d’un tel plan. C’est une solution basée sur le droit qui doit s’imposer.

Le Bureau national, 29 janvier 2020
http://www.france-palestine.org/Plan-Trump-un-plan-de-liquidation-de-la-cause-palestinienne-un-alignement

Quel spectacle révoltant nous ont offert ce 28 janvier Trump et Nétanyahou, qui prétendaient présenter ensemble un « plan de paix » concernant au (...)

L'éditorialiste israélien Gideon Levy interpelle les dirigeants qui viennent de commémorer le 75e anniversaire de la fin...
24/01/2020
Allez donc à Gaza, plutôt qu'à Tel Aviv !

L'éditorialiste israélien Gideon Levy interpelle les dirigeants qui viennent de commémorer le 75e anniversaire de la fin du camp d’extermination de Auschwitz-Birkenau à Yad Vashem :
Allez donc à Gaza, plutôt qu’à Tel Aviv !
http://www.chroniquepalestine.com/allez-donc-a-gaza-plutot-que-tel-aviv/

On n'y trouve pas d'holocauste, seulement l'apartheid. Pas d'anéantissement, mais le traitement brutal et systématique de toute une nation. Ce n'est pas Auschwitz, mais c'est Gaza.

COMMUNIQUÉ DE L'AFPSMacron en Israël et Palestine : et le droit dans tout cela ?http://www.france-palestine.org/Macron-e...
23/01/2020

COMMUNIQUÉ DE L'AFPS
Macron en Israël et Palestine : et le droit dans tout cela ?
http://www.france-palestine.org/Macron-en-Israel-et-Palestine-et-le-droit-dans-tout-cela
Le déplacement d’Emmanuel Macron à Jérusalem répondait d’abord à l’objectif de la commémoration des 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz. Commémorer pour ne jamais oublier la fin du génocide nazi, combattre sans relâche le racisme et la haine de l’autre, répondent à une nécessité incontestable. Le faire en Israël faisait prendre le risque d’une instrumentalisation… risque que Benyamin Nétanyahou s’est empressé de confirmer en demandant à cette occasion aux États représentés de signer une déclaration pour empêcher la Cour Pénale Internationale de poursuivre les responsables israéliens pour les crimes de guerre commis contre les Palestiniens. Un détournement scandaleux et inacceptable de la mémoire qui aurait dû appeler une réponse particulièrement ferme de soutien à la justice internationale.

Dans son allocution, le président de la République a su replacer la lutte contre l’antisémitisme dans le combat universel contre la haine et contre tous les racismes, et rappeler la responsabilité des États, et notamment des membres du Conseil de Sécurité, pour un ordre international fondé sur le droit.
Il a voulu faire précéder cette journée mémorielle d’une journée de rencontres politiques. Intention louable au moment où les deux principaux concurrents pour l’élection israélienne s’accordent sur l’annexion de la Vallée du Jourdain au mépris du droit international, où la colonisation s’accélère, où les arrestations et les cas de torture des Palestiniens se multiplient, où la population de Gaza vit sa treizième année d’un blocus destructeur, et où les réfugiés palestiniens sont maintenus dans la misère et le désespoir. Et alors que l’administration états-unienne de Donald Trump annonce la publication de son plan de paix dont on ne peut attendre que le pire.

Cette journée a été à l’image de sa visite à Jérusalem : quelques rappels de principes à un niveau presque philosophique, une déconnexion préoccupante de la réalité et l’absence de condamnation des violations du droit international. La vieille ville dans laquelle Emmanuel Macron a déambulé, mitée par les poches de colonisation, marquée à chaque coin de rue par des bataillons de soldats de l’occupation, celle ville où les enfants sont arrêtés dès leur plus jeune âge, cette ville où les soldats israéliens dansent après avoir dynamité des maisons, cette ville serait un exemple du «vivre ensemble» ?
Et comment célébrer la coexistence des trois religions devant les incursions quotidiennes et violentes de colons extrémistes sur l’Esplanade des Mosquées, et alors que les chrétiens et les musulmans de Cisjordanie et de Gaza ne peuvent se rendre à Jérusalem que sur autorisation de l’occupant ?
Le rappel aux principes de droit pour l’enceinte française de l’église Sainte-Anne était une évidence, mais c’est un rappel clair des responsables israéliens au respect du droit international qui aurait été nécessaire.

La posture prise par Emmanuel Macron à l’issue de ses conversations avec les responsables politiques israéliens n’était pas à la hauteur des ambitions qui devraient être celles de la France. Dans le contexte actuel, se contenter de se mettre au service d’un hypothétique dialogue voulu par les deux parties ne peut avoir aucun effet réel. Sans contrainte extérieure, pourquoi l’État d’Israël, fort de sa supériorité militaire, renoncerait-il à sa politique de colonisation, d’annexion, de destruction des moyens d’existence du peuple palestinien ?
La visite décalée tard le soir à Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, a permis à celui-ci de réitérer deux demandes conformes au droit international : la reconnaissance de la Palestine dans ses frontières de 1967 conformément aux résolutions de l’ONU, et le soutien de la France à la tenue des élections palestiniennes à Jérusalem-Est. La première est une mesure indispensable de cohérence et de droit face aux annonces d’annexion et de publication du plan Trump, la deuxième est une condition nécessaire à de premiers pas vers la reconstruction de l’unité palestinienne.

La réponse du président de la République ne doit plus se faire attendre. Il ne suffit pas d’affirmer qu’aucun avenir ne se construit sur la négation de l’autre, il faut maintenant agir. Faire valoir la primauté du droit sur la loi du plus fort et le fait accompli, il n’y a pas d’autre voie possible.

Adresse

21 Ter, Rue Voltaire
Paris
75011

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 17:00
Mardi 09:00 - 17:00
Mercredi 09:00 - 17:00
Jeudi 09:00 - 17:00
Vendredi 09:00 - 17:00

Téléphone

+33.1.43.72.15.79

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque AFPS - Association France Palestine Solidarité publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à AFPS - Association France Palestine Solidarité:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes