YOUVA France

YOUVA France Le Mouvement International de la Jeunesse Vegane est un mouvement revendiquant une prise en considération des animaux et de leur exploitation dans le monde par des grèves, des débats et des travaux qui débuteront en 2021.
(11)

Le Mouvement International de la Jeunesse Vegane (The International Youth Vegan Movement) est un mouvement revendiquant une réelle prise de conscience des animaux et de leur exploitation dans le monde par des mobilisations, des débats et des travaux qui débuteront publiquement en 2021. YOUVA signifie «Youth Vegan for Animals». Nous sommes non-violents, et chacun est invité à se joindre à nous dans notre lutte contre l'exploitation animale. «Si quelqu'un rêve seul, ce n'est qu'un rêve. Si plusieurs personnes rêvent ensemble, c'est le début d'une réalité. »

Mission: Never Forget is a new movement claiming a real consideration of animals and their exploitation worldwide by strikes, debates and works which will begin publically in June 2020.

Fonctionnement normal

Un très beau projet!
22/06/2020

Un très beau projet!

La première grande école de cuisine végétale ouvre ses portes en France ! Et je fais partie des 15 formateurs de l’école ! BABOUM !! 😛🌷
Tu cherches un stage pour l’été ? Viens te déconnecter de ton quotidien et apprendre les bases de la cuisine végétale avec nous ! En plein coeur de la Provence, bercé dans le chant estival des cigales…😌
Il ne reste plus que 3 places pour la session de Juillet. Donc n’hésites plus et inscris toi avant de laisser passer ta chance ! C’est bientôt !
Tu as toutes les infos sur le site http://vertlatable.fr
Si tu as la moindre question tu peux directement appeler Florence ou lui écrire par mail.
Pendant votre semaine de stage intensif, nous cuisinerons toute une journée ensemble, sur la thématique des légumineuses et des alternatives à la viande.
Je suis tellement impatiente de rencontrer mes futurs élèves et de leur transmettre tout mon savoir, tous mes secrets, et mes astuces de chef ! C’est une expérience qui sera enrichissante pour moi aussi, et je suis certaine que nous passerons de merveilleux moments en cuisine et à table !
« STAGE : LES BASES DE LA CUISINE SAINE POUR TOUS : C’est une formation idéale pour toutes celles et ceux qui souhaitent découvrir les bases de la cuisine végétale, être à l’aise derrière les fourneaux ou pour les cuisiniers pour élargir leur carte.
Objectifs
* Etre autonome dans la réalisation d’une cuisine végétale, sans allergènes et issue de l'agriculture biologique.
* Développer sa créativité pour être en mesure de réaliser des menus complets équilibrés pour soi, sa famille ou ses clients. »

Je vous attends !
Vert la Table

Prenez soin de vous ❤️
16/03/2020

Prenez soin de vous ❤️

Vegan Impact
12/12/2019

Vegan Impact

QUI a souffert pour nos pinceaux de maquillage (et de peinture) ?

A l'exception de ceux en poils synthétiques, les pinceaux pour le maquillage sont faits à partir de poils d'animaux, appelés "poils naturels" : écureuils (Petit-gris), mangoustes, chèvres, poneys ou martres. Sans oublier les poils de sangliers pour nos brosses à cheveux, de blaireaux pour le rasage, et quelquefois les poils de vison pour les faux cils.

Chaque année en Inde, 100 000 mangoustes sont tuées pour le commerce illégal de leurs poils (1 kg de poils = 50 mangoustes). (1)

Les poils "naturels" sont également très utilisés pour les pinceaux de peinture : martres, écureuils (Petit-gris), cochons ("soie de porc"), mangoustes, putois, blaireaux, poils d'oreilles de "bœuf", poneys, chevaux, chèvres, daims, ours d'Alaska, lièvres, loups (pour la calligraphie) et même plumes de poules (pour certains pinceaux chinois).

Bref, la liste est longue de ces animaux encore une fois utilisés et martyrisés pour notre agrément. Car évidemment, on ne brosse pas l'animal pour prélever ses poils. Ils proviennent d'abattoirs ou d'élevages ou ont été chassés ou piégés, comme par exemple les martres et les écureuils.

Il n'y a aucune raison d'utiliser des pinceaux en poils d'animaux alors qu'il existe aujourd'hui tant de pinceaux en fibres synthétiques de haute qualité (qui sont entre autres plus faciles à nettoyer et accrochent moins les bactéries).
▶️Quelques marques de pinceaux synthétiques à petit prix : Zoeva, Too Faced (toutes deux sont des marques véganes), Sephora...
.

Petit rappel des produits animaux contenus dans les produits de beauté comme le collagène (2), la lanoline (graisse de laine de mouton), la squalane (s'il n'est pas mentionné qu'elle est végétale, elle provient du foie de requin), le tallowate de sodium (graisse de boeuf qui enrichit les savons, dont les savons "100% naturel"), la guanine (dérivée des écailles de poisson, que l'on trouve dans les vernis et rouges à lèvres pailletés).
Sans oublier les insectes cochenilles qui ont été broyés pour donner un pigment rouge (appelé "acide carminique" ou "E120") utilisé par la plupart des marques cosmétiques pour les rouges à lèvres (3). Egalement utilisé comme colorant alimentaire pour obtenir des couleurs qui vont du rose au violet.

___________
(1) https://www.scoopwhoop.com/animals/around-100000-mongooses-killed-to-make-paintbrushes-from-their-hair/

(2) Publication Vegan Impact à propos du collagène : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2316408371821900&id=742830485846371

(3) Publication Vegan Impact à propos du colorant E120 de cochenille : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1917434861719255&id=742830485846371

03/12/2019
RED PILL

RED PILL

France Télévisions. "On est dans les normes, il n'y a rien à dire." Reportage dans un élevage de porc.

Article datant d'il y a deux ans mais qui est toujours valable à cette époque de l'année où les incitations à donner son...
30/11/2019
Téléthon et polémiques : une myopathe appelle à « ne plus donner »

Article datant d'il y a deux ans mais qui est toujours valable à cette époque de l'année où les incitations à donner sont omniprésentes.

Si toutefois vous souhaitez vraiment aider les malades, je pense que passer du temps dans les hôpitaux et autres centres qui accueillent des malades et/ou participer à des cagnottes afin de les aider à obtenir du matériel pour améliorer leurs conditions de vie seront des actions bien plus utiles.

Atteinte de dystrophie musculaire, une patiente critique le « mensonge » du Téléthon et dénonce les expériences sur des animaux. Une polémique qui n’est pas la première pour ce rendez-vous

Éco-ARTIVISTE
19/11/2019

Éco-ARTIVISTE

Le mot « sentience » entre dans le LAROUSSE 2020.

La sentience qui va au delà du mot « sensibilité », désigne la capacité d'éprouver des choses subjectivement, d'avoir des expériences vécues.

Ce concept est central en éthique animale car un être sentient ressent la douleur, le plaisir, et diverses émotions, ce qui lui arrive lui importe. Ce fait lui confère une perspective sur sa propre vie, des intérêts (à éviter la souffrance, à vivre une vie satisfaisante, etc.), voire des droits (à la vie, au respect).
Ces intérêts et ces droits impliquent l'existence des devoirs moraux de notre part envers les autres êtres sentients.

La définition du Larousse est largement inspirée de celle de Donald Broom, professeur en bien-être animal au Centre for Animal Welfare and Anthrozoology de Cambridge, dont l’intervention à l’UNESCO lors du Colloque « Le bien-être animal de la science au droit » organisé en décembre 2015 par la LFDA, avait fait date.

Pour Donald Broom, un être sentient est capable « d’évaluer les actions des autres en relation avec les siennes et de tiers, de se souvenir de ses actions et de leurs conséquences, d’en évaluer les risques et les bénéfices, de ressentir des sentiments, d’avoir un degré variable de conscience ». Un être sentient ressent la douleur, le plaisir et diverses émotions. Il a la capacité d’éprouver des choses subjectivement et d’avoir des expériences vécues. Un être sentient est un être conscient. L’éthique animale part du constat que la sentience implique a minima la capacité d’éprouver douleur et plaisir. La sentience fait que ce qui arrive à un être sentient lui importe.

Une bien triste nouvelle...
12/11/2019

Une bien triste nouvelle...

BREAKING NEWS

Micha est mort.

Code Animal avait pourtant déposé 2 plaintes pour mauvais traitement et 2 fois les autorités ont considéré que tout allait bien !!

Après une vie de misère et la passivité du Gouvernement et des services sanitaires, Micha n'aura eu que très peu de répit avant de succomber à des années de maltraitance.

Espérons que sa mort ne sera pas vaine et qu'elle incitera nos dirigeants politiques à agir pour les animaux captifs du divertissement.

#animaux #Micha #ProtectionAnimale #StopCaptivité
Elisabeth Borne

****
Ce mardi 12 novembre à 18 h au zoo-refuge de la Tanière dans l'Eure-et-Loir, l'ours Mischa est décédé, après s'être réveillé d'une anesthésie réalisée deux heures plus tôt, à des fins de diagnostic.

Une équipe vétérinaire avait en effet pu prendre en charge l'ours Mischa, propriété du dresseur de Chauvigny-du-Perche Poliakov, et dont l'état de santé s'était brutalement dégradé le 8 novembre dernier.

L'ours, qui pèse 240 kg, avait été endormi dans sa cage, puis installé sur une table d'opération. Sous la responsabilité du Dr Florence Ollivet-Courtois, l'équipe vétérinaire, parmi laquelle figurent un anesthésiste, un cardiologue et un échographe, avait pratiqué une endoscopie pulmonaire et un lavage broncho-alvéolaire. Le liquide retiré devait être analysé pour déterminer le traitement antibiotique adéquat.

Les vétérinaires avaient profité de l'immobilisation de l'ours pour procéder à un bilan de santé complet, réalisant notamment des radios du foie et des reins, tout en surveillant de près l'activité cardiaque. Mischa avait également bénéficié de soins aux pattes et ses griffes avaient été coupées.

Ramené dans sa cage après environ deux heures de prise en charge, l'ours était sorti de son sommeil anesthésique. Mais le retrait de son assistance respiratoire a provoqué un phénomène de décompensation entraînant un arrêt cardiaque. L'intervention immédiate des vétérinaires qui ont notamment pratiqué un massage cardiaque n'a pas pu ranimer Mischa.

Source : La NR : https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/commune/chauvigny-du-perche/loir-et-cher-un-bilan-de-sante-complet-effectue-sur-l-ours-mischa

10/11/2019
Éco-ARTIVISTE
07/11/2019

Éco-ARTIVISTE

Depuis plusieurs années, les travaux menés sur les poissons et la question de savoir s'ils ressentent la douleur n'était clairement pas tranchée.

La réponse semble aujourd'hui bien établie.

Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de Liverpool nous apprend que, contrairement à la croyance populaire, les poissons ressentent effectivement la douleur.

Les travaux montrent que les poissons développent des récepteurs du système nerveux qui réagissent à la douleur, le tout de manière similaire à celle des mammifères, dont les humains.

On apprend, par exemple, que les poissons rouges qui reçoivent un choc électrique dans une zone de leur réservoir pleine de nourriture éviteront cette zone pendant plusieurs jours. Ils se privent ainsi de manger pour éviter de revivre la même expérience. Les perches également, semblent se nourrir beaucoup moins souvent après avoir été attrapées par un crochet, leur bouche étant devenue trop douloureuse.

Il y a également le cas de poissons qui semblent souffrir d’hyperventilation après avoir essuyé des expériences traumatisantes.

Ce n'est pas parce qu'ils sont différents des mammifères, qu'ils n'ont pas d'expression faciale et qu'on ne les entend pas qu'ils ne ressentent pas.

Article complet ➡️ https://bit.ly/2BBYE7M

06/11/2019
RED PILL

RED PILL

Cette pub pour du chocolat vegan a rendu furieuse l'industrie laitière en Allemagne !

Petit partage pas très joyeux du matin mais je pense que c'est important. Sa visite est importante. Visiter les élevages...
03/11/2019
J’ai visité un abattoir (et je sais pas si c’était une bonne idée)

Petit partage pas très joyeux du matin mais je pense que c'est important. Sa visite est importante. Visiter les élevages (avec accord du propriétaire) et les abattoirs est quelque chose, et ça n'engage que moi, qui, est important. Je ne dis pas que c'est facile à faire psychologiquement, surtout pour les abattoirs, mais je pense que c'est en connaissant et en voyant par nous même ce milieu que nous seront à même de défendre le véganisme.
Ne vous contentez pas des vidéos, des écrits des associations etc mais renseignez vous également par vous-même 🙏

Régulièrement la filière viande ouvre ses portes au public, pour jouer la carte de la transparence. J'ai voulu profiter de cette occasion, voici mon expérience. C'est grâce aux gens qui me tipent que je peux faire ce genre de reportage. Je sais toujours pas si c'était une bonne idée, mais mer...

Chaque petit pas est une victoire de plus pour la cause animale, aussi minime nous paraît-elle face à l'ampleur de l'exp...
30/10/2019
Le broyage des poussins mâles devrait être interdit fin 2021

Chaque petit pas est une victoire de plus pour la cause animale, aussi minime nous paraît-elle face à l'ampleur de l'exploitation animale.

L'élimination des poussins mâles par broyage dans les élevages industriels devrait être interdite à la fin 2021, a déclaré ce mercredi le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, promettant d'autres mesures sur le bien-être animal « dans les semaines qui viennent ».

Bien que l'article date d'août 2018, il est évident que ce phénomène est toujours un peu plus présent sur nos réseaux so...
30/10/2019

Bien que l'article date d'août 2018, il est évident que ce phénomène est toujours un peu plus présent sur nos réseaux sociaux et toujours aussi révoltant quant aux conditions de vies des animaux mis en scène.

L’insupportable business des animaux mignons sur Instagram ...

"Il y a quelques temps, alors que je visitais un parc aux infinies étendues de fleurs près de Tokyo, j’aperçus une Japonaise en pleine séance photo. Celle-ci venait de sortir de son sac à main un petit hérisson. Scène des plus curieuses, je l’observe alors attentivement. Elle retournait dans tous les sens la pauvre bête avec l’espoir inespéré d’en tirer le meilleur cliché, la photo qui gagnerait le plus de likes sur Instagram… Alors qu’elle tentait de poser un chapeau miniature sur la tête de la créature, celle-ci se débattait désespérément. Une fois le précieux cliché espéré, il retournera immédiatement dans son sac, sans même pouvoir fouler cette nature luxuriante du bout de ses pattes. J’ai compris ce jour là l’envers du décor des «petfluencers».

Ce n’est pas un secret, les animaux mignons ont la cote sur internet où ils deviennent de véritables stars, particulièrement au Japon. Les plus célèbres génèrent un business ahurissant sur leur simple nom. Les marques s’arrachent leur image qui peut rapporter de grosses sommes d’argent à leur propriétaire en contrats publicitaires et produits dérivés, le tout, sans véritablement rien faire d’autre que d’afficher leur créature dans des postures mignonnes.
[...]
Car, dans le fond, il n’y a rien de mal à partager sur le net une simple photo amusante de son animal de compagnie, pris sur le vif, dans une position adorable ou drôle. Tous les propriétaires aiment qu’on leur dise que leur animal est mignon et qu’il soit admiré. Et, avec internet, le nombre d’adorateurs potentiels peut vite se compter en millions. Des utilisateurs qui deviennent rapidement des cerveaux disponibles pour les marques. C’est ici, quand la popularité prend des proportions systémiques, que l’animal devient lui même un produit.

Dès lors, au lieu d’attendre de prendre fortuitement la photo qui fera fondre les masses, de plus en plus de propriétaires sont tentés de provoquer les situations, de mettre en scène leur compagnon, parfois à coup de déguisements inconfortables et de longues séances de pose. L’internaute qui s’extasie devant des photos trop «mignonnes» n’a pas forcément conscience du background qui a permis ce cliché. De plus, par anthropomorphisme, il est de plus en plus courant de forcer l’animal à prendre une attitude «humaine» pour forcer le trait. N’est-il pas mignon ce petit hérisson qui semble sourire face caméra ? Qu’est-ce qui indique que celui-ci, placé de force sur le dos, n’est pas en train de suffoquer sous les 40 degrés du soleil nippon ? La détresse de l’animal est totalement niée par le rendu final, l’image, ce spectacle reluisant mais faux qu’on donnera à manger aux fans.

Par ailleurs, tout le monde se souvient du cas des loris paresseux, victimes de leur apparence. Ces primates naturellement mignons, mais en voie d’extinction, étaient sur tous les écrans il y a quelques mois encore. Comme l’animal possède des dents contenant un venin, les trafiquants avaient pris l’habitude de leur arracher sans anesthésie. Le buzz global autour de l’animal sur les réseaux sociaux a généré un trafic illégal d’une ampleur jamais vue si bien qu’une campagne internationale fut lancée pour tenter d’arrêter ce cauchemar."

Extraits de l'article : http://japanization.org/lodieux-business-des-animaux-mignons-sur-instagram/

27/10/2019
RED PILL

RED PILL

NETFLIX. Le secret de la nouvelle génération d'athlète. Disponible sur Netflix

Un peu d'humour pour dénoncer l'horreur de l'industrialisation des élevages et notamment celui des volailles.Par leurs p...
25/10/2019
Selon plusieurs lobbys, l’élevage des poulets en batterie développerait « leur cohésion et leur esprit d’équipe»

Un peu d'humour pour dénoncer l'horreur de l'industrialisation des élevages et notamment celui des volailles.
Par leurs petites tailles et étant moins proches physiquement de l'espèce humaine, les volailles suscitent moins d'empathie et se sont vues nier tout intérêt à vivre décemment dans les élevages intensifs/industriels. Leurs capacités à ressentir sont pourtant bien reconnues dans le domaine scientifique et il est évident que leur vies sont toutes aussi importantes que celles des autres espèces animales.

Sponso - De plus en plus de Français se disent choqués par les images des élevages industriels de poulets. Pourtant, le formidable travail des lobbys de l’agroalimentaire a pu rassurer sur cette industrie, grâce à des arguments qui battent en brèche le prêchi-prêcha agaçant des écologist...

Éco-ARTIVISTE
22/10/2019

Éco-ARTIVISTE

Le plastique tue l'océan et l'ensemble de la vie marine.

Le premier effet des déchets plastiques est un impact visuel : déchets échoués sur les bords des rivières, des plages, amas d'objets flottants en mer. Mais certains effets moins directement évidents sont aussi plus sévères.

Les filets dits « fantômes », abandonnés ou perdus accidentellement, très résistants, sont une cause de mortalité importante chez les animaux. Les associations estiment à 100 000 le nombre de mammifères marins et à un million celui des oiseaux qui meurent par étranglement ou étouffement dans ces pièges à travers le monde chaque année.

L'ingestion de déchets plastique est une autre cause de mortalité, qui affecte environ 660 espèces. Les oiseaux de mer piquent les morceaux de plastique flottants, et les tortues les confondent avec des méduses.

Les grands cétacés à fanons filtrent l'eau de mer, ingérant d'importantes quantités de microplastiques. Les mollusques, telles les moules, filtrent des m3 d'eau contenant des microparticules. Des microdéchets peuvent être ingérés également par le plancton, les invertébrés ou les poissons de petites tailles.

Adresse


Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque YOUVA France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à YOUVA France:

Vidéos

Notre (jeune) histoire

A l’origine, le mouvement Never Forget commence en 2016 sous la bannière du “CJ-Vegans”. Ce n’est qu’en janvier 2020 avec l’apparition de ce mouvement international, que nous décidons de nous rattacher à ce mouvement, rapidement suivi par les autres mouvements de jeunesse.

Le Collectif Jeunes Vegans a été conçu dans l'objectif de sensibiliser et d'aider les adolescents de 12 à 22 ans sur la question du veganisme. Fondé en aout 2016 après l'expérience peu réjouissante de trois adolescents aujourd'hui fondateurs du CJ-Vegans, le collectif s'est beaucoup étendu à travers la France lors de l'année 2017, rassemblant 200 adolescents vegans ou en transition vers ce mode de vie. Nous avons participé à notre première Vegan Place le 10 juin 2017 à Paris lors de la Marche pour la fermeture des abattoirs. Le reste de l'histoire... c'est à vous de l'écrire, en la menant ensemble !

Organisations à But Non Lucratifss á proximité

Commentaires

Hello tout le monde :) je laisse un petit message crucial à but préventif pour vous informer de l'importance de la prise régulière de vitamine b12 si vous êtes végétariens/végétaliens ou même si vous avez diminué votre consommation de viande. C'est une vitamine qui ne se trouve pas dans l'alimentation végétale. Des carences peuvent avoir de nombreuses conséquences graves sur votre santé. Vous avez toutes les informations nécessaires sur le site vive la b12 (de la Fédération végane de france) . Si vous avez des questions, vous pourrez aussi directement contacter les administrateurs du groupe facebook qui sont les personnes de l'association. Bonne journée :) and don't forget your b12 https://www.vivelab12.fr/ Site facebook : https://www.facebook.com/groups/veganismevivelab12/
C'est avec un immense bonheur que je vous annonce le tour de France des "doux rêveurs" véganes pour "Cruelty free" : au programme, Montréal le 06/04 avec Sabine Brels, Toulon le 20/04, Montpellier le 21/04, Gap le 23/04, 24/04 Digne, 25/04 Marseille, 02/05 Aix-en-Provence, 04/05 La Valette et peut-être Grenoble avec Sabine Brels et Renan Larue. Je tiens à saluer les membres de mon équipe: Sabine Brels, Sébastien Moro, Patrick Llored et Enrique Utria. https://www.youtube.com/watch?v=SWGlXQb-R-o Voici quelques extraits de "Cruelty free": on vous attend nombreux et nombreuses véganes ou pas encore véganes ! Écrit à plusieurs mains, ce livre nous montre les voies qui mènent à un changement profond de société. Par des prismes différents mais complémentaires, ses auteurs exposent des idées, des réflexions, mais aussi des conseils et des astuces : à la fois philosophique et pratique, cet ouvrage accompagne la construction d’un monde plus juste. Brigitte Gothière Cofondatrice et porte-parole de l’association L214 » « Il y a tout un monde à repenser afin de considérer les animaux comme nos frères (tels qu’ils le sont sur le plan biologique dans la grande famille des animaux). Tout un monde à réinventer sur le plan social, économique, politique et juridique, vers une véritable justice globale pour tous. » Sabine Brels « Comment les humains que nous sommes auraient-ils pu renoncer à cette moralité consistant à sacraliser la vie humaine et, par là même, de manière profondément anthropocentrique, à leur donner la légitimité morale, au nom de la morale humaine, de tuer la bête ? Cette justification de la mort donnée à l’animal, qui en fait paradoxalement l’être médiateur entre le monde humain et le monde divin, n’est-elle pas toujours la nôtre aujourd’hui ? « Patrick Llored « Et nous avons rappelé que, du strict point de vue conceptuel, les droits et les devoirs directs étaient les deux faces d’une même monnaie. Si ces conclusions sont bel et bien solides, nous avons le devoir de nous abstenir de tuer les autres animaux pour nous nourrir. Et ce devoir est d’autant plus impérieux que les victimes des abattoirs sont dans l’incapacité de se défendre. » Enrique Utria « Certes, dans beaucoup de domaines cognitifs, nous réussissons mieux que pas mal d’autres espèces. Mais nous prenons souvent nos aptitudes comme mètre-étalon. Dans ce cas-là, selon les références humaines, le sujet sera toujours un humain « en moins bien ». Si c’était un dauphin qui réalisait ces tests, l’humain serait probablement un dauphin « en moins bien » également ! Mais on ne va pas se mentir. Ce besoin d’asseoir notre supériorité n’est pas neutre. Il a pour but évident de légitimer la domination que nous imposons aux autres animaux. » Sébastien Moro Conclusion (LH) « Le végane ne peut évidemment pas s’engager sur tous les fronts, mais il a le mérite de montrer que l’on peut rendre le monde plus juste et plus fraternel par des gestes simples au quotidien : diminuer sa consommation de chair animale – voire l'arrêter totalement –, refuser de porter de la fourrure, du cuir… En résumé, défendre le sort des animaux. Rien n’est impossible à celui ou celle qui lutte pour les « sans voix » ! Engageons le débat dans nos sociétés ! » Raphaël - sur la route Music video by Raphael - Jean-Louis Aubert performing Sur La Route. youtube.com
Bon a savoir !