Gilets Jaunes Bercy

Gilets Jaunes Bercy Informations de contact, plan et itinéraire, formulaire de contact, heures d'ouverture, services, évaluations, photos, vidéos et annonces de Gilets Jaunes Bercy, Organisation pour la préservation de l’environnement, 139 rue de Bercy,, Paris.
(1)

Encore une bonne idée d'action directe de Greenpeace ! Et vous ?!? Vous avez des idées pratiques, efficaces, concrètes p...
03/06/2021
Pour entraver la pêche au chalut, Greenpeace a largué d’énormes blocs de granit dans la Manche

Encore une bonne idée d'action directe de Greenpeace !

Et vous ?!? Vous avez des idées pratiques, efficaces, concrètes pour bloquer des activités nuisibles pour les humains, pour nos enfants ou pour les espèces vivantes qui nous entourent ?
Commentez, je partagerai et relayerai à tous les groupes Gilets Jaunes et aux autres collectifs d'action directe ou de désobéissance civile.

On le sait bien, si on s'y met tous, on gagne. Très bien mais s'y mettre à quoi ? A vos idées et ensuite :

Yakapluka !!!!

Pour empêcher le « pillage » de la biodiversité marine, Greenpeace a eu une idée pour le moins originale : larguer des rochers dans la Manche.

Comme d'habitude, la crise c'est une question de point de vue. Nous, on se ruine pour des logements petits et vétustes (...
29/04/2021
Logement: comment les grands investisseurs privés écrasent les locataires

Comme d'habitude, la crise c'est une question de point de vue.

Nous, on se ruine pour des logements petits et vétustes (dans lesquels on nous enferme quand on a fini notre journée de premier de corvée).
Eux, profitent du crime (oui il y a des gens qui meurent du mal logement, notamment des enfants malades du froid ou de l'humidité dans laquelle prolifèrent des champignons), spéculent et s'inondent sans une once de remord de bénéfice faramineux.

Il est temps de mettre un grand coup dans cette fourmilière de profiteur.

Paris redevient le terrain de jeu de puissants investisseurs immobiliers attirés par la stabilité. Hausse brutale des loyers, travaux abusifs… Cas d’école avec le géant européen Akelius, craint à travers le monde.

Toujours moins de libertéToujours plus de mains arrachésToujours plus d’yeux crevésOn a vraiment pas la même définition ...
28/04/2021

Toujours moins de liberté
Toujours plus de mains arrachés
Toujours plus d’yeux crevés

On a vraiment pas la même définition de la sécurité

⚫ ESCALADE RÉPRESSIVE : ENCORE UNE NOUVELLE LOI « ANTITERRORISTE »

- Plusieurs dizaines de textes sécuritaires et antiterroristes ont déjà été votés depuis 20 ans -

Ce mercredi est présenté au Conseil des Sinistres un projet de loi antiterroriste. Une énième fois. On ne compte plus les lois sécuritaires et antiterroristes adoptées ces dernières années.

Rien que depuis 2015, on peut dénombrer une bonne dizaine de lois antiterroristes, auxquelles s’ajoutent des dizaines de mesures sécuritaires.

La nouvelle loi examinée aujourd’hui en Conseil des ministres fait suite à la mort d’une policière à Rambouillet. En fait, il s’agit surtout de « mise à jour » des mesures passées en y ajoutant une petite dose de répression quand même. Que prévoit ce nouveau texte ?

➡️ Il sera plus facile de perquisitionner sans avoir recours à un juge (c’est ce qu’on appelle les perquisitions administratives ou en novlangue macroniste « visites »)

➡️ Les personnes condamnées pour terrorisme seront surveillées plus longtemps après leur sortie de prison

➡️ Les bâtiments dépendants des lieux de culte fermés pour suspicion de liens avec le terrorisme pourront aussi être fermés

➡️ Les personnes placées sous surveillance administratives pourront être interdites de manifestation

➡️ L'usage des algorithmes pour le traitement automatisé des connexions internet est pérennisé

➡️ Les données personnelles pourront être plus facilement récoltées et conservées

La règle est très simple : un attentat=une loi antiterroriste voire plus. Un fait divers=une loi sécuritaire voire plus. Cependant, aucune loi antiraciste n’a été adoptée après les attaques contre les mosquées.

Cette absurdité sécuritaire, nous la devons à nos parlementaires. Aux députés tout d’abord, élus par le peuple, qui passent plus de temps à se gaver aux frais du contribuable qu’à respecter un mandat électoral. Aux sénateurs ensuite, cette caste de vieux croûtons rétrogrades tout juste utile à faire figuration dans le jeu démocratique. Et, bien entendu, à nos ministres vertueux, tour à tour impliqués dans des affaires de viols, de détournements de fonds, d’abus de confiance, de corruption, de conflits d’intérêts.

Et ce sont eux qui, dans des assemblées parlementaires aux 3/4 vides, adoptent les textes les plus liberticides, écrits par la police, pendant qu’ils se pavanent dans leur vie luxueuse aux frais du contribuable.

Personne n’est dupe. Personne n’ignore que cet arsenal de lois sécuritaires n’a jamais empêché des attentats. L’instrumentalisation d’un soi-disant « sentiment d’insécurité » pour imposer des lois pénales de plus en plus sévères, n’a eu pour effet que de renforcer le contrôle et la surveillance de toute la population. Au prétexte de nous protéger, on nous hôte toutes nos libertés et notre capacité à agir collectivement.

Le pouvoir est rempli de terroristes. Ceux qui regardent les exilé.e.s se noyer. Ceux qui arment la police avec des engins de guerre. Ceux qui vendent des armes aux pays qui s’en servent contre leur population. Ceux qui écrasent toute contestation.

Les manifestations contre la loi sécurité globale ont été massives et déterminées. La détestation de la police et de la caste politique est largement partagée. Il s’agit de jeter de nouveau nos forces dans la rue, avant que cet arsenal sécuritaire ne montre toute sa puissance.

Révoltons-nous !

Court inventaire pour s’y retrouver un peu :

⚫En juillet 2015, c’est la loi renseignement.
⚫Novembre 2015 : état d’urgence après les attentats du Bataclan
⚫10 jours plus tard : extension de certaines dispositions de l’état d’urgence
⚫Mars 2016 : lutte contre le terrorisme dans les transports
⚫Juin 2016 : lutte contre le financement du terrorisme
⚫Juillet 2016 : après les attentats de Nice, l’état d’urgence est prolongé et certaines de ses mesures sont étendues et renforcées
⚫Juillet 2017 : Macron poursuite la lancée si bien entamée par Hollande en prolongeant l’état d’urgence et en y ajoutant des mesures répressives
⚫Puis, depuis 2020 : la loi sécurité globale, la loi « séparatismes », et enfin la nouvelle loi antiterroriste suite aux attentats de Rambouillet.

En plus de ces lois antiterroristes sont adoptées des lois sécuritaires dont les effets sont multiples :

⚫Extension des pouvoirs de la police
⚫Extension des possibilités d’investigations du parquet
⚫Création de nouveaux délits
⚫Aggravation de peines
⚫Création et extension de fichiers de police

Rien qu’entre 2002 et 2012, on compte une soixantaine de lois sécuritaires !

---

Sources :

https://bourgoinblog.wordpress.com/2013/04/10/62-lois-securitaires-votees-depuis-2002-stop-ou-encore/

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/11/25/lois-securitaires-nous-construisons-avec-ces-mesures-les-outils-de-notre-asservissement-de-demain_6061010_3224.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/terrorisme-djihadistes/projet-de-loi-contre-le-terrorisme-on-n-a-jamais-arrete-des-attentats-avec-des-lois-tacle-patrice-spinosi-avocat-de-la-ligue-des-droits-de-l-homme_4602723.html

12/04/2021
Usul. Dîners clandestins : l’insoutenable légèreté de la bourgeoisie

Difficile d'exprimer toute la rage provoquée par ces révélations.

1. Alors que Macron n'a jamais été capable d'inventer autre chose que des restrictions de libertés annoncées puis retirées du jour au lendemain, ses copains dansent le menuet. Nous, ça fait des mois qu'on rêve d'embrasser notre grand-mère, et eux, ils sont cinquante sans masque.

2. Sans masque et sans gêne surtout... Ca part en selfie sur les réseaux sociaux, Mme Bruni-Sarkozy se lance même en direct, à la télévision, dans un spectacle d'humour (décidément, le talent, quand ça ne veut pas...) Pour eux, ne pas respecter la loi c'est normal ! C'est pour les bouseux, les sans-dents. Toute façon, eux, ils sont propres, donc ils vont pas tomber malade (et oui, la déconnection, ça finit par atteindre les neurones.)

3. Ils trouvent le moyen d'être choqués, outrés qu'on leur demande de faire comme tout le monde : se restreindre pour sauver des vies.
Coucou les riches, en fait y a des gens qui meurent, beaucoup. Alors c'est certain, entre vous, un peu moins, vu que vous avez depuis toujours les meilleurs soins (et vos ainés, ça fait longtemps que vous avez arrêté d'y penser), mais sortez un peu de votre bulle et vous verrez, l'effet de ce virus sur les poumons d'un papa qui a travaillé quarante ans dans une usine avec des produits chimiques. Ou sur une maman qui ne se soigne plus pour pouvoir nourrir ses enfants.

4. Cerise sur le gâteau, ils sont indignés par la violence... d'un hashtag sur les réseaux sociaux.
Alors que franchement, tout le monde sait que c'est une blague. Je sais pas vous, mais moi, jamais j'ingurgite un truc aussi avarié qu'un bourgeois français englué dans son incurable individualisme.
Décidément, y a vraiment plus rien à en tirer.
Ah si...
Peut-être une idée
#AuCompost

C'était bien la peine de vouloir casser nos tirelires avec le taxe carbone sensée être écolo. Foutage de gueule modèle g...
28/03/2021
Le bilan écologique de Macron : 89 mesures négatives depuis 2017

C'était bien la peine de vouloir casser nos tirelires avec le taxe carbone sensée être écolo.

Foutage de gueule modèle géant.

Il nous avait vendu son grand débat national comme réponse à notre révolte. Super blague. Qui y a cru ? Lui, sa femme et ses ministres ? Même pas sûr qu'il ait réussi à convaincre ses députés qui lui mangent dans la main (oui aujourd'hui je reste poli).

Puis, il nous annonce tout fier la création d'une convention citoyenne pour le climat. Pas de bol, les citoyens se sont vraiment pris au jeu, et à ce jeu là (que faut-il faire pour sauver l'avenir de notre planète et de nos enfants) surprise surprise le Macron a perdu.

Alors, il a fait comme d'habitude, il nous joue son général De Gaulle, oui oui je vous ai entendu. Mais j'en ai rien à faire en fait.
Vous connaissez cette phrase de Coluche ? "la dictature, c'est ferme ta gueule, la démocratie, c'est cause toujours".

Ne vous inquiétez pas M. Le président méprisant et bas de plafond, vous nous l'avez demandé, on va venir vous chercher.

« Champion de la Terre », Emmanuel Macron ? Oh non ! Reporterre a enquêté sur le bilan complet du président en matière d’écologie. 53 % des 169 mesures prises dans ce domaine depuis 2017 sont nuisibles à la planète. Le détail en infographie et décision par décision. L’examen du proje...

Foutre dehors en plein Covid est interdit par la loi. Et la justice a autorisé l'occupation car utile à l'intérêt généra...
25/03/2021

Foutre dehors en plein Covid est interdit par la loi.
Et la justice a autorisé l'occupation car utile à l'intérêt général.

Pour ramasser quelques miettes d'électeurs mal informé ou carrément mal intentionné envers ces pauvres gens qui ne recherchent qu'un espace calme pour se restaurer avant de repartir dans la galère de la réinsertion sociale et professionnelle, un maire décide de bafouer les dernières lois humaine de la république et une décision de justice.

Dans le plus grand des calmes.

Mais continuez, tout va bien.

On prend note. On tient les comptes.

On viendra vous chercher. Et vous payerez pour vos méfaits.

SAINT-DENIS - 40 personnes et des associations humanitaires jetées à la rue du jour au lendemain par le maire de Saint-Denis ?

En plein confinement et alors que la trêve hivernale a été prolongée jusqu'au 31 mai, la mairie de Saint-Denis a émis aujourd'hui, le mardi 23 mars 2021, un arrêté de fermeture immédiate du Landy Sauvage, un lieu d'accueil et de soutien aux plus démuni·es de 7000 m². Elle ordonne l'arrêt des activités publiques et l'évacuation de tou·tes les habitant·es du bâtiment, et ce, immédiatement.

Une décision judiciaire a statué en juillet dernier que l'occupation était légale jusqu'au 28 juillet 2021. La mairie et le propriétaire ont été informés de la volonté du collectif du Landy Sauvage de respecter cette décision. La mairie de Saint-Denis ne peut pas se substituer à la justice rendue. Cette décision, brusque et unilatérale, qui intervient en pleine crise sanitaire mondiale et alors que la trêve hivernale est prolongée, apparaît comme particulièrement injuste.

Une quarantaine de personnes habitent le lieu au quotidien : familles, enfants, étudiant·es, précaires, travailleurs·ses et engagé·es de toute part. L'expulsion immédiate du Landy Sauvage engendrerait une mise à la rue pure et simple de nombreuses personnes précaires n'ayant actuellement aucune autre solution d'hébergement. En revanche, le respect des délais accordés par le juge d'exécution des peines permettrait de poursuivre la recherche de solutions décentes, afin de permettre à une quarantaine de Francilien·nes de survivre.

Cet arrêté est motivé par un rapport de la Commission communale de sécurité et d'accessibilité ayant "émis un avis défavorable à l'accueil du public dans l'ensemble de l'établissement précité et précise l'urgence à faire cesser toute activité dans les plus brefs délais". Les motifs établis par la municipalité mettent en cause la sécurité du lieu en tant qu'espace recevant du public. Or, suite à la crise sanitaire, le Landy Sauvage n'accueille déjà plus de public dans ses locaux. Ainsi, certaines normes mentionnées comme non respectées par le procès-verbal ne correspondent en rien à la réalité. Il n'y a donc aucune urgence à mettre à la rue immédiatement les habitants et les habitantes ; ni à fermer les espaces de soutiens aux réfugié·es et aux sans-abris.

Quelle urgence y-a-t-il à expulser avant le 28 juillet ?

Le collectif du Landy Sauvage

-----------------------------------------

Pour nous soutenir, partagez cet appel (ami.es, presse, élu.es...) ! Nous cherchons également des hébergements et de l'espace pour stocker du matériel.

Contactez-nous si vous avez des plans d'hébergements ou de stockage d'affaire.

Il existe une dette qui pèsera sur nos enfants.Une dette impossible à rembourser. Qui se creuse dès la naissance et ne c...
09/03/2021
La dette publique est-elle un fardeau qu’on laissera à nos enfants ? -

Il existe une dette qui pèsera sur nos enfants.
Une dette impossible à rembourser.
Qui se creuse dès la naissance et ne cesse de s'accroitre.
La pauvreté isole, enferme, brime des talents, des goûts, des valeurs.
Personne ne peut contribuer pleinement au bien commun
sans pain quotidien.

La dette financière quant à elle, quelqu'un l'a déjà vu ?
Avez-vous déjà vu des huissiers débarquer pour récupérer les biens d'un Etat endetté ? Un Etat mis en prison pour loyer impayé ?

Nos petits enfant vont-ils vraiment payer la dette publique ? Pas du tout, ce mythe récurrent est absolument faux.

Nos hommages à ces collectifs qui luttent pour rendre leur dignité à ces personnes invisibilisées. Plus personne la rue ...
08/03/2021

Nos hommages à ces collectifs qui luttent pour rendre leur dignité à ces personnes invisibilisées.
Plus personne la rue qu'il disait l'autre. Bah bien sûr. Aucune amélioration, aucun moyen supplémentaire, aucun appel à la solidarité, il est juste bon à cupabiliser l'autre là haut.
Heureusement qu'il y en a qui se bouge.
Vous êtes notre fierté.

Un documentaire à partir du travail du Collectif Les Morts de la rue pourra être vu Samedi 13mars à 16h. Nicolas Ducrot s'est intéressé à deux de nos actions spécifiquement parisiennes (notre asso est nationale).
Deux actions se dégagent : le travail des volontaires en service civique, travail de terrain à la rencontre des riverains des personnes mortes après avoir vécu à la rue. Il s'est aussi intéressé à l'action d'accompagnement des morts isolés que nous menons avec la Ville de Paris. Ces deux actions parisiennes ne se rencontrent que par moments.
Nicolas Ducrot, documentariste, tisse le lien entre ces deux actions indépendantes, ou s'entrecroisent des histoires, des parcours. Des images qui sont belles, des jeunes touchants, des histoires de vies et de morts qui s'entremêlent.
voici le lien vers le festival de Luchon (création télévisée) où vous pourrez voir le film avant qu'il ne passe à la télé. Il faut s'inscrire pour pouvoir le voir. (garder aussi du temps pour l'hommage aux morts de la rue du 30 mars !)

https://sallevirtuelle.25eheure.com/c/439/cinema/439/725

Et pendant ce temps, il voudrait nous faire croire que c'est augmentant le prix à la pompe, en nous forçant à choisir en...
04/03/2021
Total fait du sale : la Finance complice ?

Et pendant ce temps, il voudrait nous faire croire que c'est augmentant le prix à la pompe, en nous forçant à choisir entre nous chauffer et nous déplacer qu'on va sauver le monde ?

Reclaim Finance et Greenpeace France ont analysé les engagements climatique de Total. Le verdict est sans appel : un rebrand ne change pas un bilan déplorable

Conséquence : délocalisation ici, pollution là bas. Il est où le problème ? Pas chez les petits consommateursMais chez l...
02/03/2021
Des vêtements à la demande : une solution pour une mode plus responsable

Conséquence : délocalisation ici, pollution là bas.
Il est où le problème ? Pas chez les petits consommateurs
Mais chez les gaveurs d'actionnaire de LVMH mais aussi ZARA et H&M (c'est pratique, car c'est pas cher, mais niveau qualité... on s'est fait un peu avoir, pour les actionnaires pendant ce temps, c'est toujours sonnant et trébuchant)

Une nouvelle génération de marques propose des vêtements à la demande, en misant sur le registre de la durabilité et les outils du numérique.

Adresse

139 Rue De Bercy,
Paris
75012

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Gilets Jaunes Bercy publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Environmental Conservation à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Cette pétition s'adresse à toutes les personnes qui rejettent le projet de loi de ce passeport sanitaire. "le projet d’un passeport sanitaire visant à interdire les déplacements et activités extérieures à toute personne n’étant pas en capacité de produire un test négatif du Covid-19 ou la preuve d’un traitement préventif, « y compris l’administration d’un vaccin ». Ce qui reviendrait à rendre la vaccination obligatoire, contrairement aux engagements du chef de l’Etat. " Un passeport vert" pour les personnes vaccinées afin de leur permettre l’accès à certains lieux publics comme les restaurants ou les lieux culturels. "On nous dit qu'on ne pourra pas se déplacer d'un territoire à un autre si on n'est pas capable de montrer que nous sommes vaccinés", déclare le sénateur sur BFM Lyon. "Ça revient quelque part, de manière indirecte, à obliger les gens à se faire vacciner".
https://www.mesopinions.com/petition/sante/passeport-sanitaire-covid-19/120748 Cette pétition s'adresse à toutes les personnes qui rejettent le projet de loi de ce passeport sanitaire. "le projet d’un passeport sanitaire visant à interdire les déplacements et activités extérieures à toute personne n’étant pas en capacité de produire un test négatif du Covid-19 ou la preuve d’un traitement préventif, « y compris l’administration d’un vaccin ». Ce qui reviendrait à rendre la vaccination obligatoire, contrairement aux engagements du chef de l’Etat. " Un passeport vert" pour les personnes vaccinées afin de leur permettre l’accès à certains lieux publics comme les restaurants ou les lieux culturels. "On nous dit qu'on ne pourra pas se déplacer d'un territoire à un autre si on n'est pas capable de montrer que nous sommes vaccinés", déclare le sénateur sur BFM Lyon. "Ça revient quelque part, de manière indirecte, à obliger les gens à se faire vacciner".
Voici une initiative de 100 maires pour reconstruire nos communes. Leur manifeste "Pour un vrai aménagement du territoire, la République doit gouverner la finance" : https://manifeste2020.fr/ Leur vidéo de 5 minutes : https://fb.watch/4-ZJ4vQvan/ Bonne soirée
Madame, Monsieur (journaliste, youtubeur, citoyen), Oui, j'ose me présenter ! Je suis candidat à la Primaire Citoyenne organisée par les Gilets Jaunes en 2021 et, si je gagne, candidat à l'élection présidentielle de 2022. Retrouvez sur cette page ► marcjutier.over-blog.fr/22102020 les liens vers : la profession de foi (Le plus grand échec est de ne pas avoir le courage d'oser), la lettre aux maires, la vidéo de la déclaration officielle, le communiqué de presse, le blog du MMJ, l'interview par France Liberté, l'article vu plus de 100 000 fois : "Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? Françaises, Français, réveillez-vous !", la table des matières du livre : "La MONNAIE, hier, aujourd'hui et demain. Du diktat des banquiers à une civilisation adulte (préface de Serge Latouche)", le groupe facebook "Primaire Gilets Jaunes 2021 – Primaire Citoyenne"… Est-ce aux médias mainstream de choisir/légitimer/crédibiliser les candidats à l'élection présidentielle ou à des citoyens adultes ? Merci de faire connaître ma candidature et n'hésitez pas à me contacter : [email protected] – 07 68 54 92 33 Bien à vous. Marc JUTIER (Recherche Google► blog, page Facebook, Twitter, Francebleu, Amazon, Agoravox, Youtube, … )
De grosses taxes, un impôt injuste, des salaires et retraites désindexés, la presse mensongère, des discours politiques qui provoquent la colère, l'enchainement de lois toutes plus débiles les unes que les autres, la sourde oreille de l’État devant TOUTES nos revendications et j'en passe... Le point commun, c'est l'oligarchie. Ça, on le sait. Le petit pourcent de gens qui décident pour 99% des autres. Mais savez-vous quelle la cause du pouvoir de cette oligarchie? Elle réside dans la constitution rédigée par ceux-là même qui devraient la craindre. Pour remplacer ce régime faussement démocratique, il nous faut un plan solide. Pas question de virer macron et son équipe sans avoir réfléchi à un système fiable et évolutif capable de mettre le citoyen au cœur de l'action politique. Devenez citoyens constituants et aidez nous, aidez vous dans cet effort qui sera le pont vers une démocratie et des débats tournés vers le Bien Commun. Si notre plan est valable, c'est le monde entier qui nous prendra comme l'exemple à suivre. Merci
Lettre de Mimi, GILET JAUNE, au minus Monsieur le Méprisant de la Raie publique, Étant donné que vous ne daignez même pas citer notre nom (GILETS JAUNES), je ne me rabaisserai pas à citer le vôtre. Ce sera donc «minus », en minuscules évidemment. « Cher » minus, je vous fais une lettre pour vous dire mon amour et mon admiration. Comment faites-vous pour faire preuve d’autant d’humanisme, de compassion, d’intelligence et de perspicacité ? Franchement, bravo. Je vous avoue pourtant que je me demande si vous êtes admirable ou minable. En effet, comment avez-vous deviné que nous, Gilets Jaunes, étions tous haineux, racistes, xénophobes, homophobes, antisémites, démagogues, pourfendeurs de flics et de journalistes ? Vous faites encore preuve de finesse et d’intelligence lorsque vous dites que nous n’aimons pas les élus. MAIS sur ce dernier point, vous devriez pourtant être un peu plus nuancé… Sachez que nous respectons les élu(e)s, celles et ceux qui mettent les mains dans le cambouis, qui œuvrent pour l’intérêt général. Ce sont les POLITICARDS que nous n’aimons pas : les élus INUTILES. Celles et ceux qui ne voient la Politique, pourtant noble cause, que par le prisme d’un parti. Qui exécutent ou légifèrent sous le joug d’un groupe de pression… Vous l’aurez compris minus, je vous classe dans cette dernière catégorie. Celle des parvenus, des menteurs, des lâches, des parasites de notre société. Vous n’êtes pour moi qu’un ridicule pantin, une marionnette au service d’une poignée de milliardaires. Je connaissais votre arrogance et votre mépris à mon égard, à l’égard de mes camarades femmes et hommes GILETS JAUNES. Vous venez d’y ajouter LES INSULTES. Je veillerai personnellement à ce que les insultes que vous avez proférées à mon endroit et celui de mes ami(e)s GILET JAUNES ne restent pas impunies. Je ne suis pas homme à me laisser insulter impunément. Sachez-le. En ce jour du Nouvel An 2019, je vous souhaite la pire année de votre existence. Michel Reynaud, allias « MIMI » (Un des Gilets jaunes insultés en date du 31 décembre 2018 par minus)
Lettre de Mimi, GILET JAUNE, au minus Monsieur le Méprisant de la Raie publique, Étant donné que vous ne daignez même pas citer notre nom (GILETS JAUNES), je ne me rabaisserai pas à citer le vôtre. Ce sera donc «minus », en minuscules évidemment. « Cher » minus, je vous fais une lettre pour vous dire mon amour et mon admiration. Comment faites-vous pour faire preuve d’autant d’humanisme, de compassion, d’intelligence et de perspicacité ? Franchement, bravo. Je vous avoue pourtant que je me demande si vous êtes admirable ou minable. En effet, comment avez-vous deviné que nous, Gilets Jaunes, étions tous haineux, racistes, xénophobes, homophobes, antisémites, démagogues, pourfendeurs de flics et de journalistes ? Vous faites encore preuve de finesse et d’intelligence lorsque vous dites que nous n’aimons pas les élus. MAIS sur ce dernier point, vous devriez pourtant être un peu plus nuancé… Sachez que nous respectons les élu(e)s, celles et ceux qui mettent les mains dans le cambouis, qui œuvrent pour l’intérêt général. Ce sont les POLITICARDS que nous n’aimons pas : les élus INUTILES. Celles et ceux qui ne voient la Politique, pourtant noble cause, que par le prisme d’un parti. Qui exécutent ou légifèrent sous le joug d’un groupe de pression… Vous l’aurez compris minus, je vous classe dans cette dernière catégorie. Celle des parvenus, des menteurs, des lâches, des parasites de notre société. Vous n’êtes pour moi qu’un ridicule pantin, une marionnette au service d’une poignée de milliardaires. Je connaissais votre arrogance et votre mépris à mon égard, à l’égard de mes camarades femmes et hommes GILETS JAUNES. Vous venez d’y ajouter LES INSULTES. Je veillerai personnellement à ce que les insultes que vous avez proférées à mon endroit et celui de mes ami(e)s GILET JAUNES ne restent pas impunies. Je ne suis pas homme à me laisser insulter impunément. Sachez-le. En ce jour du Nouvel An 2019, je vous souhaite la pire année de votre existence. Michel Reynaud, allias « MIMI » (Un des Gilets jaunes insultés en date du 31 décembre 2018 par minus)