Journée Internationale contre les LGBTI-Phobies Comité Idaho France

Journée Internationale contre les LGBTI-Phobies Comité Idaho France Comité Idaho France Journée Internationale contre les lgbt phobies chaque 17 mai. Reconnue d'intérêt général lutte contre les lgbtphobies dans le monde. Victimes d’homophobies en France nous vous conseillons l’association @SOSHOMOPHOBIE

La Journée Internationale contre l'homophobie et la transphobie à lieu le 17 mai. C'est une journée autour de laquelle tous ceux qui s'engagent pour le respect des Droits Humain de tous peuvent initier les activités les plus diverses et variées. Nous invitons chaque organisation, chaque citoyen, chaque entreprise à se saisir de cette occasion pour construire un monde de tolérance et de diversité. Un but d'Union #LGBTI pour mettre en avant tous les acteurs de la lutte contre les LGBTI-Phobies

Mission: #LGBT le Comité Idaho France a pour but de lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et/ou l’identité de genre de toutes manières légales et de promouvoir la Journée Internationale et Mondiale et internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie le 17 mai #IDAHOT

Nous soutenons l’appel au #BOYCOTT de la #Tunisie par Shams - Pour la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie 🌈❤️✊🏽...
08/05/2020
Shams appelle au boycott de la Tunisie | La Presse de Tunisie

Nous soutenons l’appel au #BOYCOTT de la #Tunisie par Shams - Pour la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie 🌈❤️✊🏽✊🏾✊🏼✊🏿

Le président de l'Association Chams qui défend les droits des LGBT, Mounir Baâtour, a appelé, dans une interview web retransmise sur la page Facebook de

François Croquette Ambassadeur pour les droits de l'Homme
04/05/2020
François Croquette Ambassadeur pour les droits de l'Homme

François Croquette Ambassadeur pour les droits de l'Homme

Dialogue toujours aussi stimulant avec Michel Eltchaninoff pour Les nouveaux dissidents sur les conséquences de la crise sanitaire pour les dissidents et les défenseurs des droits humains.

04/05/2020
www.regards.fr

“Les #homosexuels furent parmi les premiers à être envoyés dans des camps de concentration”
• Valérie Lehoux •
Le sort des homosexuels pendant la seconde guerre mondiale est demeuré longtemps méconnu. Alors qu’on célèbre les 75 ans de la libération d’#Auschwitz, l’historienne Christine Bard revient sur cette page de
l’Histoire, tue par les victimes elles-mêmes et négligée par les chercheurs.
Alors qu’est célébré le 75e anniversaire de la découverte des camps de concentration, une histoire, longtemps négligée, est de plus en plus étudiée : celle des homosexuels, réprimés par les nazis et leurs alliés. Une journée consacrée au sujet aura lieu en mars à l’Université d’Angers, organisée par Christine Bard, qui y est professeure d’histoire contemporaine (UMR Temos). Elle revient sur ce passé trop méconnu, et sur l’élaboration de sa mémoire.
Le sort des homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale fut longtemps sous-étudié, ou du moins sous-médiatisé. Pourquoi ? Homophobie latente ? Compétition des mémoires ? Manque de documents ? L’article complet à découvrir ici =>http://www.regards.fr/IMG/pdf/les_homosexuels_furent_parmi_les_premiers_a_etre_envoyes_dans_des_camps_de_concentration.pdf

Bravo à 🌈😘 Grey Pride pour son travail et la révolution Senior LGBT Découvrir => https://www.facebook.com/GreyPrideRevol...
03/05/2020

Bravo à 🌈😘 Grey Pride pour son travail et la révolution Senior LGBT Découvrir => https://www.facebook.com/GreyPrideRevolutionSenior/

"Parler de sexualité, de besoins affectifs, c’est respecter l’identité des personnes âgées, leur l’intégrité, leur altérité. Prendre en compte leurs désirs, leur histoire permet de nous rapprocher d’eux en les considérant comme nos alter-ego dans toute leur diversité." 👉 http://grey-pride.blogs.liberation.fr/2020/04/10/revolutionsenior-sexe-orientationsexuelle-vieillesse-greypride-envoie-en-lair-les-prejuges/
#REVOLUTIONSENIOR

🌈❤️ Au #Soudan, l'#excision est désormais considérée comme un crime ✊🏿✊🏿✊🏿, les autorités ont adopté la semaine dernière...
02/05/2020

🌈❤️ Au #Soudan, l'#excision est désormais considérée comme un crime ✊🏿✊🏿✊🏿, les autorités ont adopté la semaine dernière l'amendement d'un article du Code pénal qualifiant désormais de crime la mutilation génitale féminine, autrement dit l'excision. Une réforme saluée par l'Unicef et les défenseurs des droits de femmes.

La mutilation d'une femme pour l'exciser est désormais punie de trois ans de prison et d'une amende au Soudan. Et que cela soit pratiqué dans un établissement médical ne change rien.

Selon les chiffres de l'ONU, neuf Soudanaises sur dix sont victimes de cette pratique. Une « pratique de torture », ainsi que l'a qualifiée la militante Faiza Mohamed de l'association Equality Now, en saluant l'instauration longtemps attendue de ces « mesures punitives pour protéger les femmes ».

L'article 141 du Code pénal amendé a donc été approuvé le 22 avril par le Conseil souverain dominé par les militaires et par le Conseil des ministres contrôlé par les civils. La mesure a été aussitôt saluée. L'Unicef s'est réjouie du début d'une « nouvelle ère ». Et dans la presse Salma Ismael, porte-parole à Khartoum du Fonds mondial de l'ONU pour l'enfance, s'est dite heureuse que les mères refusant cette « pratique barbare » sur leur fille puissent désormais « dire non ».

Mais de la législation à la réalité, la distance est encore longue. Au Soudan, l'ancien régime d'Omar el-Béchir avait du renoncer à l'interdiction, sous la pression des religieux. Et dans l'Égypte voisine, l'excision est interdite depuis 2008, mais l'ONU estime qu'elle est encore pratiquée sur une enfant sur sept. Info => http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200501-soudan-excision-est-désormais-considérée-comme-crime?ref=fb Alice Nkom

🌈❤️Le comité idaho france et Adefo Cameroun ont participé à l’échange organisé par Victor Madrigal-Borloz, Expert indépe...
02/05/2020

🌈❤️Le comité idaho france et Adefo Cameroun ont participé à l’échange organisé par Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant des Nations Unies sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre et chercheur invité principal du programme pour les droits de l’homme de la faculté de droit de Harvard, afin de discuter de l’impact de la pandémie COVID-19 sur la vie quotidienne des personnes #LGBT et de genre variant et des réponses apportées par les acteurs étatiques et non étatiques. Nous avons dénoncer là situation des personnes lgbt dans le monde et notamment le manque de moyen pour venir en aide aux jeunes lgbt mis à la rue par leurs parents. Nous avons notamment dénoncer le refus des visas pour les demandeurs d’asiles persécutés et raison de leurs orientations sexuelles. Alice Nkom Alexandre Marcel

🌈❤️Le service de l’asile, en suspens depuis le début du confinement faute de personnels disponibles, doit être réouvert ...
01/05/2020
L’Etat sommé de rétablir l’enregistrement des demandes d’asile

🌈❤️Le service de l’asile, en suspens depuis le début du confinement faute de personnels disponibles, doit être réouvert dans un délai de cinq jours selon une ordonnance du Conseil d’Etat. 🙏

Le service de l’asile, en suspens depuis le début du confinement faute de personnels disponibles, doit être rouvert dans un délai de cinq jours selon une ordonnance du Conseil d’Etat du 30 avril.

01/05/2020

🌈❤️ Plein de Bonheur pour votre 1er Mai

28/04/2020

🌈❤️ Decriminalization it's time 🙏

Journée Internationale contre les LGBTI-Phobies Comité Idaho France's cover photo
28/04/2020

Journée Internationale contre les LGBTI-Phobies Comité Idaho France's cover photo

27/04/2020

🌈❤️ Dépénalisation, il est temps 🌈❤️🙏 #LGBTphobies #IDAHOTB2020 #IDAHOTB #IDAHOBIT #17mai #loveislove Amnesty International Shams - Pour la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie Alice Nkom Patrick Desmarais Fondation Le Refuge Human Rights Campaign Human Rights Watch Amnesty International USA Alexandre Marcel Olivier Giroud La Page Officielle Kim Kardashian West Kourtney Kardashian Khloé Kardashian Anggun Cipta Sasmi

#Maroc : enquête sur des fuites de données visant la communauté #LGBT+Selon la sûreté nationale, la police marocaine a o...
27/04/2020
Maroc : enquête sur des fuites de données visant la communauté LGBT+

#Maroc : enquête sur des fuites de données visant la communauté #LGBT+

Selon la sûreté nationale, la police marocaine a ouvert une enquête préliminaire pour « incitation à la haine et à la discrimination » après des fuites de données privées visant la communauté LGBT+.

Au Maroc, la police a ouvert une enquête pour « incitation à la haine et à la discrimination » après des fuites de données privées visant la communauté LGBT+.

🌈❤️✊🏿✊🏽✊🏾
26/04/2020
Shams - Pour la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie

🌈❤️✊🏿✊🏽✊🏾

« Alors que l’homosexualité est toujours punie de prison en #Tunisie 🇹🇳 et que plusieurs homosexuels gisent en ce moment dans les prisons tunisiennes, un mariage gay 🏳️‍🌈 vient d’être inscrit dans l’extrait de naissance d’un tunisien.
Le président de l’association #Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie Mounir Baatour, affirme son sentiment d’émerveillement pour cette première. En effet un mariage gay conclu en #France 🇫🇷 entre un français et un tunisien a été validé et inscrit dans l’extrait de naissance du tunisien par la municipalité tunisienne de son lieu de naissance. »

🌈❤️La secrétaire d'État à la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, a annoncé hier un plan pour venir en ai...
25/04/2020
Marlène Schiappa annonce un plan pour les jeunes LGBT+ en situation d'urgence - TÊTU

🌈❤️La secrétaire d'État à la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, a annoncé hier un plan pour venir en aide aux jeunes #LGBT+ en situation d'urgence.

🏠 300.000€ débloqués pour financer 6.000 nuitées d'hôtel

#JeunesLGBTenDanger

Marlène Schiappa a annoncé ce vendredi un plan pour venir en aide aux jeunes LGBT+ victimes de violences familiales, très attendu.

ÉTUDE SUR LES VIOLENCES INTRAFAMILIALES : LES FILLES ET LES JEUNES LGBT SONT LES PLUS TOUCHÉSVendredi 24 Avril 2020Domai...
25/04/2020

ÉTUDE SUR LES VIOLENCES INTRAFAMILIALES : LES FILLES ET LES JEUNES LGBT SONT LES PLUS TOUCHÉS

Vendredi 24 Avril 2020
Domaine de compétence de l'institution : Défense et promotion des droits de l'enfant #violences #intrafamiliales, #enfants, #LGBT, #filles

Alors que la maltraitance au sein des familles augmente considérablement depuis la mise en place du confinement, le Défenseur des droits, en collaboration avec Christelle Hamel, chercheuse de l’Ined, publie une synthèse inédite qui souligne l’ampleur des violences intrafamiliales subies par les filles et les personnes homosexuelles et bisexuelles avant leurs 25 ans. Cette publication s’appuie sur les résultats de l’enquête « Violences et rapports de genre » de l’Ined menée en 2015

Cette étude montre que malgré l’acceptation croissante des minorités sexuelles au fil du temps, au moins la moitié des personnes homosexuelles a été rejetée par ses parents. Il apparaît que les personnes bisexuelles sont encore moins bien acceptées et restent très majoritairement dans le silence (50 % ont des parents qui l’ignore, contre moins de 30 % des homosexuels). La tendance à ne pas dire sa bisexualité semble étroitement liée à des violences intrafamiliales plus fréquentes chez les personnes bisexuelles, qui freineraient l’affirmation de soi et de son identité.

L’enquête montre qu’une proportion non négligeable de la population a été concernée par les violences intrafamiliales durant sa jeunesse, celles-ci ayant été commises dans 70 % des cas par l’un des parents, plus souvent le père que la mère.

Les filles et les jeunes homosexuels et bisexuels sont encore plus touchés par ces violences :

Violences psychologiques (insultes, humiliations, dénigrements) : les filles lesbiennes et bisexuelles sont trois fois plus confrontées à ces comportements (23,2 % et 24,5 %) que les filles hétérosexuelles (6,6 %), tandis que les garçons gays et bisexuels le sont deux à trois fois plus (8,8 % et 9,7 %) que les hétérosexuels (3,5 %) ;
Violences physiques : les filles lesbiennes et bisexuelles (19,4 % et 21,7 %) et les garçons gays et bisexuels (11,9 % et 8,8 %) sont plus souvent victimes de brutalités physiques que les filles et les garçons hétérosexuels (6 %). Ils subissent également plus souvent des mises à la porte, séquestrations et tentatives de meurtre ;
Violences sexuelles : les garçons hétérosexuels y sont très rarement confrontés (0,5 %) par rapport aux filles hétérosexuelles (2,5 %). En revanche, la fréquence des violences sexuelles est bien plus importante chez les garçons homosexuels et bisexuels (6 % et 5,4 %) et encore plus chez les filles lesbiennes et bisexuelles (9,8 % et 12,3 %).
Cette étude souligne que le sexisme et les LGBT-phobies, encore très présents dans la société, constituent des facteurs majeurs d’émergence des violences au sein de la famille, qui peuvent aller jusqu’à la mise en danger des jeunes personnes lesbiennes et bisexuelles.

En France, les conditions de vie des mineurs sont très peu alimentées par la statistique. En effet, l’interdiction de leur adresser un questionnaire sans l’autorisation légale des parents exclue toute enquête sur la maltraitance parentale. En interrogeant plus de 25 000 adultes sur leur enfance, l’étude VIRAGE produit des données inédites et indispensables pour comprendre et combattre plus efficacement les violences au sein des familles. Le Défenseur des droits espère que les pouvoirs publics s’en saisiront pour que, partout, les droits des enfants soient respectés.


[1] Enquête menée avec le soutien du Défenseur des droits, auprès de 15 127 femmes et 11 320 hommes entre 20 et 69 ans, interrogés sur les violences subies durant les 12 mois précédents et au cours de la vie. Publication => https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2020/04/etude-sur-les-violences-intrafamiliales-les-filles-et-les-jeunes-lgbt Fondation Le Refuge

Fondation Le Refuge
24/04/2020
Fondation Le Refuge

Fondation Le Refuge

"Dans le pire des cas, ils pourraient m’emmener chez un exorciste" : confiné avec sa famille homophobe, Georges, 18 ans, a appelé à l'aide la Fondation Le Refuge.

👉🏻 Il livre pour TÊTU son témoignage ainsi qu'un poème bouleversant écrit à l'occasion.

🌈❤️🙏#Application contre la haine #lgbtphobe une révolution MERCI FLAG .Victime ou Témoin de LGBTphobies, sérophobies ou ...
24/04/2020

🌈❤️🙏#Application contre la haine #lgbtphobe une révolution MERCI FLAG .Victime ou Témoin de LGBTphobies, sérophobies ou violences conjugales au sein d'un couple LGBT, FLAG! Lance son application mobile de signalement anonyme soutenue par la Dilcrah & marrainée par Marlène Schiappa
🤝Ensemble rendons visibles ces violences
➡️ www.flagasso.com/app

Merci également à Région Ile-de-France, Ville de Paris, Garçon Magazine, Fonds de Dotation contre l'Homophobie et la Transphobie, Mutuelle Intériale, Ville de Lyon et Bordeaux ma ville

Victime ou Témoin de LGBTphobies, sérophobies ou violences conjugales au sein d'un couple LGBT, FLAG! lance son application mobile de signalement anonyme soutenue par la Dilcrah & marrainée par Marlène Schiappa
🤝Ensemble rendons visibles ces violences
➡️ www.flagasso.com/app

Merci également à Région Ile-de-France, Ville de Paris, Garçon Magazine, Fonds de Dotation contre l'Homophobie et la Transphobie, Mutuelle Intériale, Ville de Lyon et Bordeaux ma ville

François Croquette Ambassadeur pour les droits de l'Homme
23/04/2020

François Croquette Ambassadeur pour les droits de l'Homme

Le poste d'ambassadeur pour les droits humains existe dans plusieurs pays européens. Avec mes collègues suédoise Annika Ben David, allemande Bärbel Kofler, néerlandaise, britannique, finlandais et luxembourgeois, nous avons engagé depuis le début de la crise sanitaire une concertation étroite pour coordonner nos initiatives.
Nous rappelons aujourd'hui que les efforts en réponse à cette crise globale affectent en profondeur l'exercice des droits humains, notamment pour les femmes, les jeunes filles et les groupes marginalisés : la réponse globale doit prendre en compte leurs besoins spécifiques.
Toute mesure restrictive d'urgence doit se conformer au droit international. Le temps est à la coopération internationale et à la solidarité, pas au protectionnisme et à l'isolationnisme.
#HumanRights4All

🌈❤️ #7ansMariagePourTous
23/04/2020

🌈❤️ #7ansMariagePourTous

#MAROC LE #ROYAUME #HOMOPHOBE ? Témoignage de Avdellah Taïa
21/04/2020

#MAROC LE #ROYAUME #HOMOPHOBE ? Témoignage de Avdellah Taïa

"La chasse aux gays et l'Etat marocain"
J'ai écrit aujourd'hui ce texte pour le magazine gay français TÊTU. Sur l'atroce vague d'OUTING qui sévit en ce moment au Maroc. Vous pouvez le lire ci-dessous ou bien en cliquant sur ce lien: https://tetu.com/2020/04/21/la-chasse-aux-gays-et-letat-marocain-par-abdellah-taia/ Merci fort à l'équipe de TETU. Courage et courage à la communauté LGBTQ+ au Maroc. Salam et amour à vous tou-te-s... Abdellah Taïa
https://www.instagram.com/abdellahtaia/

La chasse aux gays et l'Etat marocain
Par Abdellah Taïa

Pour tuer le temps, oublier l'ennui et le Corona, s'amuser, rigoler, certains Marocains n'ont rien trouvé de mieux ces derniers jours que de se lancer dans une nouvelle chasse aux sorcières. Débusquer leurs concitoyens gays là où ils "se cachent", ces pervers, dans les sites de drague, screener leurs profils et les partager sans aucune hésitation sur les réseaux sociaux traditionnels. Autrement dit: les OUTER. Les exposer. Rire d'eux-elles. Leur lancer des pierres. Les placer dans une plus grande vulnérabilité. Les mettre dans un très grand danger. Les tuer. Mieux: les pousser au suicide. Bref, passer un bon moment. Rien d'anormal. Du fun, en veux-tu, en voilà. Tout va bien. Tout va bien. On va nettoyer le Maroc de cette saleté. Vite. Vite. Le Ramadan est pour très bientôt.

Ce jeu a commencé par un live sur Instagram d'une star des réseaux sociaux marocains. Une trans-genre. Qui a soudain perdu le sens des réalités. Devenue folle et criminelle assumée, elle a rejoint de son plein gré ce territoire dans lequel on trouve tout ce qui ne va pas au Maroc: l'hypocrisie sociale comme programme politique, l'aveuglement comme stratégie d'avenir, ne surtout pas encourager ceux-celles qui depuis des années se sacrifient pour faire avancer la cause des libertés individuelles. Non seulement cette star a indiqué aux autres le moyen de trouver les gays mais en plus elle leur a expliqué que, grâce au système de géolocalisatisation des SmartPhones, ils auront la joie de trouver sur ces sites quelqu'un de leurs connaissances: un camarade de classe, une voisine, un oncle, un neveu, une tante, un père de famille, ton propre père tiens, un ancien professeur, un ministre peut-être, qui sait… Magnifique. Tout cela est tellement excitant. On n' a rien à rien à faire. Le Coronoa est tellement lourd. On s'amuse comme on peut. On y va. On y va. A vos marques, prêts, partez. Mais quel succès, et si rapidement. Les Marocains n'ont visiblement pas de coeur. Ils sont experts en double jeu, double face, présenter le bon visage au bon moment, cacher ce qu'il y a à cacher. Mais quand l'occasion de s'amuser, de s'esclaffer, de tuer l'autre à force de blagues, à force d'esprit non sérieux, on ne peut pas rater l'occasion. Le Maroc est un pays beau, tellement beau, et il doit rester propre. Allons-y, la nouvelle saison de chasse aux gays a commencé. C'est mieux que Netflix. Rejoignez le mouvement.

Et les autres? Ceux-celles qui ne sont pas d'accord avec tout cela ? Où sont-ils? Que font-ils? Le silence, encore une fois?

C'est compliqué, mon ami. C'est dangereux pour eux-elles. On ne peut pas afficher notre soutien, sinon on va croire qu'on en est nous aussi. On ne peut pas le faire. Désolé. Bien sûr. On comprend. On les comprend. On soutient, mais dans l'ombre. Ce n'est pas de leur faute. Quand l'Etat ne protège pas, tout le monde a peur. Peur de tout. Peur de perdre tout en un click: famille, travail, logement. En plein Corona se retrouver dans la rue. On les comprend. Très sincèrement, on les comprend.

Alors, que faire? On assiste au spectacle. C'est "Hunger games", version marocaine. On assume? Vraiment?

L'Etat ne bouge pas. Même rengaine, depuis des années: libérer les homosexuel-le-s, protéger la communauté LGBTQ+, n'est pas une priorité pour le royaume. Parfois, on a aussi cette réponse: il n'y a pas de gays au Maroc. A vous de choisir laquelle de ces réponses vous convient le mieux. Le Maroc est un pays musulman, l'avez-vous oublié?

Justement, l'Islam n'est pas le problème ici. C'est plutôt les coeurs des gens qui est le problème. Le coeur de ceux qui dirigent le pays et qui au fond, à force de silence coupable, autorise ce genre de chasse aux sorcières. Cela doit arranger les calculs politiques de certains. C'est sûr.

A un moment donné, il faut qu' une personnalité politique, forte et crédible au Maroc, se lève et prenne à bras le corps la cause des LGBTQ+. Si le grand homme politique Mehdi Ben Barka, assassiné à Paris en 1965, était encore en vie, je suis sûr que, lui, il aurait libéré les gays marocains.

Qui sera notre Mehdi Ben Barka aujourd'hui? Quelle est cette personnalité politique courageuse, homme ou femme, qui sera notre héros-héroïne pour de vrai?

On rêve. Je rêve. Mais, en même temps, je vois depuis le début des années 2000 que plusieurs associations marocaines des droits de l'homme et de nombreux journaux n'ont cessé de se mobiliser pour la cause gay. Ils l'ont fait publiquement. Et en ce moment même, ils aident énormément les victimes de cette nouvelle chasse aux sorcières. Ils le font très sérieusement et très sincèrement. Je n'en doute pas.

Mais l'Etat n'est pas là. Aux abonnés absents. Et sans une réponse politique, rien ne va bouger. On continuera de sacrifier les gays, les lesbiennes, les trans-genres et leurs ami-e-s. Et on continuera de dire que le Maroc se modernise et la jet-set internationale continuera d'y trouver le décor Mille et Une Nuits dont elle a tellement besoin pour survivre au rythme tellement infernal de l'Occident. Un espace idéal pour réaliser vos rêves orientalistes, vos fantasmes néo-colonialistes. Venez chez nous. Fermez les yeux vous aussi. On est un peuple ouvert d'esprit. On a même organisé des concerts avec les chanteurs Elton John, Mika et Ricky Martin. Ils sont gays, ces hommes, non…

Jusqu'à quand cette situation, cette impasse ? Jusqu'à quand persister à faire l'autruche encore et encore?

On parle tellement en ce moment du monde de l'après-coronoa. On doit tous se remettre profondément en question. Ne plus être comme hier. Dans les mêmes erreurs, le même racisme, le même rejet de l'autre, l'étranger, le différent, on doit aller vers l'autre et lui tendre la main, n'est-ce pas. On doit sortir de ce qui nous tue tou-te-s. Le capitalisme et ses monstres.

Dans le monde de demain, très bientôt donc, on doit tout faire pour que les LGBTQ+, dans mon pays le Maroc comme ailleurs, ne soient plus les victimes idéales, d'avance désignées par un système qui fonce droit au mur.

Tout mon amour aux LGBTQ+ au Maroc. Et dans le monde entier.

Adresse

Place Du Trocadéro
Paris
75016

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Journée Internationale contre les LGBTI-Phobies Comité Idaho France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Journée Internationale contre les LGBTI-Phobies Comité Idaho France:

Vidéos

Journée Internationale contre l'Homophobie, la Transphobie et la Biphobie 2019

Cette année, le thème proposé est Résaux Sociaux la haine anti-LGBT bien visible

Organisations à But Non Lucratifss á proximité