Institut Émilie du Châtelet

Institut Émilie du Châtelet Cette page vous informe des activités scientifiques organisées par l'Institut Emilie du Châtelet L'Institut Émilie du Châtelet (IEC) est né en 2006, sous l'impulsion du Conseil régional d'Île-de-France.
(1)

Sa création s'inscrit parmi différentes initiatives visant à combler le re**rd de la France en matière d'études sur les relations hommes-femmes et la contrainte de genre; des études en plein essor, en raison de leur intérêt tant scientifique que sociétal. Depuis 2012, l'IEC pilote le pôle "Genre" du Domaine d'Intérêt majeur (DIM) "Genre, Inégalités, Discriminations", aux côtés de l'Alliance de Recherche sur les Discriminations (ARDIS).

Sa création s'inscrit parmi différentes initiatives visant à combler le re**rd de la France en matière d'études sur les relations hommes-femmes et la contrainte de genre; des études en plein essor, en raison de leur intérêt tant scientifique que sociétal. Depuis 2012, l'IEC pilote le pôle "Genre" du Domaine d'Intérêt majeur (DIM) "Genre, Inégalités, Discriminations", aux côtés de l'Alliance de Recherche sur les Discriminations (ARDIS).

Fonctionnement normal

" Mon Corps a-t-il un sexe? " paru à La Découverte avec le soutien de l'IEC est de nouveau disponible dans les librairie...
14/04/2021

" Mon Corps a-t-il un sexe? " paru à La Découverte avec le soutien de l'IEC est de nouveau disponible dans les librairies.

L'objectif des vingt et un.e spécialistes en sciences biologiques, humaines et sociales réuni.es dans cet ouvrage est de faire le point sur l’état des savoirs dans différentes disciplines qui travaillent sur les biologies du sexe, et de mieux comprendre comment, au-delà de la réduction binaire, la société gère ces notions de femelles et de mâles. Comment, aussi, elle construit des places différentes et les assigne aux personnes selon un système hiérarchisé, ou genre, femme / homme, et comment elle (mal)traite les personnes qui n’entrent pas dans ces deux catégories

" Mon Corps a-t-il un sexe? " paru à La Découverte avec le soutien de l'IEC est de nouveau disponible dans les librairies.

L'objectif des vingt et un.e spécialistes en sciences biologiques, humaines et sociales réuni.es dans cet ouvrage est de faire le point sur l’état des savoirs dans différentes disciplines qui travaillent sur les biologies du sexe, et de mieux comprendre comment, au-delà de la réduction binaire, la société gère ces notions de femelles et de mâles. Comment, aussi, elle construit des places différentes et les assigne aux personnes selon un système hiérarchisé, ou genre, femme / homme, et comment elle (mal)traite les personnes qui n’entrent pas dans ces deux catégories

A VOS AGENDAS Vendredi 30 Avril à 14 heures Pour suivre le séminaire, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans vot...
08/04/2021

A VOS AGENDAS

Vendredi 30 Avril à 14 heures

Pour suivre le séminaire, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/93598437552?pwd=OFV3THRLUWc0VnM5M2hyVzZoYzlpZz09

Organisation: Evelyne Peyre, Joëlle Wiels, Armel Dubois-Nayt

A VOS AGENDAS

Vendredi 30 Avril à 14 heures

Pour suivre le séminaire, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/93598437552?pwd=OFV3THRLUWc0VnM5M2hyVzZoYzlpZz09

Organisation: Evelyne Peyre, Joëlle Wiels, Armel Dubois-Nayt

29/03/2021
Join our Cloud HD Video Meeting

Pour assister à la visioconférence accueillie par la Cité audacieuse prévue le mercredi 14 avril de 18 h à 20 h., vous avez deux choses à faire :
1) vous inscrire auprès de Manon Clochet qui doit savoir qui participe ([email protected]) ;
2) utilisez le lien ci-joint pour vous joindre : https://zoom.us/j/96360012140

Zoom is the leader in modern enterprise video communications, with an easy, reliable cloud platform for video and audio conferencing, chat, and webinars across mobile, desktop, and room systems. Zoom Rooms is the original software-based conference room solution used around the world in board, confer...

A VOS AGENDAS Conférence de l'AIEC, le 14 avril de 18 à 20 heuresPour y participer, vous avez deux choses à faire : 1) v...
23/03/2021

A VOS AGENDAS

Conférence de l'AIEC, le 14 avril de 18 à 20 heures

Pour y participer, vous avez deux choses à faire :
1) vous inscrire auprès de Manon Clochet qui doit savoir qui participe ([email protected]) ;
2) utilisez le lien ci-joint pour vous joindre : https://zoom.us/j/96360012140

Redécouvrir Régiment de femmes de Clemence Dane
et la pratique des mariages de Boston
Comment un roman de 1917 éclaire les débats contemporains sur le mariage
et la maternité pour toutes ainsi que sur la mixité

And so again, my darling
I give myself to you,
With graver thought than a year ago
With love that is deep and true.

Extrait du poème composé par Sarah Orne Jewett
pour célébrer le premier anniversaire de son mariage de Boston avec Annie Adams Field (1880)


Régiment de femmes (Regiment of Women) est le premier roman de Winifred Ashton (1888-1965), qui l’écrivit sous le pseudonyme masculin de Clemence Dane. L’œuvre parut en 1917 ; ce fut le premier succès littéraire de cette autrice aujourd’hui largement oubliée.

Régiment de femmes a pour théâtre un pensionnat de jeunes filles et conte la séparation de deux enseignantes, Clare Hartill et Alwynne Durand, engagées dans un mariage de Boston (Boston marriage). Il appartient donc à la fois au sous-genre des romans de pensionnat (de jeunes filles) et à celui des « romans bostoniens ».

Qu’est-ce qu’un mariage de Boston ? L’expression désigne un statut social, répandu aux Etats-Unis et en Angleterre au XIXe siècle et dans le premier tiers du XXe siècle, permettant à deux femmes (et parfois plus) de s’unir sur le long terme (souvent jusqu’à ce que la mort les sépare) et présentant une dimension affective et romantique marquée. Il n’était pas inconnu en France, comme le révèlent les exemples de Rosa Bonheur et de Nathalie Micas, de Marie Souvestre et de Caroline Dussault. Il n’eut pas d’équivalent masculin.

Dans Régiment de femmes, Clemence Dane fait du mariage de Boston une institution qu’elle élève au rang de rival du mariage, le plaçant sur un pied d’égalité avec celui-ci. Le roman a une fin malheureuse ; les deux héroïnes, Clare Hartill et Alwynne Durand, se séparent en raison du terrible égoïsme de la première conduisant la seconde à rompre et à épouser un homme. La rupture entre les deux femmes a donc pour cause l’incapacité de l’une à accueillir pleinement l’autre, faisant du mariage un pis-aller…

Pourquoi les mariages de Boston connurent-ils le succès avant de disparaître presque complètement ? Quelles femmes unissaient-ils ? Pourquoi existe-t-il encore quelques mariages de Boston dont l’un a récemment défrayé la chronique en Angleterre ? Comment Régiment de femmes, un siècle plus t**d, éclaire-t-il les débats contemporains sur le mariage pour toutes, sur l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes, sur la mixité et sur les récentes accusations de séparatisme féministe ou lesbien ?

Clemence Dane vécut dans deux mariages de Boston, le premier avec Elsie Arnold, le second avec Olwen Bowen-Davies (1899-1986). Régiment de femmes est dédié à Elsie Arnold.

Philippe Reigné est juriste, professeur du Conservatoire national des arts et métiers, qu’il représenta au comité de direction de l’Institut Emilie du Châtelet de 2012 à 2018. Ses travaux portent notamment sur le droit des personnes et le droit de la famille et s’inscrivent dans les études de genre. Il a notamment publié :
- La filiation (et la Cour de cassation) à l’épreuve de la transidentité, Semaine juridique, édition G, 2020, 1164 (avec Laurence Brunet)
- Changement d'état civil et possession d'état du sexe dans la loi de modernisation de la justice du XXIe siècle, Semaine juridique, édition G, 2016, 1378
- La notion juridique de sexe, in E. Peyre et J. Wiels (sous la direction de), Mon corps a-t-il un sexe ?, La Découverte, 2015

A VOS AGENDAS

Conférence de l'AIEC, le 14 avril de 18 à 20 heures

Pour y participer, vous avez deux choses à faire :
1) vous inscrire auprès de Manon Clochet qui doit savoir qui participe ([email protected]) ;
2) utilisez le lien ci-joint pour vous joindre : https://zoom.us/j/96360012140

Redécouvrir Régiment de femmes de Clemence Dane
et la pratique des mariages de Boston
Comment un roman de 1917 éclaire les débats contemporains sur le mariage
et la maternité pour toutes ainsi que sur la mixité

And so again, my darling
I give myself to you,
With graver thought than a year ago
With love that is deep and true.

Extrait du poème composé par Sarah Orne Jewett
pour célébrer le premier anniversaire de son mariage de Boston avec Annie Adams Field (1880)


Régiment de femmes (Regiment of Women) est le premier roman de Winifred Ashton (1888-1965), qui l’écrivit sous le pseudonyme masculin de Clemence Dane. L’œuvre parut en 1917 ; ce fut le premier succès littéraire de cette autrice aujourd’hui largement oubliée.

Régiment de femmes a pour théâtre un pensionnat de jeunes filles et conte la séparation de deux enseignantes, Clare Hartill et Alwynne Durand, engagées dans un mariage de Boston (Boston marriage). Il appartient donc à la fois au sous-genre des romans de pensionnat (de jeunes filles) et à celui des « romans bostoniens ».

Qu’est-ce qu’un mariage de Boston ? L’expression désigne un statut social, répandu aux Etats-Unis et en Angleterre au XIXe siècle et dans le premier tiers du XXe siècle, permettant à deux femmes (et parfois plus) de s’unir sur le long terme (souvent jusqu’à ce que la mort les sépare) et présentant une dimension affective et romantique marquée. Il n’était pas inconnu en France, comme le révèlent les exemples de Rosa Bonheur et de Nathalie Micas, de Marie Souvestre et de Caroline Dussault. Il n’eut pas d’équivalent masculin.

Dans Régiment de femmes, Clemence Dane fait du mariage de Boston une institution qu’elle élève au rang de rival du mariage, le plaçant sur un pied d’égalité avec celui-ci. Le roman a une fin malheureuse ; les deux héroïnes, Clare Hartill et Alwynne Durand, se séparent en raison du terrible égoïsme de la première conduisant la seconde à rompre et à épouser un homme. La rupture entre les deux femmes a donc pour cause l’incapacité de l’une à accueillir pleinement l’autre, faisant du mariage un pis-aller…

Pourquoi les mariages de Boston connurent-ils le succès avant de disparaître presque complètement ? Quelles femmes unissaient-ils ? Pourquoi existe-t-il encore quelques mariages de Boston dont l’un a récemment défrayé la chronique en Angleterre ? Comment Régiment de femmes, un siècle plus t**d, éclaire-t-il les débats contemporains sur le mariage pour toutes, sur l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes, sur la mixité et sur les récentes accusations de séparatisme féministe ou lesbien ?

Clemence Dane vécut dans deux mariages de Boston, le premier avec Elsie Arnold, le second avec Olwen Bowen-Davies (1899-1986). Régiment de femmes est dédié à Elsie Arnold.

Philippe Reigné est juriste, professeur du Conservatoire national des arts et métiers, qu’il représenta au comité de direction de l’Institut Emilie du Châtelet de 2012 à 2018. Ses travaux portent notamment sur le droit des personnes et le droit de la famille et s’inscrivent dans les études de genre. Il a notamment publié :
- La filiation (et la Cour de cassation) à l’épreuve de la transidentité, Semaine juridique, édition G, 2020, 1164 (avec Laurence Brunet)
- Changement d'état civil et possession d'état du sexe dans la loi de modernisation de la justice du XXIe siècle, Semaine juridique, édition G, 2016, 1378
- La notion juridique de sexe, in E. Peyre et J. Wiels (sous la direction de), Mon corps a-t-il un sexe ?, La Découverte, 2015

A VOS AGENDAS VENDREDI 26 MARS visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):   http...
22/03/2021

A VOS AGENDAS

VENDREDI 26 MARS

visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/93299405442?pwd=M0lUai9KSCtnaVpVQUpOVnJTL0ZKZz09

Organisation: Evelyne Peyre, Joëlle Wiels, Armel Duboi

A VOS AGENDAS

VENDREDI 26 MARS

visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/93299405442?pwd=M0lUai9KSCtnaVpVQUpOVnJTL0ZKZz09

Organisation: Evelyne Peyre, Joëlle Wiels, Armel Duboi

A VOS AGENDAS VENDREDI 5 MARS 14h-16h30, Pour vous connecter à la visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le co...
27/02/2021

A VOS AGENDAS

VENDREDI 5 MARS

14h-16h30, Pour vous connecter à la visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/94964041028?pwd=bTFEM2k0RjBzdytxNXhvTUt5N3Z2Zz09

Organisation: Evelyne Peyre, Joëlle Wiels, Armel Dubois-Nayt

A VOS AGENDAS

VENDREDI 5 MARS

14h-16h30, Pour vous connecter à la visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/94964041028?pwd=bTFEM2k0RjBzdytxNXhvTUt5N3Z2Zz09

Organisation: Evelyne Peyre, Joëlle Wiels, Armel Dubois-Nayt

11/02/2021
Join our Cloud HD Video Meeting

A VOS AGENDAS

Vendredi 5 mars 2021 - 14 heures

SÉMINAIRE Sexe et genre

Marie-Frédérique Pellegrin :
Maitresse de conférence HDR, Faculté de philosophie, Université Jean Moulin-Lyon 3

Que pense le corps féminin? Femmes objets et femmes sujets de la philosophie à l'époque moderne.
(Séminaire en VISIOCONFERENCE)
Les différences entre les sexes constituent une question qui a toujours intéressée la philosophie. Aborder ce thème est nécessaire pour former une anthropologie complète et les philosophes s’aident ici de la médecine ou de la théologie pour proposer un discours sur ces différences. Il nous semble cependant qu’il se passe à l’époque moderne quelque chose de neuf en ce domaine avec l’avènement du cartésianisme. Jusque-là, les modèles pour penser ces différences suivent deux grandes options théoriques. Soit les femmes sont pensées comme des hommes inversés (voir la médecine renaissante étudiée par Laqueur) ; soit il s’agit d’accentuer le plus possible ces différences, distinguant presque une nature masculine et une nature féminine (voir l’anthropologie du médecin et philosophe Cureau de la Chambre). Dans les deux cas, le modèle type de la perfection est l’homme. Descartes (1596-1650) propose une autre option qu’on pourrait définir comme à la fois égalitariste et indifférencialiste. Il pense une neutralité de sexe et de genre qui aura des conséquences importantes dans le champ des études féministes. Notre hypothèse est que ces réflexions cartésiennes initient une nouvelle manière de penser l’égalité des sexes
Il faut tout d’abord montrer le paradoxe de cette thèse chez un auteur qui ne s’intéresse apparemment pas aux femmes en tant qu’objets philosophiques. On verra que c’est en les instituant comme sujets qu’il modifie leur perception comme objets. Il faut ensuite montrer la diversité des réceptions de ces thèses cartésiennes et j’opposerai ici Malebranche (1630-1715) et Poulain de la Barre (1647-1723). On mettra enfin en valeur des portraits de femmes chez les auteurs modernes qui nous paraissent caractéristiques de différentes manières de penser les sexes à cette époque. Toutes ces réflexions mettent en valeur un fait philosophique majeur : nous pensons presque toujours avec notre corps, c’est-à-dire avec notre imagination. Ainsi est-il essentiel de comprendre l’influence du sexe et du genre sur le corps pour savoir s’il existe des manières différentes de penser selon qu’on est femme ou homme. Dans cette enquête, le corps enceint offre un matériau de choix pour réfléchir aux pensées du corps .

Publications :

PELLEGRIN, Marie-Frédérique, Pensées du corps et différences des sexes à l’époque moderne, "La croisée des chemins", ENS-Editions, 2020

EN SAVOIR PLUS

14h-16h30, Pour vous connecter à la visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/94964041028?pwd=bTFEM2k0RjBzdytxNXhvTUt5N3Z2Zz09

Organisation: Evelyne Peyre, Joëlle Wiels, Armel Dubois-Nayt

Zoom is the leader in modern enterprise video communications, with an easy, reliable cloud platform for video and audio conferencing, chat, and webinars across mobile, desktop, and room systems. Zoom Rooms is the original software-based conference room solution used around the world in board, confer...

01/02/2021
Join our Cloud HD Video Meeting

A VOS AGENDAS

Vendredi 5 février 2021 - 14 heures

SÉMINAIRE Sexe et genre

Imyra Santana :
Docteure en musicologie, rattachée à l'Institut de Recherche en Musicologie (UMR 8223), Sorbonne université

La professionnalisation des femmes instrumentistes en France au XVIIIe siècle
(Séminaire en VISIOCONFERENCE)
Si les femmes ont toujours pratiqué la musique, quand il s’agit de professionnalisation elles sont traditionnellement associées à la musique vocale – comme en témoignait jusque récemment encore l’image vénérée de la diva. La musique instrumentale s’est montrée longtemps réfractaire à la présence de musiciennes instrumentistes professionnelles. C’est que la musique instrumentale peut être considérée comme non-genrée et que les caractéristiques dites féminines ne sont pas requises pour sa pratique. Sur ce terrain les femmes sont donc des concurrentes.
Au XVIIIe siècle, la musique instrumentale acquiert ses titres de noblesse. L’Europe voit se développer la mode des sociétés de musique et l’accès à la musique se démocratise. Accéder à une salle de concert ne dépend plus de ses relations, mais uniquement de sa bourse. Ces institutions font la part belle à la musique instrumentale, ce qui permet le développement d’un vaste répertoire de concert. Certains instrumentistes passent alors du statut de simple praticien à celui de virtuose admiré. Dans cette nouvelle réalité qui donne plus de possibilités professionnelles aux instrumentistes, les femmes réussissent désormais à se faire une place, malgré les traditions et les contraintes. La conférence évoquera les points clés de la carrière des musiciennes instrumentistes : la formation musicale, les possibilités d’exercer la musique professionnellement comme enseignantes, comme musiciennes d’orchestre et comme solistes. Il sera question de comprendre l’influence du genre sur les parcours féminins, depuis le choix de l’instrument et la formation musicale, jusqu’à la carrière professionnelle .
Publications :

SANTANA, Imyra, « Les femmes et la pratique des instruments à vent : discours versus pratiques », Actes du colloque La musique a-t-elle un genre ?, Paris, Publications de la Sorbonne, 2019

EN SAVOIR PLUS

14h-16h30, Pour vous connecter à la visioconférence, cliquer sur le lien suivant (ou le copier dans votre navigateur):
https://uvsq-fr.zoom.us/j/92465677098?pwd=eHRid01FVFp6WXBnLzVVVXQxekFsQT09

Zoom is the leader in modern enterprise video communications, with an easy, reliable cloud platform for video and audio conferencing, chat, and webinars across mobile, desktop, and room systems. Zoom Rooms is the original software-based conference room solution used around the world in board, confer...

Adresse

Muséum National D'Histoire Naturelle - 57 Rue Cuvier - CP 22
Paris
75005

Informations générales

L'Institut Émilie du Châtelet est présidé par Florence Rochefort.

Téléphone

01 40 79 53 63

Produits

Voir les vidéos des conférences sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/IEC-MNHN#videoId=xjhxlv

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Institut Émilie du Châtelet publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Institut Émilie du Châtelet:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres organisations à but non lucratifss à Paris

Voir Toutes