Maman d'Or

Maman d'Or Yoga * Chant * Massage * Accompagnement des mamans & des bébés avant et après la naissance.

Être maman est un art sacré et magique dont les clefs se trouvent dans nos coeurs. Pratiquer le yoga, chanter et me faire masser m'ont permis d'accueillir la Vie de mon petit Léon avec Présence et Joie malgré le Tsunami émotionnel que peut représenter l'arrivée d'un premier enfant. Je suis heureuse de partager ces bonheurs avec vous. Je me forme en Inde au yoga et à la méditation depuis 2011 auprès de Capucine https://www.facebook.com/pg/Vayu-Yoga-India-Co-647404901952329/photos/?ref=page_internal et Jacques Vigne www.jacquesvigne.com Mes recherches s'enrichissent de l'étude du bouddhisme tibétain ainsi que divers formations complémentaires comme le massage tibétain et le yoga prénatal avec Martine Texier - auteure de l'Attente Sacrée. Quant au chant, il est présent depuis toujours dans ma vie et se nourrit de chacun de mes pas. Puisse mon travail être bénéfique à tous ceux qui me croiseront sur leur route. Puissions-nous être libre d'offrir à nos enfants la Lumière de nos coeurs. Puissions-nous les aider à construire une monde meilleur. Marie*

Conseils de Dr Abdou
29/10/2019

Conseils de Dr Abdou

Ne me laisse pas pleurer maman. Mes poumons ne s’agrandiront pas, je ne serai pas plus fort, je ne serai pas plus sage.

Ne me laisse pas pleurer maman. N’écoute pas ces remarques, tes baisers ne me gâteront pas, ta poitrine ne me rendra pas dépendant, je ne le fais pas pour t’embêter.

Ne me laisse pas pleurer maman. Je ne peux faire confiance qu’à toi, je ne connais que ta voix, ton odeur, je ne pense qu’à toi depuis que je suis sorti de ton ventre.

Ne me laisse pas pleurer maman. Ne m’apprends pas à me consoler tout seul, je n’en ai pas besoin, parce que je sais que je peux toujours compter sur toi. Ne les écoute pas. Tu ne me gâte pas quand tu t’occupes de mes pleurs. Je ne te demande pas de réconfort la nuit pour t’embêter, je te cherche parce que j’ai besoin de toi, parce que je ne comprends pas ce monde dans lequel nous vivons, parce que je viens d’apprendre à aimer.

Ne m’apprends pas à pleurer, à souffrir, à être seul.

Je l’apprendrai, je te le promets. Un jour je souffrirai vraiment et mes pleurs ne seront pas pour que tu me prennes dans tes bras ou pour que tu me donnes le sein, un jour mes pleurs seront d’adulte et tu ne pourras pas le consoler. Ce jour-là, je veux me rappeler des jours plus simples. Des jours où mes parents m’embrassaient et seulement avec ça, j’arrêtais de pleurer. Ces jours ne reviennent pas et si je n’en ai jamais eu, je n’aurai plus rien à me rappeler. Ne me laisse pas pleurer maman.

08/08/2019
La Boîte à Aime

Oh c'est bon de rire de ces petits rien qui font toute la vie avec des enfants... super la boite à Aime 🙏😄😍

Nouvelle recette : Les pâtes à l'eau

temps de préparation : une heure

Ingrédients :
- Des pommes de terre
- Des carottes
- Du lait
- Du beurre
- Un peu de farine
- Un enfant autiste de 5 ans environ (bien mûr)
- Un bébé élevé en liberté

Préparez les légumes sur la table pour les éplucher. Allez chercher l’enfant autiste qui essaie d'étrangler son petit frère dans le salon. Installez le près de vous dans la cuisine. Commencez à éplucher les pommes de terre, jouez des coudes pour l'empêcher d'attraper une pomme de terre crue. Si il mange une pelure de pomme de terre ? Ce n'est pas grave, il a déjà manger de la terre et n'a pas eu de réaction allergique, tout est ok.

Le bébé est debout sur la table, il essaie de pousser la lampe par terre. Courrez dans le salon pour sauver votre précieuse lampe. Installez le bébé dans sa chaise haute. Vous constatez que l'enfant, resté seul dans la cuisine, à jeté une poignée d'épluchures par terre. Au moins ça c'est fait, elles ne tomberont pas plus bas. Vous pouvez continuez calmement l'épluchage des légumes.

l'enfant s'impatiente, vous épluchez rapidement une carotte pour lui donner. Le bébé en profite pour attraper le couteau, retirez lui des mains car vous en avez besoin pour la suite. Il n'est pas content et commence à hurler. L'enfant n'aime pas du tout quand son petit frère hurle, il se met à hurler aussi, les deux mains sur les oreilles, la bouche ouverte… Les morceaux de carotte prémâchées tombent sur la table et sur le sol. Une envie de hurler monte soudain en vous, mais vous n'êtes plus une gamine, il faut être raisonnable. Respirez profondément et ouvrez la cuisine à l'enfant pour qu'il puisse se réfugier dans sa chambre. Pendant ce temps le bébé est monté sur la table, il mange les morceaux recrachés par son frère. Donnez lui de l'eau pour faire passer.

Maintenant rincez les légumes et préparez un saladier ainsi que le reste des ingrédients. N'oubliez pas de vous retournez toutes les demi secondes. 1 sortez le lait du frigo, 2 retournez vous , 1 posez le sur la table, 2 retournez vous, 1 attrapez le saladier, 2... Le bébé est encore monté sur la table. Remettez le côté salon. Découpez les légumes en petits dés et faites les revenir dans du beurre.

Le bébé n'est plus à porté de vue, allez voir ce qu'il fait. Il déroule le papier wc sur le sol d'une propreté douteuse. Arrachez la bande de papier souillée et mettez la dans la cuvette. Pensez à vos convictions écologiques et tirez la chasse par-dessus.

Maintenant vous avez le droit de le mettre dans son lit à barreaux, avec une pensée émue pour Maria Montessori et son f**king « lit au sol ».

Retournez en cuisine mélangez la farine, le lait et les œufs dans le saladier. Un silence suspect s'installe alors, une sorte de plénitude angoissante.

Allez voir l'enfant pour rompre ce calme indécent. Il est passé de sa chambre à la votre et mâche vos boules Quies avec satisfaction tout en déchirant votre livre de chevet. Il a aussi renversé la lampe (RIP l’ampoule).Ramenez le dans la cuisine.

Il a faim, donnez lui un morceau de pain pour qu'il cesse de vouloir manger les pelures au sol. Le bébé commence à pleurer dans son lit, il a faim aussi. Prenez une casserole, versez-y de l'eau chaude et portez à ébullition avant d'ajouter les pâtes prêtes en 3 minutes.
A la fin du repas couchez les enfants, laissez la cuisine en l'état et effondrez vous dans le canapé. Allumez une bougie à saint Netflix en mangeant des chocos.

Si vous vous sentez seule appelez une amie qui a quatre garçons dont des jumeaux d’un an.

Editions A Tout Coeur
07/08/2019

Editions A Tout Coeur

À mon bébé qui naîtra dans les prochains jours

Sache que je n’ai pas l’intention d’écouter les gens qui disent que c’est une erreur de t’endormir dans mes bras ou de t’allaiter pour t’aider à te laisser plonger dans le sommeil …

…qu’il faut absolument que je te dépose éveillé dans ton lit pour ne pas créer de mauvaises habitudes.

…que c’est correct que je réponde rapidement à tes besoins le jour, mais qu’après le coucher du soleil, ces mêmes besoins ne doivent plus être écoutés et que je dois te faire attendre.

…t’apprendre à te débrouiller seul.

…que je dois mettre injustement le fardeau de la responsabilité de ma fatigue sur tes épaules, toi qui est l’être le plus petit et le plus fragile de toute la famille.

En fait, je suis aujourd’hui immunisée contre les tactiques de ce jeu et je veux participer à la transformation que notre société est en train de vivre.

Parce que selon mon expérience, les «règles» et les «accessoires» du jeu de l’entraînement au sommeil se transforment rapidement en piège pour plusieurs familles. Un piège dans lequel je suis tombée quand je suis devenue maman pour la première fois…

C’est un jeu qui peut créer beaucoup de culpabilité et qui fait peur aux parents pour leur donner envie de «réparer» leurs bébés qui ne sont même pas brisés.

Mais le problème c’est que la majorité des bébés ne croient pas aux tactiques de ce jeu.

Et malheureusement pour l’industrie de l’entraînement au sommeil, une quantité grandissante de parents non plus.

De plus en plus de parents s’informent des alternatives pour pouvoir faire un choix éclairé en lien avec le sommeil de leur bébé.

Des mères allaitent leurs bébés pour les endormir le soir ou pour la sieste.

Des pères font une place à leurs enfant dans leur lit.

Des mères allaitent durant la nuit en étant à moitié endormie.

Des pères s’allongent patiemment à côté de leurs enfants aussi longtemps qu’il le faut pour qu’ils s’endorment.

Et c’est très bien comme ça.

Je veux aider les familles à créer des pratiques de sommeil qui ont comme objectifs de prendre soin des parents, sans compromettre les besoins valables des bébés.

Parce que si nous avons le courage d’écouter, vous les bébés, nos enfants, nous dites exactement ce dont vous avez besoin.

Et c’est simple.

Vous avez besoin de nous.

Vous avez besoin de connexion.

Vous avez besoin de contact.

Vous avez besoin de sécurité.

Et soyons honnêtes, nous aussi en tant qu’adultes, avons besoin des mêmes choses…

Par contre, c’est possible que nous ayons appris à refouler nos sentiments, à douter de nos instincts et à nier les coutumes qui font de nous tous des êtres humains.

Parce que oui, nous sommes d’abord et avant tout des mammifères, d’une espèce qui porte ses bébés et qui est conçue pour le sommeil en groupe.

Avec les années, j’ai appris et intégré ces principes.

Maintenant, c’est d’une évidence pour moi, mais ça a été un réel cheminement avant d’en arriver là.

Aujourd’hui, je sais que les bébés dorment comme les bébés, pas comme les adultes.

Tes phases de sommeil sont plus légères pour te protéger naturellement de la mort subite du nourrisson.

Ma présence stabilise ton rythme cardiaque, ta température et stimule ta respiration.

Quand tu seras rendu un bambin, tu dormiras comme un bambin, pas encore comme un adulte.

La nuit, mon lait contient de la mélatonine qui favorise le sommeil et t’aide à te rendormir plus rapidement.

J’ai appris qu’il est biologiquement normal d’allaiter un enfant de 1, 2, 3 ou 4 ans pour l’endormir le soir et l’aider à se rendormir la nuit.

Je sais que c’est tout à fait approprié pour le développement d’un enfant de 18 mois de se réveiller plusieurs fois par nuit.

Je sais aussi que c’est physiquement et psychologiquement sain de m’endormir en même temps que toi à 19h00 le soir (et qu’aussi dérangeant que ça puisse paraître, je n’ai pas envie d’échanger ça contre une sortie).

Et surtout, je sais que tous ces comportements ne signifient pas que tu as des problèmes de sommeil ou que ce soit moi qui agisse d’une manière inadéquate.

Oui, c’est difficile.

Mais non, tout ça ne fait pas de moi un «accessoire» de sommeil.

Je ne suis pas une «suce».

Je suis ta mère.

Je sais que l’allaitement n’est pas une «mauvaise association pour le sommeil».

Je sais maintenant qu’être parent n’est pas une affaire de stratégies, mais plutôt la construction d’une relation.

Autant le jour que la nuit.

Pourquoi appliquer des règles différentes en fonction du coucher du soleil?

Pourquoi lutter contre la petite personne qu’on aime le plus au monde?

Bref, je ne laisserai pas les autres définir ma relation avec toi.

Je vais répondre à tes besoins le plus rapidement possible (tu as quand même 1 frère et 1 soeur, mais tu sentiras mes bonnes intentions j’en suis convaincue).

Je sais qu’on va surement pleurer tous les deux ensemble lors des soirées plus difficiles, mais te sentir près de moi me fera de bien.

Je veux que tu saches que tu peux me faire confiance.

Je veux que tu puisses te réfugier dans mon amour pour te rassurer, et non pas «travailler» pour la gagner.

Je veux construire des schémas émotionnels sains dans ton cerveau en plein développement.

Je vais veiller aussi à prendre soin de moi et à bien m’entourer.

Je n’ai pas besoin de solutions rapides, j’ai besoin de soutien.

Je n’ai pas besoin de bidules à 100$ pour faire en sorte que tu dormes plus.

J’ai besoin d’une épaule pour pleurer.

D’une oreille pour m’écouter, au lieu de me faire dire ce que je dois faire.

De quelqu’un pour s’occuper de toi pendant que je prends une douche tranquille.

De quelqu’un pour nous préparer le déjeuner, remplir ma bouteille d’eau, faire les commissions, plier le linge…

De quelqu’un pour me rappeler que les sacrifices que je fais pour toi sont d’une valeur inestimable.

Je sais aussi qu’il existe plein de ressources si jamais je me sens dépassée par les évènements.

Je ne tarderai pas à lever le drapeau rouge et aller chercher du soutien au besoin.

On a hâte de te voir.

Tes besoins comptent et ta voix sera entendue, autant la nuit que le jour.

Écrit par Sandy Delisle, consultante en lactation IBCLC, avec l’aide des mères fondatrices de Ma famille, notre sommeil

Ce texte est inspiré de différentes lectures et formations provenant de :

Evolutionary Parenting
Raised Good
Attachment Parenting Canada Association
Ingrid Bayot

Magnifique texte. Vive les bébés 😍
23/07/2019
Juste un peu d'amour

Magnifique texte. Vive les bébés 😍

On me dit que je devrais la laisser pleurer pour ne pas la laisser gagner. On me dit que je ne devrais pas la prendre dans mes bras pour ne ...

**** Merci d'ouvrir cette discussion Essentielle à notre humanité ****Nous sommes si nombreux.ses à décrire un accouchem...
01/07/2019
Tu enfanteras dans la douleur | ARTE

**** Merci d'ouvrir cette discussion Essentielle à notre humanité ****
Nous sommes si nombreux.ses à décrire un accouchement où nous ne nous sommes pas senti.e.s respecté.e.s. Cela peut créer ensuite une réelle distance avec nos bébés et parfois de grande difficultés à nous occuper d'eux. Est-ce qu'il ne s'agirait pas finalement d'un sujet qui concerne le ministère de la Santé ? Le monde de la Naissance en tout cas me semble malade en France.
****Quelles solutions pour accueillir nos enfants dans la paix ? ****
Je crois que les médecins, la plupart du temps pensent vraiment agir pour le bien des femmes et des bébés.
Leur formation permet-elle d'accompagner les femmes d'aujourd'hui qui savent leur pouvoir d'être actrice de la naissance de leur enfant ?
****La structure hospitalière peut-elle garantir le respect de l'hypersensible femme sauvage qui s’apprête à enfanter ?****

Partout en Europe, des femmes dénoncent les maltraitances qu'elles ont subies durant leur accouchement. Ovidie signe une enquête rigoureuse et bouleversante sur les violences obstétricales et les tentatives pour y mettre fin.

Le Babymoon 💛 rien de plus précieux que d'apprendre à connaitre son bébé. Tout lacher pour que la vie reprenne son cours...
31/01/2019
En postnatal, repose-toi et colle-le ton bébé | Karine la sage-femme

Le Babymoon 💛 rien de plus précieux que d'apprendre à connaitre son bébé. Tout lacher pour que la vie reprenne son cours sereinement. Patience. Offrir un atterrissage tout doux à soi et son bébé. Le plus beau cadeau. C'est toi. S'il pleure garde le contre toi. Il a le droit. Écoute le. Les yeux dans les yeux. Je suis là pour toi. Il va s'arrêter. Contre toi. Patience. Foi. N'aies pas peur tu es sa maman. Tu fais comme tu peux et c'est merveilleux. Force. Tu es la meilleure maman de ton bébé. Meme allongée tu ne fais pas rien, tu crées les causes de ton bonheur de ton harmonie avec ce nouvel être et du bonheur de tout ton foyer. Au delà... le bonheur se répand. Courage. Patience. Lâche tout. Tu es maman. Il n'y a rien de plus important que de permettre aux étoiles de s'incarner. Il n'y a rien de plus important que toi et ton bébé. Ici & Maintenant. ✨✨✨

Découvrez pourquoi se reposer, nue et collée contre son bébé, optimise la santé de la mère, le babymoon et l'arrivée du nouveau-né dans la famille.

25/01/2019
Désaccord au sein du couple : l'éducation non violente

Le Bouddha disait: "La haine ne peut jamais arrêter la haine ; seul l'amour peut arrêter la haine"
C'est à cette phrase que j'ai pensé après avoir vu cette vidéo.
Bien sûr ! Si je me dispute avec mon mec parce qu'il dispute notre enfant, ça n'avance personne...
Merci Isabelle Filliozat 💛💛💛

La question de la semaine - 002 : Comment faire comprendre à son conjoint qu'il existe d'autres méthodes que la violence verbale pour se faire respecter ? Is...

Le plus beau cadeau que nous pouvons faire à nos enfants c'est d'être présents dans nos coeurs. Dans ce refuge intérieur...
21/12/2018

Le plus beau cadeau que nous pouvons faire à nos enfants c'est d'être présents dans nos coeurs. Dans ce refuge intérieur, nous avons des ressources intarissables de paix, de joie, de présence. Il ne s'agit plus de faire, mais tout simplement d'Être. Respirons. Laissons se dissiper nos afflictions. Nous sommes capables. Nous avons le pouvoir de donner le meilleur à nos enfants en étant nous-mêmes tout simplement. Dive deep in your heart of gold. ✨✨✨

Articles très utile par Slate.fr L'occasion de parler d'un accouchement tel que la nature l'a prévu...
03/07/2018
Lisez ceci pour être capable d'aider une femme à accoucher dans le RER A

Articles très utile par Slate.fr L'occasion de parler d'un accouchement tel que la nature l'a prévu...

Deux sages-femmes livrent leurs précieux conseils. En France, les accouchements hors de l’hôpital sont rares, moins de 1% des cas. Un chiffre qui regroupe les naissances survenant de manière inopinée mais aussi celles qui sont programmées pour se dérouler à domicile, accompagnées...

"L’expérience de l’enfantement, dès lors qu’elle ne fait plus peur, est génératrice d’un flux d’amour qui peut changer l...
07/05/2018

"L’expérience de l’enfantement, dès lors qu’elle ne fait plus peur, est génératrice d’un flux d’amour qui peut changer le monde, y abolir toute détresse et faire régner la paix." Grantly Dick Read

04/05/2018
Dépasser la peur trouver la paix Méditation guidée Tenzin Wangyal Rinpoché

Peut-être que l'attente d'un enfant - ou un autre évènement de votre vie - amène certaines peurs à ressurgir. Si vous le sentez et que vous avez 25 minutes devant vous, essayez cette méditation 💛

Méditation guidée extraite du Webcast du 08.10.2016 2ème partie d'un cycle d'enseignements gratuits de six mois en ligne sur le thème "Vivre dans la joie, mo...

Prendre des nouveaux cheminsCroire en l'appel de nos coeursRépondre à l'écho de la merNous avons quitté ParisPour le bou...
29/04/2018

Prendre des nouveaux chemins
Croire en l'appel de nos coeurs
Répondre à l'écho de la mer
Nous avons quitté Paris
Pour le bout du monde !

14/02/2018
#1, by Meditation Music Farm

Pour s'offrir un moment sans pensées. Voici notre projet de musique méditative avec Robert Sleepy Magroove La musique est parfois un bon support pour un moment à soi. Belle journée

track by Meditation Music Farm

Happy gold new year 💚💛💜 May we all be in our hearts free from suffering enjoying infinite space of love. Puissions-nous ...
01/01/2018

Happy gold new year 💚💛💜
May we all be in our hearts free from suffering enjoying infinite space of love.
Puissions-nous demeurer dans nos coeurs - Espace infini d'amour.
🌟🌟🌟

Prochaine session de massage bébé en image avec la merveilleuse Julia Hardy ce vendredi à midi au 24 rue de Saint Quenti...
12/12/2017

Prochaine session de massage bébé en image avec la merveilleuse Julia Hardy ce vendredi à midi au 24 rue de Saint Quentin - métro Gare du Nord - 20 euros l'atelier d'une heure trente Cécile Cabirou contact 0601641187

Adresse

52 Route Des Liniou
Paris
29840

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Maman d'Or publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Maman d'Or:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres organisations à but non lucratifss à Paris

Voir Toutes

Commentaires

First track. Souvenir