L'ADDH se culture

L'ADDH se culture Pôle Culture de l'ADDH Sorbonne (Association du Diplôme de Droit-Histoire de Paris 1) L'ADDH Sorbonne (Association du Diplôme de Droit-Histoire de Paris 1) et son Pôle Culture ont le plaisir de vous proposer de temps à autre des tout petits bons plans dont il faut absolument profiter dans la capitale, des expos à visiter pour pouvoir briller en société, des spectacles et des sorties pour vous échapper de vos bouquins, des restos qui vous feront voyager, et des musées pour vous plonger dans tout plein d'univers (ou pour soigner votre cuite du dimanche matin).

Le Pôle Culture vous fait également profiter de ses partenariats (rien que pour vous) et de ses conférences organisées à la Sorbonne (historico-juridico-passionantes), organisés à la sueur de nos fronts dans le seul but de vous titiller les neurones et de vous abreuver de culture générale pimpante. Alors si le cœur vous en dit, likez, partagez et surtout donnez votre avis et vos bons plans ! Vous

Le Pôle Culture vous fait également profiter de ses partenariats (rien que pour vous) et de ses conférences organisées à la Sorbonne (historico-juridico-passionantes), organisés à la sueur de nos fronts dans le seul but de vous titiller les neurones et de vous abreuver de culture générale pimpante. Alors si le cœur vous en dit, likez, partagez et surtout donnez votre avis et vos bons plans ! Vous

Fonctionnement normal

Napoléon à Versailles !Chères et chers juristoriennes, juristoriens,Que vous soyez mordus de Napoléon (même si ça fait t...
29/08/2021
Napoléon à Versailles - Journées Grande Armée

Napoléon à Versailles !

Chères et chers juristoriennes, juristoriens,

Que vous soyez mordus de Napoléon (même si ça fait très Antoine Polochon) ou que vous ayez envie de bouger autour de Paris, ce post va vous intéresser !

Versailles organise les 11 et 12 septembre 2021 (un week-end) des “Journées Grandes armées” dans les Jardins du Grand Trianon, pour célébrer le bicentenaire de Napoléon.
Il y aura notamment la reconstitution d’un grand campement militaire. Mais ce n’est pas tout ! Vous pourrez découvrir des démonstrations d’exercices militaires à cheval, d’anciens métiers, des danses d’époque, des tirs au canon (à blanc bien sûr) et pleins d’autres activités.

De plus, la Garde Républicaine participe à cet événement avec le 2ème régiment d’Infanterie le samedi et celui de cavalerie le dimanche.

INFOS PRATIQUES :
Pour assister à ce qui s’annonce une belle reconstitution vous pouvez réserver sur : https://www.chateauversailles-spectacles.fr/programmation/napoleon-a-versailles-journees-grande-armee_e2443
Pour les -26 ans, le prix est de 15€ le samedi et 20€ le dimanche.

Aucun pass sanitaire n’est nécessaire a priori. Seulement, le site n’est pas très clair, et dans le doute, nous vous conseillons de l’avoir. Plus d’informations sur : https://www.chateauversailles-spectacles.fr/page/informations-covid-19-liste-des-spectacles-annules-et-modalites-de-remboursement_a271/1

Par Lisa Voirin

Jardins du Grand Trianon Pour les commémorations Napoléon, le Château de Versailles organise la plus grande reconstitution historique de ce Bicentenaire, dans l...

🌍🇨🇵NOS RÉGIONS ONT DU TALENT🇨🇵🌍Pourquoi s'établir en Angoumois et y élever des chèvres "Montparnasse-Poitiers-Angouleme"...
11/07/2021

🌍🇨🇵NOS RÉGIONS ONT DU TALENT🇨🇵🌍
Pourquoi s'établir en Angoumois et y élever des chèvres

"Montparnasse-Poitiers-Angouleme", succulente formule, promesse d'un nouveau départ, doux envol vers le-pays-par-delà-le-pheriph. Ma préparation des plus actives de l'examen du Barreau m'autorise aujourd'hui un plaidoyer en faveur d'une terre souvent méconnue mais qui se révèle à l'homme averti une merveille française (donc mondiale)

- À quoi ressemble la Charente ?

Le plus illustre des Cognaçais, le roi François Ier se targuait à raison d'être né auprès du "plus beau ruisseau du royaume". Car la Charente repose avant tout sur son fleuve, parcourant quelques 380 kilomètres depuis sa source avant de se jeter dans l'Océan Atlantique au large de Rochefort. Traversant le département d'est en ouest, le cours d'eau est au centre des préoccupations charentaises. Sa moindre variation (environ un jour sur deux) sera l'occasion d'une Une larmoyante du quotidien local, intelligemment nommé "Charente libre". Au Nord du fleuve, dans le Ruffécois (chez moi!), se déversent les extrémités du plateau Limousin, où les terres froides favorisent l'élevage de la Limousine ainsi que la culture céréalière. Au sud ouest, dans le Cognaçais, le plateau Aquitain propulse hors de terre la vigne et les massifs forestiers. L'opposition économique entre ces deux régions trouve son compromis en plein centre du département, dans la ville d'Angoulême, espace de culture mondialement connu.

- Où sortir à Angoulême ?

Si l'économie angoumoise a longtemps reposé sur l'industrie du papier, son éclatante renommée réside aujourd'hui dans son statut de capitale de la BD! Outre son musée de la Bande Dessinée et ses centres culturels, comme l'Espace Franquin, la ville vit au rythme de ses expositions, avec notamment, la présence de fresques de bandes dessinées, dites des "Murs peints", souvent mis en valeur par des jeux de lumière et des projections nocturnes.
En avril et en août, les festivals du film court et du film francophone animent la ville, qui retrouve, à la fin novembre, le calme et la sérénité de son festival de la Danse. Les remparts, "balcons du sud-ouest", voient à la fin septembre passer les bolides du "Circuit des remparts", course automobile internationale réservée au voitures anciennes.
La campagne charentaise se targue quant à elle d'être, à l'issue des moissons, la terre des "frairies". Ces fêtes de village, dont l'importance en dit long sur l'orgueil du hameau qui l'héberge, sont les lieux de commémoration de la vie paysanne mais aussi et surtout de banquets traditionnels.

- Qu'est-ce qu'on mange!!!

Les spécialités culinaires charentaises reposent bien souvent sur l'alimentation paysanne. La cagouille, ou escargot, est un mets prisé des entrées et précède souvent l'agneau ou le cochon fermier, que l'on accompagnera de son lit de cèpes et de "mojhettes", haricots blancs locaux. Les invasions arabes ayant conduit les chèvres jusqu'à Poitiers, le Chabichou du Poitou, sous forme de crottin ou de buche, s'est installé depuis le Moyen-âge. À chaque fromage son pain: en Charente, la couronne, pain rond d'une quarantaine de centimètres de larges et percé en son milieu, connue pour être si dure qu'elle remplacerais une roue de charette! La galette charentaise, parfumée au cognac et au beurre, rappelle aux bretons égarés que la France entière sait faire des gâteaux gras.
En réalité, manger n'est pas la priorité du charentais typique. Toute chaleur étant l'occasion d'ingérer un "mijho", vin rouge sucré versé sur du pain ramolli, la culture de la vigne est primordiale. Les vins liquoreux, tel le pineau, sont trompeurs et encore bien souvent fait de Noah, une variété de raisin interdite.
Célèbre de par le monde pour son Cognac (Cougnâc! avec l'accent), la Charente est avant tout une grande admiratrice de son pineau: 75% de la production française est consommée en métropole! Même le café se boit flambé par le précieux élixir sous la forme de "brûlot".

- Qui sont les charentais célèbres ?

Patrie de la famille d'Angoulême, dont sont issus François Ier et Louise de Savoie, la Charente est notamment connue pour avoir vu naître le moraliste François de la Rochefoucauld et le poète Alfred de Vigny. Le régicide Ravaillac rappelle la sauvagerie d'un territoire toujours abreuvé de sang, notamment lors des Guerres de religion. Au XXeme siècle, on notera les naissances, à Cognac et Jarnac, de Jean Monet et de François Mitterrand, tandis qu'aujourd'hui, le navigateur François Gabart, le chauve Christophe Jallet et le champion olympique de saut à perche Renaud Lavillenie réchauffent les coeurs des charentais.

- Que lire, que réciter ?

La Charente de François Ier, comte d’Angoulême et roi de France, lui enseigna l'amour des lettres. Sa plus grande gloire en poésie est d’avoir protégé les poètes. On cite avec plaisir son dizain adressé à la duchesse d’Étampes :

Est-il point vrai, ou si je l’ai songé,
Qu’il m’est besoin m’éloigner et distraire
De votre amour et en prendre congé ?
Las ! je le veux, et si ne puis le faire.
Que dis-je veux ? c’est du tout le contraire :
Faire le puis, et ne puis le vouloir ;
Car vous avez là réduit mon vouloir :
Que plus tâchez ma liberté me rendre,
Plus empêchez que ne la puisse avoir,
En commandant ce que voulez défendre.

Enfin, détendez vous en vous délectant du célèbre "Les grandes Affaires criminelles de la Charente" d'Annie Ragnaud-Sabourin et Jean-Charles Gonthier et plongez dans des horreurs à faire pâlir un pénaliste

Par Arthur Ballantine

🌍🇨🇵NOS RÉGIONS ONT DU TALENT🇨🇵🌍   Chères juristoriennes et chers juristoriens, permettez-moi de porter à votre attention...
16/05/2021

🌍🇨🇵NOS RÉGIONS ONT DU TALENT🇨🇵🌍

Chères juristoriennes et chers juristoriens, permettez-moi de porter à votre attention ma ville d’origine (pas exactement mais c’est tout comme), la ville de Saint-Etienne. Plus belle ville du monde selon moi, l’UNESCO n’étant pas d’accord, ils lui ont concédé le titre de ville UNESCO du design en 2010 et dix ans plus t**d, elle reste la seule ville de France à avoir intégré ce réseau ! Mais, si vous vous rendez dans cette ville, ce n’est sans doute pas pour admirer le paysage d’une ville qui a vu s’effondrer son industrie minière et toutes ses principales activités fuir vers la métropole lyonnaise (quoi qu’à titre personnel j’aime cette architecture un peu brutaliste). En revanche, vous y trouverez plein d’endroits bien chouettes à visiter (amis (non) lyonnais, n’hésitez pas à passer votre chemin. Je sais, vous savez, nous savons : Inutile de prétendre).

1. Pour les amatrices et amateurs d’histoire ouvrière, un détour au musée de la mine de Saint Etienne et au Puits Couriot s’impose !

Saint-Etienne est la ville minière par excellence. Hors de question de se débarrasser de ses sites d’exploitation de charbon malgré la fermeture officielle du puits en 1973. Ainsi en 1991, le musée de la mine s’installe sur le site du Puits Couriot, un paysage urbain témoin d’une activité qui a marqué l’histoire de la ville et de la région pendant près de deux siècles. Ce musée retrace toute l’histoire de la mine et de ses techniques. Petit plus non-négligeable pour l’esthétique et vos photos instagram : vous trouverez dehors (bon vous n’allez pas le manquer en arrivant), fier de toute sa hauteur : le Puits, encore inatct aux pieds duquel s’organisent parfois de gros concerts (coucou Kyo) avec pleins de lumière. Plutôt sympa comme recyclage de site industriel…
N’hésitez pas à clore votre visite par la boutique du site, vous pourrez y trouver des exemplaires de lampes de mineurs ! La tradition veut que chaque joueur nouveau à l’AS Saint-Etienne reçoive la sienne en mémoire de l’histoire de la ville et des valeurs du club de foot : le travail, l’humilité et la solidarité…

2. Pour celles et ceux qui aiment les beaux paysages et passer du temps en plein air : Les crassiers

Parfois appelés terrils en fonction des endroits où vous vous trouvez en France, il s’agit des immenses montagnes artificielles engendrées par l’accumulation des déblais (terre, roche..) liés à l’exploitation des mines de charbons. Parce que ces déblais contenaient encore un certain pourcentage de charbon, ces curieuses montagnes apparaissent toutes noires, contraste d’autant plus frappant lorsqu’elles se recouvrent de verdure.
Par exemple, le crassier Saint-Pierre à La Ricamarie, à 5 km au sud de Saint-Étienne) est constitué de 7 millions de tonnes de déblais issus du puits Pigeot qui a fonctionné entre 1933 et 1983 ! Anecdote intéressante, en raison des différentes omposantes chimiques qui composent les crassiers, ils ont la particularité de se consummer lentement en interne. Ainsi, en raison des dégagements gazeux et des risques d’éboulement, certains sont interdits au public. Néanmoins, il en reste sur lesquels on peut aller faire de jolies balades et avoir un bel aperçu de la région qui nous entoure…


3. Entre deux visites : le restaurant la Râpée, rue Xavier Privas, pour manger… une râpée

C’est le plat stéphanois par excellence, le plat que faisait ma grand-mère à mon père, que mon père m’a fait et que je refais encore aujourd’hui et que je ferai sûrement à mes enfants. C’est une sorte d’omelette dans laquelle on râpe des pommes de terre crues avant de tout mettre sur une poêle bien chaude dans du beurre. Certains aiment l’accompagner de vinaigre balsamique, personnellement, j’aime y rajouter des petits bouts de fourme de Montbrison (un fromage local).
C’est un plat réconfortant qui parlera à tous les Stéphanois et qui remplit bien le ventre une fois savouré !

4. Les classiques de la chanson stéphanoise

Si vous choisissez de flaner le long du cour Fauriel, l’artère principale de la ville, n’hésitez pas à porter à vos oreilles quelques musiques écrites par ou pour des Stephanois…

Les mains d’or - Bernard Lavillier : dans cette chanson, Bernard (oui, je l’appelle par son prénom parce qu’on vient du même coin du coup c’est presque de la famille) fait une déclaration d’amour au droit de travailler et à la dignité humaine en contant l’humeur d’un ouvrier mis au chômage… Petit clin d'œil aux mines stéphanoise tout au long de la chanson mais surtout lorsque l’artiste mentionne “Forger l'acier rouge avec mes mains d'or”. Si on peut d’abord penser à la couleur de l’acier brûlant, il ne faut pas oublier que les crassiers stéphanois étaient composés pour certains de schiste rouge… ;)

Johnny Rep - Mickey3D : Micked3D, groupe auteur du célèbre titre Respire est aussi à l’origine d’une chanson qui me donne envie de pleurer d’une époque que je n’ai pas connu. Hommage sans équivoque au footballeur Johnny Rep, attaquant de l’AS Saint Etienne et plus précisémment à son triplé du 3 octobre 1979, lors du match retour du premier tour de la Coupe de l'UEFA 1979-1980 contre le Widzew Łódź… La chanson doublée des commentaires sportifs donne des frissons aux amateurs de ballon rond ! (j’ai versé ma larme).

Saint Etienne - Bernard Lavillier (oui, encore, et alors ? C’est notre superstar locale…). Pour cette chanson, pas d’anecdote, juste des paroles qui sonnent juste :

“Je me saoule à New York et me bats à Paris
Je balance à Rio et ris à Montréal
Mais c'est quand même ici que poussa tout petit
Cette fleur de grisou à tige de métal

On n'est pas d'un pays mais on est d'une ville
Ou la rue artérielle limite le décor
Les cheminées d'usine hululent à la mort
La lampe du gardien rigole de mon style”

5. Et le meilleur pour la fin : un match au Chaudron

Je ne pouvais pas finir ce top sans parler de ce que j’aime le plus dans cette ville : le stade Geoffroy-Guichard, 7ème stade le plus grand de France avec une capacité d’accueil de près de 42 000 places et connu dans toute l’Europe pour son surnom : “Le chaudron”.
Les milliers de supporters qui se retrouvent dans ces kops promettent aux visiteurs de leur faire vivre l’enfer vert. Quand on assiste à un grand match dans le kop nord ou le kop sud, c’est un festival de banderoles et d’effets pyrotechniques auquel on asiste.
Ce stade a été construit en 1931 sur un terrain de 40 000m2 acheté par le fondateur du groupe Casino qui voulait un stade pour son équipe. Si vous regardez les couleurs de Casino, vous comprendrez pourquoi l’équipe de Saint-Etienne porte cette couleur si caractéristique.

Au sein du Chaudron il y a… Une grande famille !

D’abord dans la tribune Charles Paret aussi appelé le Kop Nord. On y trouve les Magic Fans (ou MF91), premier groupe d’ultras (supporters) stéphanois. Ils sont connus pour souvent déployer des tifos (grande banderole) impressionnants et pour leurs effets pyrotechniques !

Puis la tribune Jean Snella aussi appelée Kop Sud et où on peut rencontrer les Green Angel (GA92). Autre groupe d’ultras de l’ASSE, ils sont réputés pour avoir un attachement très fort à la culture stéphanoise, au parler "gaga" (patois local) et font preuve de nombreuses initiatives en dehors du stade. Bon, ils sont un peu plus énervés que les MF91 et certaines de leurs actions leur ont valu l’interdiction par le club de toute entrée de drapeaux, banderoles, bâches ou tifos.. Oups ?

Maintenant que j’ai pu partager un peu mon amour de cette ville en vous parlant histoire, musique, nourriture et foot, j’espère que vous aurez l’envie d’aller y jeter un œil ou deux ! N’hésitez pas à aller chercher d’autres endroits comme la cité du design, le musée de l’art et de l’industrie, le planétarium ou à faire une randonnée dans le parc naturel régional du Pilat !

Par Nina Bonhomme

🌍🇨🇵NOS RÉGIONS ONT DU TALENT 🇨🇵🌍5 bonnes raisons de découvrir la Lorraine! Ça gèths ? Je vous souhaite de bientôt refair...
09/05/2021

🌍🇨🇵NOS RÉGIONS ONT DU TALENT 🇨🇵🌍

5 bonnes raisons de découvrir la Lorraine!

Ça gèths ? Je vous souhaite de bientôt refaire un max de chouilles après les partiels sans trop cheuler bien sûr (la sécurité avant tout). En temps de covid, les heureux sont les néreux qui n'auront plus à partager leurs verres en terrasse !
Que de mieux que quelques mots lorrains pour introduire cette nouvelle région du dimanche ? Pour vous aider, je peux préciser qu'on dit nareux à la place de néreux en Moselle... Et puis, dites-vous que j'aurais pu écrire en vieux patois Lorrain (c'est faux plus personne ne le parle).

Bon déchiffrage et bonne découverte à travers les cinq bonnes raisons (un peu clichées mais c'est ça qu'on veut) de découvrir la Lorraine !

-La Mirabelle 🍑

Comme tout bon français qui se respecte, autant débuter avec la nourriture et donc l'incontournable Mirabelle ! Un fruit que les Lorrains attendent chaque saison avec impatience à la mi-août. Il faut dire que c'est le premier fruit à obtenir l'Indication géographique protégée et un label rouge connu sous le nom de « La Mirabelle de Lorraine ». Il existe la variété de Nancy et de Metz. Pourquoi la mirabelle n'est produite qu'en Lorraine ? Car le sol est très argileux et contient énormément de minéraux !
Elle se mange soit crue, en tarte, en glace, en confiture, en compotée, mirabelles séchées et j'en passe. Mais surtout, la mirabelle ne désigne pas qu'un fruit... Tout bon Lorrain sait que « La Mirabelle » veut aussi dire « L'eau de vie à la mirabelle » ! (Oui, on a pris un gros raccourcis entre le fruit et l'alcool). C'est quand même 10% de la production chaque année ! Et je peux vous dire, qu'un papy lorrain qui fait sa propre mirabelle, ça vous met à terre pour des jours.
Puis, c'est tellement important, que nous avons même des Fêtes de la Mirabelle ! Ce fruit est une grande fierté pour la région.

-Nancy et sa place Stanislas 🤴

Nancy est appelée la « Ville aux portes d'Or » grâce à sa place Stanislas construite entre 1751 et 1755 et inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les plus chauvins vous diront que c'est la plus belle place d'Europe... (vous pouvez me l'entendre dire).
Le Duc de Lorraine Stanislas Leszczynski a souhaité créer une place en l'honneur de son gendre Louis XV pour habituer son peuple à ce nouveau monarque et pour s'attirer les honneurs de la cour. De plus, ce projet a eu pour but de relier deux quartiers totalement indépendants jusqu'à sa construction (aujourd'hui la vieille ville et le centre). Stanislas la nomme d'abord « Place royale » pour honorer l'accord d'annexer le duché de Lorraine au royaume de France à sa mort. Ce fut le cas le 22 février 1766.
Elle est construite dans un style classique par Emmanuel Héré. La statue du Duc trône fièrement au milieu de pavés blancs entourés de portes, de grilles ou de fontaines recouvertes d'or. Sur les grilles, on trouve subtilement les signes de la France (alors que la Lorraine n'est pas encore française) avec les chiffres de Louis XV, les fleurs de lys, les feuilles de chêne et les coqs gaulois. Toutefois, l'architecture classique est mélangée au style rococo des fontaines. Il y a respectivement la fontaine de Neptune et celle d'Amphitrite. Elle contient notamment le pavillon de l'Hôtel de ville, de l'Opéra de Nancy et celui du musée des Beaux-Arts.
La « place Stan » (diminutif massivement employé) est donc un lieu de rendez-vous immanquable de la Lorraine qui relie d'autres lieux également très attractifs de Nancy.

-Metz et sa gare 🚉

Metz, autre ville importante de la Lorraine avec Nancy, possède une gare inscrite monument historique depuis 1975. Avec les gares de Strasbourg et Colmar, elle appartennait aux gares du Reichsland ElsaB-Lothringen, nouvelle province de l'Empire allemand. Elle est construite pendant la première annexion Alsace-Moselle (j'insiste, ce n'est pas TOUTE la Lorraine mais juste 1 département) entre 1871 et 1918 et inaugurée en 1908.
La fonction de cette gare est d'abord militaire, elle est le terminus de la ligne des canons. Cela doit permettre à l'Allemagne d'amener rapidement un maximum d'hommes en cas de nouvelle guerre avec la France.
En terme de patrimoine architectural son style est roman, conformément aux goût de Guillaume II qui puisait dans la gloire passée du Saint-Empire sa légitimation. Alors que son architecte, Jürgen Kröger optait plutôt pour un genre « clair, précis et fonctionnel ». De nombreux détails affirment la haute symbolique de ce lieu. Par exemple, des vitraux évoquent la protection de Charlemagne en écho aux origines locales de la dynastie carolingienne. De plus, avant son retour à la France, la gare de Metz affichait sur les vitraux l'aigle impérial allemand.
Voilà un bref aperçu d'un lieu emblématique de Metz qui ne fait pas pour autant toute la ville. Elle possède également une magnifique cathédrale, déjà monument historique et candidate pour un classement à l'UNESCO.

-Les Vosges et ses paysages à couper le souffle 🏞

Ici je vais faire une présentation bien plus personnelle (et très condensée) parce que j'adore les Vosges. C'est vraiment le lieu des randonnées ou des ballades le plus complet et proche de chez moi. Les forêts sont aussi belles l'hiver que l'été. C'est un vieux massif facile d'accès qui regroupe un grand nombre d'activité. Les Vosges ont une identité propre au sein de la Lorraine, mais je vais me concentrer uniquement sur quelques paysages phares.
Tout d'abord, le lac de Gérardmer long d'environ 2km est un super point de rendez-vous estivale. Vous pouvez faire en faire le tour pour admirer les massifs vosgiens, vous y baigner ou encore y faire du bateau. Il existe également le lac de Pierre-Percée, un lac artificiel très connu pour ses activités balnéaires l'été. Vous pouvez y faire de la bouée, du canoé-kayak, de la tyrolienne, du saut à l'élastique, de l'accrobranche... Toutefois, ce ne sont pas les seuls lacs des Vosges, il y en a bien d'autres à découvrir !
Les crêtes vosgiennes, du Donon au Ballon d'Alsace contiennent encore les bornes de l'ancienne frontière entre la France et l'Allemagne. J'empiète un peu sur la région alsacienne dans ma présentation mais le massif Vosgien délimite la plaine Lorraine et Alsacienne. De plus, le point culminant est le Ballon à 1 423 m. Même si ce n'est pas exactement la Lorraine, ce n'est pas loin et super agréable !

-Une terre historique ⚔

Raconter la Lorraine sans rappeler ô combien c'est une terre d'histoire ? Impossible. En tant que doux élèves d'Histoire-Droit, je n'ai pas besoin de vous expliquer grand chose. Même si la plupart continue de parler d'annexion Alsace-Lorraine alors que non !!! C'est Alsace-Moselle...
L'histoire de la Lorraine est complexe, à la fois française, européenne et très régionale. Elle a été des siècles durant une terre d'entre-deux. Le duché de Lorraine a existé pendant huit siècles du partage de la Lotharingie en 959 à la mort du Duc Stanislas en 1766. Elle devient donc française t**divement. A cela s'ajoute, entre autre, le village de Jeanne d'Arc ; Domrémy dans les Vosges Lorraine.
Je ne peux qu'esquisser les lignes de l'histoire de Lorraine pour vous donner envie de découvrir par vous-même ceci. Sans oublier toute l'histoire de la Résistance et de la Déportation qui possède une aura très particulière en Lorraine, largement touchée par la Seconde guerre mondiale. La mémoire y est extrêmement importante.

Par Lisa Voirin

Adresse

90, Rue De Tolbiac
Paris
75013

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque L'ADDH se culture publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à L'ADDH se culture:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes