ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables

ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables L'Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables rassemble des collectifs français qui se sont illustrés par leur progressisme social et écologique.

Elle œuvre pour l'harmonisation des pratiques festives éthiques et leur reconnaissance.

Fonctionnement normal

La fête vous manque ? Racontez-nous
11/05/2021
La fête vous manque ? Racontez-nous

La fête vous manque ? Racontez-nous

Plus d’un an après le début de la pandémie de Covid-19, les clubs et autres espaces festifs n’ont toujours aucune perspective de réouverture, tandis que les festivals préparent une timide reprise cet été. Les moments de danse et de communion vous manquent ? Témoignez.

Un rapport signé Clean Scene qui propose des actions intéressantes ♻️
01/04/2021
Les DJs en tournée ont émis plus de 35,000 tonnes de CO2 en 2019

Un rapport signé Clean Scene qui propose des actions intéressantes ♻️

Le rapport de Clean Scene propose des actions concrètes pour réduire son impact environnemental Acablant. Un nouveau rapport publié par Clean Scene, collectif berlinois d’action climatique dédié à la scène électronique, pointe le volume important de CO2 généré par les DJs en tournée. E...

🖤
24/03/2021
L'ANFER rejoint les États d'Urgence de la Jeunesse.

🖤

Mobilisation des acteurs indépendants et de 400 associations étudiantes Attirer l’attention sur les crises auxquelles les jeunes sont confronté·e·s, formuler des solutions : tel est le but affirmé de la pétition lancée par les États d'Urgence de la Jeunesse. Une initiative de l’équipe ...

Boules de neige VS LBD. Samedi dernier, les chars de #culture4liberty ont été bloqués par les forces de l'ordre, nos man...
22/01/2021

Boules de neige VS LBD. Samedi dernier, les chars de #culture4liberty ont été bloqués par les forces de l'ordre, nos manifestants nassés, empêchés de rejoindre le cortège de la Marche des Libertés, privés de leur droit à manifester puis dispersés à grand renfort de coups, tirs de LBD, GLI-F4 et grenades lacrymogènes.

LA HONTE. Restera à jamais gravée dans nos mémoires l'image déplorable d'un agent monté sur un camion pour frapper les musicien.nes et briser les instruments de musique, aussitôt rejoint par d'autres membres des forces de l'ordre qui ont tabassé à coups de pied et de matraques des artistes désarmé·e·s. L'image d'une république malade, sourde, sclérosée.

Au mépris de l'intervention immédiate d'élu·e·s, avocat·e·s et artistes renommé·e·s et pour justifier et glorifier cette atteinte aux libertés individuelles, la préfecture et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin prétendent avoir interrompu une "rave party en marge de la manifestation". Après les charges violentes des forces de l’ordre pour disperser le rassemblement, les camions ont été saisis et les conducteur.trices accusé.es d’agression sonore, encourant un an de prison et 15 000€ d’amende.

Nous reviendrons d'autant plus fort·e·s et déterminé·e·s à défendre nos libertés individuelles. RAVE ON.

Boules de neige VS LBD. Samedi dernier, les chars de #culture4liberty ont été bloqués par les forces de l'ordre, nos manifestants nassés, empêchés de rejoindre le cortège de la Marche des Libertés, privés de leur droit à manifester puis dispersés à grand renfort de coups, tirs de LBD, GLI-F4 et grenades lacrymogènes.

LA HONTE. Restera à jamais gravée dans nos mémoires l'image déplorable d'un agent monté sur un camion pour frapper les musicien.nes et briser les instruments de musique, aussitôt rejoint par d'autres membres des forces de l'ordre qui ont tabassé à coups de pied et de matraques des artistes désarmé·e·s. L'image d'une république malade, sourde, sclérosée.

Au mépris de l'intervention immédiate d'élu·e·s, avocat·e·s et artistes renommé·e·s et pour justifier et glorifier cette atteinte aux libertés individuelles, la préfecture et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin prétendent avoir interrompu une "rave party en marge de la manifestation". Après les charges violentes des forces de l’ordre pour disperser le rassemblement, les camions ont été saisis et les conducteur.trices accusé.es d’agression sonore, encourant un an de prison et 15 000€ d’amende.

Nous reviendrons d'autant plus fort·e·s et déterminé·e·s à défendre nos libertés individuelles. RAVE ON.

« L’Association nationale des fêtes engagées et responsables (Anfer), qui a été créée pendant le confinement, pense auss...
07/01/2021
Face à la fermeture des clubs, la fête se réinvente en extérieur… et sans autorisation

« L’Association nationale des fêtes engagées et responsables (Anfer), qui a été créée pendant le confinement, pense aussi que le futur passera par des "pratiques festives entre le club et la free party, qui défendent un modèle de fête plus juste, inclusif, libertaire et socialement progressiste" »

Depuis le déconfinement, des fêtes techno non autorisées rassemblant des centaines de personnes sont organisées chaque week-end un peu partout en France, attirant un public qui découvre l’esprit de la free party, faute d’alternative légale.

ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables's cover photo
07/01/2021

ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables's cover photo

ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables
07/01/2021

ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables

Adresse

Paris

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à ANFER - Association Nationale des Fêtes Engagées et Responsables:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Bravo pour cette démarche. Une petite question cependant, vous indiquez dans la description de votre démarche être une organisation qui prône un modèle de fête plus juste, inclusif et libertaire. Est-ce que l'orientation politique "libertaire" est une obligation pour s'inscrire dans votre démarche ou est-elle ouverte à ceux qui penchent plutôt vers une organisation de la société basée sur des modèles plutôt proches de la sociale-démocratie et sans être dans une opposition radicale avec le système capitaliste? Cette question ayant un impact assez fort sur les questionnements essentiels du milieu festif et notamment le rapport à l'institution et aux représentants de l'état avec lesquels nous sommes amenés à interagir ainsi que dans le rapport avec les publics, je préfère demander une clarification sur ce point avant toute chose.