ARTAC L’ARTAC est une association indépendante de médecins et de chercheurs, spécialisée dans l’étude biologique, thérapeutique et clinique des cancers.
Organisme de recherche habilité à recevoir des dons et legs, l'Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse unit dans un même combat des cancérologues, des malades et des représentants de la société civile. Ses recherches antérieures sur les médicaments anticancéreux et actuelles sur l'identification des causes environnementales à l'origine des cancers sont un véritable espoir pour éradiquer la maladie. L'ARTAC s'est aujourd'hui résolument engagée dans la prévention et la précaution pour contribuer à diminuer le nombre de nouveaux cas de cancers, en luttant contre toutes les formes de pollution environnementale et sociétale (prévention et précaution primaires), et en encourageant le dépistage chez les bien-portants (prévention secondaire). En outre, ses recherches visent à améliorer le pronostic des cancers diagnostiqués chez les malades. MISSIONS : Recherche thérapeutique, Prévention environnementale, Information du public SPECIFITE : la recherche des causes environnementales du cancer NOS AUTRES SITES D'INFORMATION : sur l'électrohypersensibilité et le MCS : http://www.ehs-mcs.org/ sur la Médecine Environnementale : www.medecine-environnementale.org/ sur l'Appel de Paris : www.appel-de-paris.com/ sur l'impôt sur la fortune : http://www.isf-cancer.com/ sur un réseau de collaboration entre des scientifiques de toute l'Europe : http://eceri-institute.org/fr/

Etude des liens entre cancer et environnement Ces recherches sont réalisées en collaboration avec l’INSERM de Bordeaux et les universités de Liverpool (Grande-Bretagne), d’Ulster (Grande-Bretagne), d’Orebro (Suède) et de Boston (Etats-Unis). 1. Travaux effectués en collaboration avec des équipes nord-américaines (Boston et Chicago), suédoises, anglaises et françaises Plusieurs articles ont été publiés en 2007, notamment : Belpomme D., Irigaray P., Newby J.A., Howard V., Clapp R., Sasco A.J., Hardell L. The growing incidence of cancer: role of lifestyle and screening detection. Int J Oncol. 2007, 30, 1037-1049. Cette publication est une synthèse de la littérature scientifique actuelle analysant les causes de l’augmentation du nombre de cancers dans les pays industrialisés depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. L’analyse montre tout d’abord que l’augmentation de l’espérance de vie ainsi que les progrès réalisés en matière de dépistage ne peuvent expliquer à eux seuls la progression des cas de cancer dans les pays industrialisés. De plus, en analysant les « facteurs du mode de vie » qui caractérisent nos sociétés, c’est-à-dire le tabagisme, la consommation d’alcool, l’alimentation, le surpoids et la sédentarité, etc., les connaissances scientifiques actuelles montrent que seule la fumée de tabac est directement en cause dans l’apparition d’un cancer. Les autres facteurs ne sont que des « co-facteurs », ce qui signifient qu’ils ne provoquent pas à eux seuls des cancers, mais augmentent les effets d’agents directement cancérigènes. L’étude avance ensuite plusieurs arguments : la diminution de la consommation de tabac et d’alcool depuis ces 30 dernières années ; l’accumulation, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, de nombreuses substances cancérigènes dans l’environnement liée aux activités humaines ; le fait que toutes les classes d’âge sont concernées par cette augmentation, notamment les enfants ; etc. L’analyse conclut que les facteurs environnementaux jouent un rôle majeur dans l’accroissement des cas de cancers dans nos pays. Le rôle de l’environnement est supérieur à celui des facteurs du mode de vie, ainsi que de la génétique, les cancers purement héréditaires ne représentant que moins de 1% du total. Irigaray P., Newby J.A., Clapp R., Hardell L., Howard V., Montagnier L., Epstein S.S., Belpomme D. Lifestyle-related factors and environmental agents causing cancer: An overview. Biomed Pharmacother. 2007 Dec;61(10):640-658. "Lifestyle-related factors and environmental agents causing cancer: An overview" dresse un état des lieux des facteurs de risque des cancers liés, d'une part, aux modes de vie (tabagisme, alcoolisme, régime alimentaire) et d'autre part, à l'environnement (virus, radiation, pollution chimique par les pesticides, dioxines, hydrocarbures aromatiques et autres carcinogènes). Durant ces dernières décennies, on a constaté une réduction significative de la consommation de tabac et d'alcool, alors que simultanément on a observé l'augmentation du nombre de cancers dans l'ensemble de la population, y compris chez les personnes non-obèses et chez les sujets jeunes. En outre, la contamination de l'environnement par de nombreux agents cancérigènes s'est accrue. Il a été démontré que certaines substances CMR (cancérigènes, mutagènes et/ou reprotoxiques) passent la barrière placentaire et peuvent donc contaminer le fœtus, ce qui peut avoir un impact sur la santé du futur adulte. La responsabilité des facteurs environnementaux dans l'accroissement de l'incidence de certains cancers est par conséquent beaucoup plus importante que ce qui est communément admis. Les facteurs environnementaux regroupent de nombreux agents reconnus comme cancérigènes, notamment présents dans l'air extérieur (particules, HAP, etc.), l'air intérieur (formaldéhyde, benzène, biocides à usage domestique, etc.) ou l'alimentation (additifs alimentaires, nitrates, pesticides, dioxines et autres organochlorés). Belpomme D., Irigaray P., Hardell L., Montagnier L., Epstein S.S., Clapp R., Sasco A.J. The multitude and diversity of exogenous carcinogens. Environ. Research, 105 (2007) 414–429. Ces chercheurs montrent qu’en plus des facteurs liés au mode de vie (tabac, alcool, déséquilibres alimentaires), certains facteurs environnementaux liés à la pollution permettent d’expliquer l’augmentation actuelle de l’incidence des cancers. Différents facteurs environnementaux dits «exogènes» classés certainement ou potentiellement cancérigènes par le Centre International de Recherche sur le Cancer sont analysés dans le nouvel article : les microorganismes (virus), les radiations (radioactivité, UV et ondes électromagnétiques pulsées) et les produits chimiques. L’importance de ces derniers dans l’incidence actuelle des cancers est majeure, étant donné le rôle qu’ils jouent dans les cancers professionnels. Les produits chimiques proviennent de la pollution atmosphérique (particules carbonées associées à des hydrocarbures aromatiques polycycliques), de la pollution de l’air intérieur (formaldéhyde et composés organiques volatiles tels que benzène et 1,3 butadiène) et de la pollution alimentaire (additifs alimentaires et autres contaminants cancérigènes tels que nitrates, pesticides, dioxines et autres organochlorés). Les métaux cancérigènes, les produits pharmaceutiques et les cosmétiques pourraient aussi jouer un rôle important. Bien que la fraction de risque attribuable aux facteurs environnementaux est encore inconnue, cette longue liste de facteurs cancérigènes, et en particulier mutagènes, confirme la thèse selon laquelle de nombreux cancers sont causés par les modifications récentes de notre environnement. Irigaray P., Newby J.A., Lacomme S., Belpomme D. Overweight/obesity and cancer genesis: More than a biological link. Biomed Pharmacother. 2007 Dec;61(10):665-678. Dans "Overweight/obesity and cancer genesis: More than a biological link" les chercheurs de l'ARTAC analysent la capacité de certains types de polluants (comme le benzo[a]pyrene) à favoriser l'obésité ou le surpoids. Parallèlement, ils étudient les liens entre cancer et obésité, et le rôle des tissus graisseux dans le stockage de substances chimiques cancérigènes, aussi bien chez les personnes obèses que non-obèses. La pollution chimique pourrait ainsi favoriser à la fois l'obésité et le cancer. Belpomme D. Cancer and the environment: Facts, figures, methods and misinterpretations. Editorial. Biomed Pharmacother. 2007 Dec;61(10): 611-613. Le Pr Belpomme a coordonné un numéro spécial de Biomedecine and Pharmacotherapy sur le thème "Cancer et environnement". 2. Autres travaux 2.1. Etude des cancers du corps thyroïde en Corse Une thèse a été effectuée sous la direction de l'ARTAC: Fauconnier S. Etude de 201 cas de cancers de la thyroïde en Corse entre 1985 et 2006. Thèse pour le diplôme d'état de docteur en médecine. Université de Paris 5 René Descartes. Paris. 2006. 88p. 2.2. Etude des conséquences sanitaires des champs électromagnétiques pulsés (REMP) Belpomme D., Irigaray P., Hardell L. Electromagnetic fields as cancer-causing agents. Environ. Research, 107 (2008) 289–290. Cette étude devrait se poursuivre par des investigations d'imagerie dynamique chez les sujets électrosensibles. 2.3. Etude de l'origine des cancers de la prostate aux Antilles françaises Belpomme D. et al. Prostate cancer as an environmental disease: an ecological study in the French Caribbean islands, Guadeloupe and Martinique. Int J Oncol. 2009.. 34(4):1037-1044. Belpomme D. et al. Addendum: The growing incidence of prostate cancer in the French Caribbean islands, Martinique and Guadeloupe: A possible causal role of pesticides. Int J Oncol. 2009. 35(2):433. Landau-Ossondo M. et al. Why pesticides could be a common cause of prostate and breast cancers in the French Caribbean Island, Martinique. An overview on key mechanisms of pesticide-induced cancer. Biomed Pharmacother. 2009 Jun 12. 37-44. 2.4. Etude des carcinogènes exogènes par rapport aux carcinogènes endogènes Irigaray P, Belpomme D. Mechanism of Environmental Carcinogenesis. In Encyclopedia of Environmental Health, Elsevier, scheduled for publication in 2009. (Invited Authors) 2.5. Classement des carcinogènes polaires en fonctions de leur électrophilie (en collaboration avec l'Institut Max Planck de Munich)

Mission: C’est la seule association française de lutte contre le cancer à promouvoir une prévention environnementale. Au cœur des priorités de l’ARTAC : la guérison des malades et la protection des femmes enceintes et des enfants. Faite un Don : http://www.artac.info/fr/nous-soutenir/particuliers/don_000145.html

Une rencontre scientifique très riche en effet ... Merci !
08/10/2019
Réunion de travail à Paris avec le Pr Belpomme et le Dr Pri Bandara

Une rencontre scientifique très riche en effet ... Merci !

Le Dr Pri Bandara, membre du comité scientifique d'Alerte Phonegate est venu tout spécialement de Pologne où elle participait à une conférence scientifique organisée par la Mairie de Cracovie, pour venir échanger à Paris avec

13/06/2019
ITW du Pr Belpomme: les dangers avérés des ondes

Interview réalisée avec le magazine Pressante.com

Pour la première fois, un médecin-professeur de renom, le Pr Dominique Belpomme, cancérologue, tire la sonnette d’alarme au sujet des risques sanitaires liés...

Des centaines d'oiseaux morts lors de l'expérimentation de la 5G à La Haye, aux Pays-Bas.
08/11/2018
Hundreds of birds dead during 5G experiment in The Hague, Netherlands -- Sott.net

Des centaines d'oiseaux morts lors de l'expérimentation de la 5G à La Haye, aux Pays-Bas.

About a week ago at The Hague, many birds died spontaneously, falling dead in a park. You likely haven't heard a lot about this because it seems keeping it quiet was the plan all along. However, when about 150 more suddenly died - bringing the...

Conclusions définitives du Programme National de Toxicologie américain : Des preuves évidentes entre ondes de téléphonie...
02/11/2018
High Exposure to Radio Frequency Radiation Associated With Cancer in Male Rats

Conclusions définitives du Programme National de Toxicologie américain : Des preuves évidentes entre ondes de téléphonie mobile et tumeurs chez l'animal

Après dix années d'études, 30 millions de dollars dépensés, et un processus robuste d'évaluation des résultats par des experts extérieurs, le NTP américain rend aujourd'hui ses conclusions définitives (https://www.niehs.nih.gov/news/newsroom/releases/2018/november1/index.cfm) sur une étude dont l’objet était d'établir ou non un lien de causalité entre exposition aux ondes et cancer. Et elles sont sans appel : chez les rats mâles, l'apparition de tumeurs au niveau du coeur est reliée à l'exposition aux ondes 2 G et 3 G, et certaines preuves sont relevées concernant les tumeurs cérébrales et des glandes surrénales.

Hasard du calendrier, ces résultats arrivent au moment où 157 scientifiques et médecins et 86 ONG du monde entier en appellent à proposer des valeurs limites d'exposition réellement protectrices, en réaction aux nouvelles directives établies de manière non scientifique par l'ICNIRP, un organisme non indépendant de l'industrie, ayant pourtant mandat de l'OMS pour établir des valeurs guide.

Selon le Dr Gerd Oberfeld, du Département de Santé Publique de Salzburg en Autriche, on s'est mondialement appuyé depuis trop longtemps sur des directives partielles en matière d'exposition : “L'ensemble des preuves scientifiques des effets néfastes sur la santé de l'exposition aux CEM est accablant. Il n'est même plus nécessaire de faire appel au principe de précaution pour prendre des mesures.”

Faut-il rappeler que les résultats que vient de publier le NTP arrivent en complément de tout un corpus de récentes études, encore non intégrées dans les expertises d'évaluation du risque, comme par exemple l'étude Lerchl de 2015 confirmant le rôle de promotion des tumeurs chez la souris à des niveaux inférieurs aux valeurs limites, ou encore cette étude épidémiologique indienne parue en novembre 2017, montrant des dommages à l'ADN chez les riverains d'antennes à des niveaux d'exposition rencontrés usuellement dans l'environnement, notamment en milieu urbain.

Des problématiques que le NTP entend maintenant explorer à l'aide de dispositifs plus petits et permettant d'obtenir des résultats plus rapidement. Ces études porteront en effet sur le développement d’indicateurs physiques mesurables, ou de biomarqueurs, des effets potentiels des radiofréquences. Celles-ci peuvent inclure des changements de paramètres tels que les dommages à l'ADN dans les tissus exposés, qui peuvent être détectés beaucoup plus tôt que le cancer.

Les auteurs de l’étude NTP insistent, en outre sur la non prise en compte, dans leurs travaux des évolutions technologiques actuelles. Comme le note Wyde, toxicologue chef des études NTP : “La 5G est une technologie émergente qui n’a pas encore été évaluée. De ce que nous comprenons actuellement, il est probable que cela diffère radicalement de ce que nous avons étudié”. Rappelons que nombre de scientifiques s’inquiètent de l’arrivée de cette nouvelle technologie, à l’image de Lennart Hardell, lequel considère qu’ ”un moratoire sur le déploiement de la 5G devrait être mis en oeuvre.”

PRIARTEM, signataire de l'appel pour des valeurs limites réellement protectrices, réitère une nouvelle fois sa demande de réévaluation des niveaux de preuve en cancérogénicité par l'ANSES et l'abrogation du décret fixant les valeurs limites au niveau français. PRIARTEM se joindra également aux scientifiques et associations impliquées, afin de libérer l'OMS de l'emprise de l'influence de l'industrie dans la définition de sa politique en matière de champs électromagnétiques.

Contact presse PRIARTEM : 01 42 47 81 54
Association nationale P.R.I.A.R.T.E.M.

The National Toxicology Program (NTP) concluded there is clear evidence that male rats exposed to high levels of radio frequency radiation (RFR) like that used in 2G and 3G cell phones developed cancerous heart tumors, according to final reports released today.

Bébés nés sans bras : Dominique Belpomme évoque "Un véritable mensonge d’État" ...
30/10/2018
Bébés nés sans bras: « Un véritable mensonge d'Etat », dénonce un professeur de médecine sur RMC

Bébés nés sans bras : Dominique Belpomme évoque "Un véritable mensonge d’État" ...

Dominique Belpomme, professeur de cancérologie et président de l’ARTAC, l'Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse, était l’invité de l’émission de Maïtena Biraben ce mardi 9 octobre. Pour lui, le lien de causalité entre les pesticides et les malformations est évid...

Bébés sans bras: Emmanuelle Amar, la lanceuse d'alerte licenciée
30/10/2018
Bébés sans bras: Emmanuelle Amar, la lanceuse d'alerte licenciée

Bébés sans bras: Emmanuelle Amar, la lanceuse d'alerte licenciée

Directrice du registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera), Emmanuelle Amar, qui avait donné l’alerte après la naissance de sept enfants sans bras ou sans mains dans l’Ain entre 2009 et 2014 dans un rayon de 17 km autour du village de Druillat, a reçu sa lettre de licenciement vendredi...

Bébés sans bras: Emmanuelle Amar, la lanceuse d'alerte licenciée
30/10/2018
Bébés sans bras: Emmanuelle Amar, la lanceuse d'alerte licenciée

Bébés sans bras: Emmanuelle Amar, la lanceuse d'alerte licenciée

Directrice du registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera), Emmanuelle Amar, qui avait donné l’alerte après la naissance de sept enfants sans bras ou sans mains dans l’Ain entre 2009 et 2014 dans un rayon de 17 km autour du village de Druillat, a reçu sa lettre de licenciement vendredi...

"125 millions de personnes supplémentaires ont été touchées par des vagues de chaleur depuis 2000"La pollution environne...
10/11/2017
Dérèglement climatique : la santé mondiale en danger

"125 millions de personnes supplémentaires ont été touchées par des vagues de chaleur depuis 2000"

La pollution environnementale a des impacts de plus en plus conséquents sur la santé publique. Avec votre soutien nous pourrons continuer nos efforts.

Soutenez et adhérez à l'ARTAC : artac.info

Les chiffres mis en lumière par ce rapport intitulé «Lancet Countdown» donnent le tournis : en moyenne 125 millions de personnes supplémentaires ont été touchées par des vagues de chaleur depuis 2000. Les moins responsables du réchauffement en sont les premières victimes.

La dernière étude de l'OMS indique une hausse considérable des cancers pédiatriques, et les facteurs environnementaux so...
13/04/2017
Les cancers chez les enfants ont augmenté de 13% en 20 ans, affirme l'OMS

La dernière étude de l'OMS indique une hausse considérable des cancers pédiatriques, et les facteurs environnementaux sont également évoqués parmi les causes de cette augmentation : "des facteurs extérieurs, tels que des infections ou certains polluants présents dans l'environnement" ; confirmant ainsi, ce qui est relayé dans le livre "Comment naissent les maladies".

Cette hausse serait due à une meilleure détection mais aussi à des facteurs environnementaux.

-Les explications de ces fortes incidences sont multiples. Liées à un meilleur dépistage, elle pourraient l'être aussi à...
26/10/2016
Cancer : les chiffres qui inquiètent

-Les explications de ces fortes incidences sont multiples. Liées à un meilleur dépistage, elle pourraient l'être aussi à des "causes environnementales" - Le Monde du 25/10/2016

« Le Monde » présente de façon inédite des données sur l’évolution des cancers depuis 1980 en France. Ce travail met en lumière des hausses inattendues pour certaines tranches d’âge. Enquête.

11/07/2016

Communiqué -

Paris le 8 Juillet 2016

L'ANSES vient de publier le rapport : "Exposition aux radiofréquences et santé des enfants". L'ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse) remercie l'ANSES d'avoir corrigé son rapport préliminaire en fonction des nombreuses remarques et critiques qu'elle lui avait adressées en juin 2015 (document consultable sur les sites ehs-mcs.org et artac.info), notamment au niveau de la formulation de ses conclusions. Car affirmer qu'il n'y a pas de preuves suffisantes jusqu'ici pour la mise en évidence d'effets de champs électromagnétiques sur la santé n'est pas démontrer qu'il n'y en a pas, la nuance est de taille et la rectification apportée par l’ANSES est donc un premier pas qui va dans le bon sens. Car en fait, les travaux commandités par l'ARTAC et actuellement réalisés sous obédience l’ECERI (European Cancer and Environment Research Institute, Bruxelles), invitent à aller beaucoup plus loin. En effet, l’altération des fonctions cognitives et comportementales de l’enfant sous l’effet des champs électromagnétiques et même la possibilité d’une augmentation des risques de cancers est probable. C’est ce que révèlent les travaux récents de l’ARTAC qui seront exposés sous la forme d'un nouveau livre à paraître en 2017.

L'Equipe de l'ARTAC

Contact :
[email protected]

30/05/2016
Report of Partial findings from the National Toxicology Program Carcinogenesis Studies of Cell...

Le portable est cancérigène selon une étude fédérale américaine.

http://biorxiv.org/content/early/2016/05/26/055699
http://ntp.niehs.nih.gov/

Encore non publiée, cette étude, la plus ambitieuse jamais entreprise par Le Programme National de Toxicologie Américain (PNT), devrait convaincre tous les sceptiques. Elle a coûté 25 millions de dollars et duré plus de dix ans. Le PNT devrait annoncer sous peu qu’elle a démontré que les rats exposés au rayonnement de portables ont développé les mêmes types de tumeurs dont sont atteints les gros utilisateurs à long terme.

Les rats ont été exposés pendant deux ans à des radiofréquences produites par les deux technologies de télécommunications cellulaires (Global System for Mobile Communications ou GSM, et Code Division Multiple Access ou CDMA). Leur corps entier était soumis à trois niveaux d’exposition différents (1,5; 3; et 6 W/kg). Les rats exposés ont montré des taux plus élevés du gliome, une tumeur maligne des cellules gliales dans le cerveau, et du schwannome malin du cœur, une tumeur très rare. Aucun des rats témoins non exposés n’ont développé de tumeur.

Des études épidémiologiques de grande qualité ont déjà révélé que les usagers intensifs du portable (au moins 30 minutes par jour pendant plus de 10 ans) sont plus souvent atteints que la normale du gliome et du neurinome de l’acoustique, un type de schwannome bénin. Il s’agit d’une tumeur des cellules de Schwann qui constituent la gaine de myéline entourant les nerfs du système nerveux périphérique, reliant notamment l’oreille interne aux méninges.

Plusieurs études ont révélé que les radiofréquences du portable provoquent de nombreux effets biologiques favorisant cette maladie, dont la réduction de la sécrétion de la mélatonine ainsi que l’oxydation et les dommages à l’ADN.

On s’attend à ce que le gouvernement fédéral des États-Unis avertisse le public des risques pour la santé.


Selon Etienne Cendrier porte-parole de Robin des Toits : "Il va être difficile de réfuter une étude fédérale officielle. J'appelle les autorités sanitaires françaises à informer le public sans ambiguïté et plus sérieusement qu'elles ne l'ont fait jusqu'ici, sur les risques que nous encourons tous : le risque d'apparition de tumeur cérébrale, du nerf auditif ou des glandes salivaires est jusqu’à cinq fois plus élevé chez les gens qui utilisent le portable avant l’âge de 20 ans".

Contact Presse :
Etienne Cendrier – Porte-Parole national de l'Association Robin des Toits

The US National Toxicology Program (NTP) has carried out extensive rodent toxicology and carcinogenesis studies of radiofrequency radiation (RFR) at frequencies and modulations used in the US telecommunications industry. This report presents partial findings from these studies. The occurrences of tw...

28/04/2016
jaidemonassociation.fr - Site officiel

Aidez votre association sans dépenser plus!

En faisant vos achats en ligne parmi les 605 sites marchands répertoriés sur jaidemonassociation.fr

Merci à tous!

Site pour association

28/04/2016
1.45.78.53

L’ARTAC, Association pour la Recherche Thérapeutique Anticancéreuse, en collaboration avec l’ISDE-France, Société Française de Médecine Environnementale, organise un cycle de formation en Médecine Environnementale sur les maladies chroniques environnementales. Le premier module de cette formation portera sur les hypersensibilités environnementales.
Jours et Lieu de formation :

L’enseignement de ce premier module sera dispensé sur 2 jours, à savoir les 27 et 28 mai 2016, et aura lieu à Paris, au Centre Universitaire des Saints-Pères, 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris.

Horaires : de 8h45 à 18h00

Conditions à remplir pour la participation à la formation :
Le cours s’adresse aux docteurs en médecine, docteurs en pharmacie et docteurs vétérinaires, aux détenteurs d’une maîtrise ou d’un doctorat en sciences (ou équivalents) et aux étudiants de troisième cycle de sciences.

Informations et inscription : 01.45.78.53.53

Sortie ce jour du livre "Comment naissent les Maladies"Le professeur Belpomme substitue à la thèse classique un nouveau ...
06/04/2016

Sortie ce jour du livre "Comment naissent les Maladies"

Le professeur Belpomme substitue à la thèse classique un nouveau modèle explicatif fondé sur le paradigme environnementaliste. S’appuyant sur de très nombreux travaux scientifiques (menés en Europe et aux États-Unis) mais aussi sur les siens (en particulier dans le cadre de l’ARTAC) il montre le rôle essentiel de l’environnement – qu'il s'agisse de la pollution physique (radioactivité, nanoparticules, champs électromagnétiques, etc.), chimique (produit organique, métaux lourds, etc.) et/ou biologique, qu'elle concerne l'air, l'eau et les sols – dans la naissance et le développement des maladies.

15/01/2016

Le prochain livre du Pr. Dominique Belpomme "Comment naissent les maladies" est à paraître le 6 Avril 2016 aux éditions Les Liens qui Libèrent (LLL).

Synopsis :

Dix années de recherche, une trentaine d’articles publiés dans des journaux internationaux à comité de lecture, plusieurs milliers de publications scientifiques analysées. Dans ce nouvel ouvrage, l’auteur de Ces maladies créées par l’homme persiste et signe. Ce n’est pas dans l’organisme malade qu’il convient de rechercher les causes initiales de nos maladies, mais dans l’environnement que nous ne cessons de dégrader. Or ce ne sont pas seulement les infections et allergies qui sont concernées, mais l’ensemble des maladies qui sont ici décortiquées et expliquées une à une : cancer, diabète, obésité, maladies du cœur et des vaisseaux, maladie d’Alzheimer, autisme et même nombre d’affections psychiatriques ; et cela sans compter les pathologies émergentes que sont en particulier chez l’enfant les maladies dites orphelines et chez un nombre croissant de nos concitoyens, les intolérances alimentaires, la sensibilité multiple aux produits chimiques et l’électrohypersensibilité.

Ce livre met à la portée de tous les découvertes biologiques les plus récentes en particulier dans le domaine de l’épigénétique, qui désormais permet de comprendre la genèse de ces pathologies en lien direct avec l’environnement. Aujourd’hui, c’est une personne sur cinq qui est atteinte d’une « affection longue durée » (ALD). Demain comment nos systèmes de soins et de sécurité sociale pourront-ils gérer l’ensemble des problèmes de santé, s’il n’est pas compris que c’est nous qui créons nos propres maladies.

C’est grâce à une nouvelle approche médicale, à la prise de mesures individuelles de protection et à la mise en œuvre au plan collectif, d’une véritable politique de santé axée sur la prévention environnementale, qu’on peut espérer pouvoir maitriser les fléaux de notre époque. Un guide sanitaire efficace pour éviter de tomber malade.

Adresse

57 Rue De La Convention
Paris
75015

Téléphone

01.45.78.53.53

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque ARTAC publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à ARTAC:

Our Story

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes