Alter Natives

Alter Natives Alter Natives est une association Loi 1901 qui interroge, expérimente, développe et promeut des usages sociaux d'héritages culturels. S'adressant à tous, elle conduit des actions dans lesquels les jeunes personnes sont les premières bénéficiaires.

Alter Natives is a non-profit organization promoting participatory and inclusive practices in the conservation and management of cultural heritage. Founded on the conviction that cultural heritage fully contributes to social cohesion on a local, but also on a national and international level, Alter Natives fosters innovative and operational practices in the field of heritage management and conserv

Alter Natives is a non-profit organization promoting participatory and inclusive practices in the conservation and management of cultural heritage. Founded on the conviction that cultural heritage fully contributes to social cohesion on a local, but also on a national and international level, Alter Natives fosters innovative and operational practices in the field of heritage management and conserv

Ce soir, Rencontre d’une délégation d’AlterNatives avec la conseillère Afrique de l’Elysée pour préparer leur interventi...
13/09/2021

Ce soir, Rencontre d’une délégation d’AlterNatives avec la conseillère Afrique de l’Elysée pour préparer leur intervention au sommet FranceAfrique sur la restitution. #elysée #restitution #sommetfranceafrique #alterNatives

L'exposition coloniale de 1931 a marqué la mémoire collective des français du 20e siècle. Une revisite plus que nécessai...
08/09/2021
Balade Cycle Moi L'Histoire - samedi 11 septembre

L'exposition coloniale de 1931 a marqué la mémoire collective des français du 20e siècle. Une revisite plus que nécessaire pour comprendre la réalité d'aujourd'hui.. Faite par de jeunes médiateurs déterminés et ouverte à toutes et à tous, avec en plus des vélos mis à disposition gratuitement! SUIVEZ LES GUIDES !
Pour vous inscrire c'est par là :

!! BALADE DU 4 SEPTEMBRE REPORTEE AU 11 SEPTEMBRE !! Les jeunes médiateurs qui ont préparé la balade en vélo vous retrouveront pour découvrir avec vous les traces de l'exposition coloniale de 1931. En passant par le Palais de la Porte Dorée et le long du Bois de Vincennes, des capsules de méd...

[JOURNEES D ETUDE INTERNATIONALES]🎓Le Musée d'Angoulême a le plaisir de vous faire part et vous convier aux journées d'é...
04/09/2021

[JOURNEES D ETUDE INTERNATIONALES]🎓
Le Musée d'Angoulême a le plaisir de vous faire part et vous convier aux journées d'étude :
"De la décolonisation des arts à la restitution des objets"
Elles se tiendront à Bordeaux, Université Bordeaux 2, place de la Victoire, les 9 et 10 septembre prochains.
Retrouvez le programme détaillé et les liens pour suivre à distance les conférences, dans le document joint.
Pour les personnes présentes sur place, le pass sanitaire sera demandé (à défaut un test PCR de moins de deux jours).
Merci de bien vouloir noter que les présentations et discussions seront toutes enregistrées.
Au plaisir de vous y retrouver.
https://www.u-bordeaux.fr/
#museeangouleme

Après une première balade réussie, Alter Natives retourne sur les traces de l'exposition coloniale de 1931 ce samedi 4 s...
30/08/2021

Après une première balade réussie, Alter Natives retourne sur les traces de l'exposition coloniale de 1931 ce samedi 4 septembre !

Pour s'inscrire : https://forms.gle/SRxxTHTACM9JeTXAA

A samedi !

Après une première balade réussie, Alter Natives retourne sur les traces de l'exposition coloniale de 1931 ce samedi 4 septembre !

Pour s'inscrire : https://forms.gle/SRxxTHTACM9JeTXAA

A samedi !

Le teaser Des Lions comme des danseuses est arrivé!
20/08/2021
Des lions comme des danseuses (Teaser)

Le teaser Des Lions comme des danseuses est arrivé!

Comment une demande de restitution d’objets pris pendant la période coloniale au Cameroun pourrait conduire l’Europe à ouvrir ses frontières…

Work in progress... Back to Benin City, dans les locaux de In-haus @inhaus_ev
19/08/2021

Work in progress... Back to Benin City, dans les locaux de In-haus @inhaus_ev

3 ans après : Une performance pour raconter l’histoire des bronzes de Benin City présents dans le Rautenstrauch-Joest Mu...
16/08/2021

3 ans après : Une performance pour raconter l’histoire des bronzes de Benin City présents dans le Rautenstrauch-Joest Museum de Cologne, et bientôt restitués au Nigéria. Une belle expérience franco-allemande! Plus d'infos sur notre site.

3 ans après : Une performance pour raconter l’histoire des bronzes de Benin City présents dans le Rautenstrauch-Joest Museum de Cologne, et bientôt restitués au Nigéria. Une belle expérience franco-allemande! Plus d'infos sur notre site.

30/06/2021

Le 23 juin 1848, le décret d’abolition de l’esclavage est officiellement enregistré dans les possessions françaises du Sénégal, qui se limitaient à l’époque aux îles de Saint-Louis et de Gorée, et à quelques postes fortifiés. Entre 6 et 10 000 personnes seront libérées (et près de 200 anciens maîtres indemnisés), mais la portée du décret sur le sol africain sera considérablement limitée par le pouvoir colonial français.
Après avoir été enregistré, le décret du 27 avril 1848 ne prendra effet que deux mois plus t**d, à compter du 23 août 1848, dans une société très différente des autres colonies françaises esclavagistes (Antilles, Guyane, La Réunion) : contrairement à ces territoires où la population servile était principalement affectée à des travaux agricoles pénibles pour récolter les produits coloniaux qui faisaient la fortune des colons, les possessions françaises au Sénégal étaient des comptoirs vivant du négoce, sans activités agricoles. Les propriétaires esclavagistes y étaient souvent des « habitants », c’est-à-dire issus des populations locales ou métissées, qui pratiquaient un esclavage domestique.
Les maîtres furent dédommagés selon les dispositions de la loi d’indemnisation de 1849 ; beaucoup ne touchèrent pas la totalité de leur indemnisation, celle-ci étant versée partiellement sous forme d’un droit à rente qui leur fut racheté par des colons français, qui purent également par ce biais prendre le contrôle de la banque créée en 1853, comme dans les autres colonies esclavagistes françaises. L’ensemble de l’opération se traduisit donc, à Gorée et Saint-Louis, par un fort affaiblissement des élites locales face aux élites coloniales.
Mais une autre disposition du décret posa un problème bien plus épineux aux autorités coloniales : l’article 7, qui rappelait le vieux principe d’Ancien Régime selon lequel le sol de France rend libre celui qui le touche. Aux yeux des responsables français, appliqué dans des territoires entourés de sociétés où l’esclavage était encore largement pratiqué, à titre domestique ou commercial (traite), ce principe risquait d’une part d’inciter de nombreuses personnes réduites en esclavage à trouver refuge dans les possessions françaises, et d’autre part de déstabiliser les élites traditionnelles avec lesquelles les comptoirs commerçaient et les responsables coloniaux traitaient pour étendre l’influence française.
Comme il ne pouvait être question de modifier par la loi le texte de l’article 7, les administrateurs coloniaux s’employèrent donc à en limiter au maximum les effets au Sénégal : à Gorée et Saint-Louis, ils expulsaient systématiquement les personnes fuyant l’esclavage aux alentours ; et dans les territoires où la France cherchait à s’étendre, Faidherbe et ses successeurs garantirent aux élites locales le maintien de l’ordre esclavagiste dans les traités de protectorat qu’ils passaient avec elles.
L’hypocrisie de cette politique finit par être dénoncée en 1880 par la presse et au Parlement, notamment par Victor Schoelcher, sans y mettre un terme. L’administration coloniale était d’autant moins encline à s’attaquer à l’esclavage local que, à mesure que la colonisation avançait en Afrique, les besoins de main d’œuvre pour y développer des cultures d’exportation (notamment l’arachide) et construire des infrastructures se faisaient de plus en plus importants, et étaient pourvus par le travail forcé, que les autorités coloniales imposaient en général aux populations antérieurement soumises à l’esclavage. Les « villages de liberté » furent le symbole de cette politique : issus des populations « libérées de l’esclavage » par la colonisation, les habitants de ces « villages » (10 à 12 000 affranchis entre 1887 et 1910) étaient soumis au travail forcé par le pouvoir colonial, afin de les détourner de « l’oisiveté ».
L’absurdité d’un double régime affirmant d’une part l’abolition de la traite (par la loi de 1831) et de l’esclavage (par le décret de 1848), et d’autre part tolérant leur maintien parmi les populations soumises au droit indigène éclata en 1905 lorsque la Cour de Cassation confirma par un arrêt du 6 avril que la loi de 1831 n’interdisait pas la traite continentale intra-africaine. L’administration coloniale dut alors prendre un décret le 12 décembre 1905 pour affirmer officiellement l’interdiction de l’esclavage et de la traite sur le territoire de l’Afrique Occidentale Française (AOF) et du Congo français.
Mais ce texte ne mit fin ni à la résistance des élites locales, qui bénéficiaient de cet esclavage domestique (dit « esclavage de case »), ni aux pratiques de travail forcé imposées par le pouvoir colonial, qui au contraire connurent un développement important dans les décennies suivantes. Inscrit dans les représentations sociales, l’esclavage continua de marquer les sociétés africaines, et ses effets se font sentir jusqu’à aujourd’hui.

Pour en savoir plus :
Sur les conditions d’application du décret du 27 avril 1848 au Sénégal : Botte Roger. L'esclavage africain après l'abolition de 1848. Servitude et droit du sol. In: Annales. Histoire, Sciences Sociales. 55ᵉ année, N. 5, 2000. pp. 1009-1037 ;https://www.persee.fr/docAsPDF/ahess_0395-2649_2000_num_55_5_279898.pdf
Sur l’attitude des autorités coloniales françaises en Afrique de 1848 à 1905 : Renault François. L'abolition de l'esclavage au Sénégal : L'attitude de l'administration française (1848-1905). In: R***e française d'histoire d'outre-mer, tome 58, n°210, 1er trimestre 1971. pp. 5-81;https://www.persee.fr/docAsPDF/outre_0300-9513_1971_num_58_210_1530.pdf
Sur les suites de cette « deuxième abolition » de 1905 : Rossi Benedetta, Périodiser la fin de l’esclavage. Le droit colonial, la Société des Nations et la résistance des esclaves dans le Sahel nigérien, 1920-1930, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2017/4 (72e année), p. 983-1021 ; https://www.cairn.info/revue-annales-2017-4-page-983.htm
Sur la persistance sociale de l’esclavage dans les sociétés ouest-africaines : Ibrahima Thioub. Stigmates et mémoires de l’esclavage en Afrique de l’Ouest: le sang et la couleur de peau comme lignes de fracture. 2012 https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00743503/document

Après le beau succès des premières représentations Des Lions comme des danseuses va être jouée par la joyeuse troupe d'A...
27/06/2021

Après le beau succès des premières représentations Des Lions comme des danseuses va être jouée par la joyeuse troupe d'Alter Natives au théâtre Jean Vilar à Montpellier vendredi prochain à 20 heures. Venez nous voir!!

Quelques places pour le stage Histoire Video Mobiles mémoires à Marseille ( 4 à 10 Juillet) faites vite! 06 77 00 67 38 ...
26/06/2021

Quelques places pour le stage Histoire Video Mobiles mémoires à Marseille ( 4 à 10 Juillet) faites vite! 06 77 00 67 38 ou 06 06 50 83 81

Quelques places pour le stage Histoire Video Mobiles mémoires à Marseille ( 4 à 10 Juillet) faites vite! 06 77 00 67 38 ou 06 06 50 83 81

26/06/2021

#Napoléon : et si on "marronnait la légende" ?
Le 1er juillet à 18h30 à La Villette dans le cadre de l'exposition Napoléon co-organisée par Grand Palais - RMN (Officiel), la Fondation pour la Mémoire de l'Esclavage vous propose une carte blanche entre histoire, musique, art et culture, pour faire entrer le Tout-Monde dans le bicentenaire de Bonaparte.
Une soirée animée par Florence Alexis, avec des performances live de mélissa laveaux et Jean D'Amérique, et des échanges avec Miranda Spieler, historienne , Alejandro Gomez, historien, Carlo A. Célius, historien, Christelle Lozère, historienne de l’art
Et des vidéos de Shirley Bruno et Gaël Faye
Gratuit sur réservation : https://billetterie.villette.com/spectacle?lng=1&id_spectacle=10008344

Découvrir des objets du patrimoine africain au Musée d'aquitaine ou au Muséum de la Rochelle dans des conditions extra e...
24/06/2021

Découvrir des objets du patrimoine africain au Musée d'aquitaine ou au Muséum de la Rochelle dans des conditions extra et mener une enquête sur leur histoire ! Il reste quelques places!

Découvrir des objets du patrimoine africain au Musée d'aquitaine ou au Muséum de la Rochelle dans des conditions extra et mener une enquête sur leur histoire ! Il reste quelques places!

Des lions comme des danseuses, Dimanche , la première! Ah quel Bonheur! Bravo à vous!
22/06/2021

Des lions comme des danseuses, Dimanche , la première! Ah quel Bonheur! Bravo à vous!

YEEEEEEESSSS!
16/06/2021

YEEEEEEESSSS!

YEEEEEEESSSS!

Et avec les beaux jours de nouveaux projets démarrent.  Voici tout d'abord  "cycle moi l'histoire / l'exposition colonia...
17/05/2021

Et avec les beaux jours de nouveaux projets démarrent. Voici tout d'abord "cycle moi l'histoire / l'exposition coloniale de 1931"
1er séance ce mercredi à 17h. Jeunes franciliens, Inscrivez vous par ce formulaire en ligne sur le formulaire suivant : https://forms.gle/PKfza3XyivdvKYe29!

Et avec les beaux jours de nouveaux projets démarrent. Voici tout d'abord "cycle moi l'histoire / l'exposition coloniale de 1931"
1er séance ce mercredi à 17h. Jeunes franciliens, Inscrivez vous par ce formulaire en ligne sur le formulaire suivant : https://forms.gle/PKfza3XyivdvKYe29!

17/05/2021

LUTTES AFRICAINES
Invité par le Goethe-Institut de Paris et la Fondation Heinrich Böll, Arno Bertina sera demain en conversation avec Bénédicte Savoy autour du combat africain pour récupérer ses œuvres d’art (Afrikas Kampf um seine Kunst), et de leur ouvrage respectif sur ce sujet paru en allemand. Entretien modéré par Michaela Wiegel en ligne à 19h30 https://www.vhs-goerlitz.de/programm/politik-gesellschaft-umwelt.html?action[0]&action[1]&action[2]&action[3]&action[4]&action[5]&action[6]&action[7]&action[8]&action[9]&action[10]&action[11]&action[12]&action[13]&action[14]&action[15]&action[16]&action[17]&action[18]&action[19]=course&courseId=595-C-21F21504&rowIndex=0&fbclid=IwAR3Xws0NF-2tzZXl2fVysp8AwBhTG9pqvo4zNggxElUEbFyAXdNpviN6so8

Image : © Matteo Maillard

03/05/2021
Mobiles Mémoires#4

"Après les abolitions de la traite atlantique : vies d'esclaves et de domestiques en Europe du sud", Alter Natives invite ANTÓNIO DE ALMEIDA MENDES*, pour une web conférence captivante!

26/04/2021

[AGENDA]

Musée d’histoire et de société, le musée d’Aquitaine participe cette année encore à de nombreux événements autour des commémorations sur les mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions. Et même si le musée est fermé, plusieurs rendez-vous en ligne sont prévus au programme :

• Jeudi 29 avril à 18h30, le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA organise une conférence : « L’Europe face à ses héritages coloniaux. Perspectives de Berlin » conférence de Margareta von O

Pour y participer, il vous suffit d’envoyer un mail à l'adresse suivante : [email protected]

Cet événement se déroule dans le cadre de l’exposition “Memoria : récits d’une autre Histoire”. Avec le soutien du Goethe-Institut Bordeaux et de l'Institut des Afriques.

• Jeudi 6 mai à 16h, la Rencontre #29 : Comment décoloniser l'espace public ? se tiendra en live depuis la bibliothèque du musée. Plus d’infos : http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/fr/evenement/journees-de-la-memoire-table-ronde-en-live-comment-decoloniser-lespace-public Institut des Afriques Forum urbain Université Populaire de Bordeaux

• Vendredi 7 mai à 20h30, l’association La Clameur, podcast social club organise une masterclass “Apprendre l’histoire autrement”, dans le cadre de l’événement La Couleur des Rues. Aux côtés de F***y Cohen Moreau, le musée présentera les moyens de médiation qu’il met en œuvre pour donner à comprendre l’histoire au plus grand nombre. Plus d’infos sur : http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/fr/evenement/journees-de-la-memoire-sur-zoom-apprendre-lhistoire-autrement-le-podcast-comme-objet

• Enfin, mardi 11 mai à 19h, Fabienne Kanor présentera une performance artistique “Le corps de l'histoire” diffusée en avant-première sur notre page Facebook, suivie d’un échange avec l’écrivaine et réalisatrice en live. Plus d’infos : http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/fr/evenement/journees-de-la-memoire-performance-le-corps-de-lhistoire-de-fabienne-kanor

Ces trois dernières manifestations sont organisées dans le cadre des Journées de la Mémoire soutenues par la Ville de Bordeaux.

Photo © Vincent Noclin
Fondation pour la Mémoire de l'Esclavage Bordeaux ma ville Mission Égalité, diversité, citoyenneté - Mairie de Bordeaux

Photos from AJ+ français's post
21/04/2021

Photos from AJ+ français's post

Photos from Musée d'Orsay's post
13/04/2021

Photos from Musée d'Orsay's post

⌛️Le premier film de Mobiles Mémoires 2020 à Nantes est en ligne sur notre internet ! Vous retrouverez dans l'article un...
01/04/2021
Mobiles Mémoires 2020 Nantes – Alternatives

⌛️Le premier film de Mobiles Mémoires 2020 à Nantes est en ligne sur notre internet !

Vous retrouverez dans l'article une petite explication du séjour puis le travail réalisé par nos participants :

Le Procès enterré

En mars 1931 un procès se tient à Nantes impliquant 14 inculpés d’un mouvement d’insurrection de Cayenne. Défendus par un avocat anticolonialiste Gaston Monnerville ils seront tous acquités.
Fatoumatou et Ramatoulaye Drame, Dieriétou CIssokho et Océane Wery questionnent par ce court-métrage l’effacement mémoriel de cet événement et son écho dans les manifestations récentes Guyannaises.

Mobiles Mémoires 2020 Nantes 18 mars 2021 Par Emmanuelle cadet Le séjour culturel de Nantes a eu lieu du 25 au 31 octobre 2020. Il était prévu préalablement en 2019 et a réuni 14 jeunes franciliens âgés de 16 à 20 ans. L’équipe qui a accompagnée ce séjour était composée d’AINHOA GO...

Adresse

5, Rue De La Révolution
Montreuil
93100

Informations générales

Notre siège social est à Paris (10, rue Fessart 75019) mais nos bureaux actuellement à Montreuil!

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Alter Natives publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Alter Natives:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Montreuil

Voir Toutes