Songhoi Ganda Borey

Songhoi Ganda Borey SONGHAY GANDA BOREY est une association qui a été créé le 10 janvier 2017 par tous les adhérents.

Fonctionnement normal

05/09/2020

SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA VEUT RECUPERER LA REVOLUTION POPULAIRE MALIENNE
On imaginait Soumeylou Boubèye MAÏGA (SBM) au fond de sa chambre, avec un chapelet implorant Dieu de lui pardonner tout le tort qu’il a causé au peuple malien. Au lieu de cela, SBM encouragé par la France, la seule puissance qui colonise en plein 21ème siècle, veut revenir sur la scène de crime pour tuer à nouveau le phœnix malien qui est en train de renaitre de ses cendres.
On se rappelle de SBM dans les années 1990, directeur de la SE, mettre en place son réseau d’agents dressés pour servir ses intérêts propres. L’adjoint de la DGSE (nommé à ce poste en 2016) en est un pur produit. Ce n’est point un secret de dire qu’il finance régulièrement les voyages de ce dernier avant même qu’il soit en poste en Belgique. Et c’est évidemment sur intervention de SBM qu’il a été nommé à ce poste, dans le seul but d’avoir en retour les notes de renseignement que SBM vend aux chancelleries française et américaine.
On se rappelle également que la trentaine d’avions de l’armée malienne tous opérationnels sous Moussa TRAORE a été clouée au sol sous le règne du président Alpha O. KONARE. Nos avions de chasse avaient été utilisés pour interdire le survol du territoire malien à un avion de transport français qui quittait le Sénégal pour le Tchad, pour la simple raison qu’il n’avait pas d’autorisation. A cette époque, l’armée malienne disposait également de radars et de missiles sol-air de marque russe très performants. Curieusement, SBM nommé ministre de la défense sous le second mandat de AOK a fait démonter les radars avant de les détruire et fait incendier les missiles sol-air dans les zones de Kati et Koulikoro et fait clouer l’aviation au sol.
Plus tard, en 2013, les militaires français de l’opération Serval, reçus à la base de Sénou, ont volé toutes les pièces des avions maliens pour s’assurer qu’ils ne voleront plus.
C’est pendant la même année que SBM repris du service comme ministre de la défense de IBK. 70 milliards ont été immédiatement décaissés du trésor public pour équiper l’armée. Curieusement, la priorité sera accordée aux effets d’habillement et la protection balistique au détriment de la puissance de feu réclamée par les soldats déployés sur le terrain. Des fournisseurs chinois avaient été retenus pour livrer les commandes. Mais, SBM informe les services français qui font remonter l’information au président François HOLLANDE qui, à son tour, appelle IBK pour le mettre en demeure de donner le marché à des entreprises françaises sous le prétexte « qu’aucun chinois n’est mort pour libérer le Mali ». SBM recevra sa part d’argent lors d’un séjour dans un hôtel parisien. Personne n’aurait su cette affaire si celui qui apportait l’enveloppe d’argent ne s’était pas fait arrêter par un service français, puis immédiatement libéré après l’intervention d’un service de renseignement.
C’était dans les habitudes de HOLLANDE d’appeler IBK chaque soir pour lui donner la conduite à tenir. On ne sait pas si Paris exigeait de IBK que l’ordre du jour du conseil des ministres lui soit envoyé pour validation comme ca se passe en Côte d’ivoire, mais parfois c’était sur des sujets sans importance, comme les entretiens sur les mauvaises notes des stagiaires maliens à l’école de l’air en France. HOLLANDE a également demandé à IBK de virer le général DEMBELE, chef de cabinet du ministère de la défense, qui lors d’une visite à Moscou a livré une interview à une télé russe au cours de laquelle il a dit que « le Mali est un partenaire stratégique de la Fédération de Russie ». A son retour de Russie, le pauvre DEMBELE a été convoqué durant 3 journées successives à Koulouba, sermonné et viré de son poste.
En fin 2013, SBM a aidé les Français à se débarrasser du général Yamoussa CAMARA, chef d’état-major particulier du président de la République pour sa position jugée anti-française. Le sale boulot fut confié à un juge d’instruction (présentement en poste dans une ambassade malienne) qui se rendait chaque soir à la résidence de l’ambassadeur de France et qui n’avait pas qualité à instruire le dossier. Il était connu de tous que le général CAMARA était ministre au moment des faits fallacieux qui lui étaient reprochés et qu’il était justiciable de la Haute cour de justice. Le général a évidemment été ciblé pour avoir livré des interviews dans lesquelles il a dénoncé les liens entre les forces françaises et le MNLA. Sa proximité professionnelle avec la première institution, sa carrure imposante au sein de l’armée, sa vision stratégique et l’influence qu’il avait sur les autres chefs militaires ont convaincu Paris de le mettre en tête de liste des personnalités à abattre. La publication des points de vue du général CAMARA et le fait de citer ses positions lors des débats en Occident ont coûté la prison à Tariq RAMADAN.
Après son passage à la défense, SBM a multiplié les contacts et les débriefings avec les services français à Paris dans le but d’affaiblir IBK et d’obliger ce dernier à le réengager comme secrétaire général du gouvernement. Ce qui fut fait.
En fin décembre 2017, la France presse IBK de dégager le premier ministre Abdoulaye Idrissa MAÏGA et de nommer SBM à sa place. La raison est que AIM à travers l’imam Mahmoud DICKO était à deux doigts de convaincre Iyad Ag GHALI d’arrêter la lutte armée. Dans ce cas, la France n’aurait plus sa raison d’être au Mali.
Aussitôt nommé premier ministre, SBM rompt les négociations avec Ansardine et crée des groupes armés dans le centre avec le soutien des DGSE française et malienne. Il parvint à convaincre l’adjoint du chef d’état-major particulier de la présidence, qui venait de faire valoir ses droits à la retraite, de s’impliquer dans la création de milices d’auto-défense dans la région de Mopti. Ainsi, l’insécurité créée dans le centre est d’une part un prétexte pour le maintien des troupes françaises qui ont vocation à rester « 100 ans dans le Sahel » comme l’ont dit les autorités françaises, et d’autre part une occasion pour la force Barkhane d’explorer les richesses minières du centre du Mali par sa base militaire de Gossi où des dizaines d’engins d’exploration minière ont été envoyés.
Africa Kibaru tenu par un fils de SBM a choisi de ne pas parler de ceux qui ont commis des crimes dans le centre, notamment son parrain.
Depuis le 29 août 2020, SBM multiplie les déclarations et les rencontres dans le but de se refaire une nouvelle santé politique. Il propose une forte implication de la France et des Etats-Unis dans la transition, pays dont il est l’agent.
Que Dieu sauve le Mali des griffes de SBM, le nègre de maison de la France qui tente de récupérer la révolution malienne, comme elle l’a fait après la crise de 2012.
A titre de rappel, la France avait fait un deal avec une partie des acteurs du mouvement démocratique des années 1990. Elle devait soutenir le renversement de Moussa TRAORE tandis qu’eux, une fois au pouvoir devaient détruire l’armée et le système éducatif afin de favoriser le retour de la puissance coloniale. En 2012, les militaires de la junte dirigée par Amadou Haya SANOGO étaient censés mettre un terme au règne des démocrates nègres de maison. Mais, ils ont commis l’erreur de neutraliser Cheick Modibo DIARRA parce que ce dernier les empêchait de puiser dans les caisses de l’Etat, en ignorant qu’en contrepartie, il leur servait de bouclier contre les agents français nés maliens. Cela a ouvert un boulevard à Dioncounda TRAORE qui a repassé le témoin aux mêmes acteurs du mouvement démocratique des années 1990 qui avaient détruit le pays. Ils comptent refaire le même coup pour que le Mali demeure une néo-colonie française, juste pour faire des voyages à Paris.
La France a peur de déguerpir l’unique zone d’influence qui lui reste dans le monde (le Sahel). C’est pourquoi, elle a infiltré Kati, manipule certains hommes politiques, écoute les communications de personnalités importantes, invite régulièrement des maliens à dîner pour les faire parler, après avoir déployé des nègres de maison pour lui apporter des informations. Malheureusement pour la France, le compte à rebours de son retrait du Mali a commencé.
Ni SBM, ni Soumaïla CISSE qu’elle va bientôt libérer et utiliser comme plan B ne pourront la sauver. Elle s’en ira du Sahel comme elle a plié ses bagages du Proche et Moyen-Orient pour avoir été égoïste et suivi bêtement la politique américaine.

25/08/2020
totale.com

DANS LES COULISSES DU COUP D’ÉTAT DU 18 AOÛT 2020 : QUAND LE GÉNÉRAL MOUSSA DIAWARA POIGNARDE IBK DANS LE DOS AFIN DE BÉNÉFICIER D’UNE IMMUNITÉ TOTALE.COMMENT LE SORT DE L’ANCIEN PRÉSIDENT A T-IL ÉTÉ DÉFINITIVEMENT SCELLÉ ?

Après des mois de contestations socio-politiques, la journée du 18 août 2020 a été l'épilogue d'une crise latente dans notre pays.Le régime IBK balayé par un coup d'état sans effusion de sang, un grand vent de soulagement souffla sur le pays.

UNE TRÈS FORTE IMPLICATION DU GÉNÉRAL MOUSSA DIAWARA DANS LA CHUTE DE L'ANCIEN PRÉSIDENT IBRAHIM BOUBACAR KEITA CONTRE UNE IMMUNITÉ

Depuis la publication du dernier rapport des experts de l'ONU sur l'implication du général Moussa Diawara dans le trafic de drogue au Mali, l'ancien président IBK, très ébranlé, avait décidé de remplacer le directeur de la sécurité d'état par un officier supérieur de la gendarmerie.La décision devait être entérinée au conseil des ministres du mercredi 19 août 2020.Selon une source confidentielle, ayant appris sa révocation et profitant du malaise général dans le pays, le général Moussa Diawara a approché le colonel de garde Sadio Camara pour renverser le régime en contrepartie d'une immunité totale pour lui et une protection pour sa famille.Il faut rappeler que le général Moussa Diawara avait fait sortir toute sa famille du pays la semaine d'avant le coup d'état à destination de Dubai.

UNE RÉUNION DE SÉCURITÉ AU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SUR L'INITIATIVE DU GÉNÉRAL MOUSSA DIAWARA.

Pour tendre un piège à plusieurs officiers supérieurs, le directeur de la sécurité d'état le général Moussa Diawara a initié la tenue d'une réunion de défense le mardi 18 août à 9H au ministère de la défense .Les officiers supérieurs et généraux en poste ont tous été conviés à cette réunion pour pouvoir les arrêter .La source confirme que c'est le général Moussa Diawara qui a demandé au général Dahirou Dembélé ministre de la défense de convier le colonel Hassimi Goita et la force spéciale à venir sécuriser la réunion au ministère de la défense.Une fois arrivés sur place, le colonel Hassimi Goita et sa troupe ont procédé à l'arrestation sans résistance de l'ensemble des officiers dont le général Dahirou Dembélé ministre de la défense.

L'ANCIEN PRÉSIDENT IBK ET SOM PREMIER MINISTRE CERNÉS DANS LA RÉSIDENCE PRÉSIDENTIELLE DE SEBENINKORO

Parallèlement à la stratégie utilisée au ministère de la défense, la résidence de Sebenikoro a été cernée par une partie de la force spéciale du colonel Goita sur initiative du même général Moussa Diawara qui a instruit à la garde présidentielle d'autoriser la présence au domicile du président de la république des éléments lourdement armés du colonel Goita .Il a été également instruit à l'aide de camp de Boubou Cissé en la personne de Siné Doucouré colonel de gendarmerie d'abandonner le premier ministre sans sécurité au domicile du président IBK avant leurs arrestations.

A CE JOUR, AUCUNE RECHERCHE N'EST LANCÉE POUR RETROUVER LE GÉNÉRAL MOUSSA DAIWARA PLANQUÉ EN LIEU CONNU PAR LA JUNTE MILITAIRE AU POUVOIR

Il ressort de nos investigations au camp Soundjata à Kati qu'aucune recherche n'est en cours pour l'arrestation du général Moussa Diawara directeur de la sécurité d'état du Mali.Des indiscrétions au camp Soundjata de Kati confirment que la position du général Moussa Diawara est connue des acteurs du coup d'état et qu'il se rendra de son chef au moment opportun mais ne souhaite pas être gardé au même endroit que les autres détenus dont l'ancien président Ibrahim Boubacar Keita.S'agissant du saccage du domicile et des champs du général Diawara, plusieurs sources confirment que c'est l’œuvre des éléments incontrôlés de la Forsat qui avaient l'habitude d'assurer la sécurité de ces lieux.Plusieurs officiers de la garde remontent que c'est aussi le général Moussa Diawara qui est à l'origine de l'arrestation de son cousin le général Oumar Ndaou chef d'état major particulier de l'ancien président IBK mais aussi du général Abdramane Baby chef d'état major adjoint des forces armées maliennes.

APRES LES ARRESTATIONS AU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE,KARIM KEITA EST ALERTÉ PAR UNE SOURCE VENANT DE KATI

Après l'arrestation des hauts gradés au ministère de la défense, Karim Keita a été alerté par un élément de Kati,il informa son frère par la suite. selon plusieurs autres sources, l'épouse de l'ex président a demandé à tout le monde de fuir, malheureusement l'ancien président n'a pas eu le temps, sa maison étant encerclée par la force spéciale qui a reçu l'ordre de ne plus laisser personne sortir de la résidence après l'arrivée de l'ancien premier ministre Boubou Cissé dont la garde a rebroussé chemin.

Africa-Kibaru

19/07/2020

*Voici la charte de TRANSITION POLITIQUE que le M5-FRP propose pour la reconstruction du Mali*

La transition politique se donnera comme objectif l'avènement de la 4em République ,la gestion rigoureuse des biens de l'État et la résolution rapide des crises sociales et de la crise multidimensionnelle.

Elle permet d'associer toutes les sensibilités politiques,sociales ,syndicales et culturelles à la gestion du Mali.

Les grandes lignes seront entre autres :

1_ la réduction du budget de fonctionnement à la présidence de la République , à la primature et au niveau des organes législatifs.

2_ la dissolution du Conseil économique social et culturel, de la haute cour de justice , du haut conseil des collectivités territoriales, la dissolution des assemblées régionales et des conseils de cercles .

3_ pendant la transition politique tous les fonctionnaires des collectivités territoriales prendront le statut des fonctionnaires de l'État .

4_ la loi 04-051 portant organisation de la défense nationale sera mis intégralement en application pour permettre à l'État de procéder à la réquisition conformément à la loi qui va instituer la mise en place d'un comité interministériel de défense sous la responsabilité de la primature.

5 _ le service de la sécurité d'État va disparaitre pour éviter les confusions, la Défense opérationnelle du territoire appelé DOT se chargera de tous les renseignements militaires et sécuritaires.

6_ les membres des organes législatifs auront le 1/3 des indemnités parlementaires .

7_ il n'y aura pas d'immunité parlementaire ni ministériel la justice malienne fera son travail dans l'indépendance totale.

8_ la transition politique organisera un dialogue social pour résoudre les revendications syndicales de façon harmonieuse et en fonction de la convention de la convergence de la CEDEAO .

9_ le gouvernement de transition politique procédera à l'audit des dettes du Mali, de l'Audit du patrimoine de l'État , de l'audit de l'or du Mali et de l'audit des fonds d'aide au développement.

10 _ la transition politique va accélérer le processus de financement des 800 projets financés par la BAD et autres.

11 _ la transition politique travaillera sur l'opérationnalisation des nouvelles régions créées en plus des cercles et des communes et procéder à un recensement géographique et la création de base de données à tous les niveaux.

12 _ Une base de données de tous les jeunes diplômés sans emploi et de toute la jeunesse Malienne .

13_ la transition politique mettra en place des agences de développement régional pour la planification des contrats plans dans toutes les régions pour appuyer la nouvelle forme de décentralisation sur la base des réalités de chaque région.

14_ la transition politique créera les conditions pour une école publique pour tous et de qualité et des services de santé de qualité permettant la prise en charge de tous les maliens du président de la République au citoyen lambda.

15_ la transition politique traitera la question de l'accord d'Alger et les problèmes de la région de Mopti et de Kayes .

16_ la transition politique mettra des mécanismes de protection de la presse malienne et accordera un financement de taille à la presse privée et publique .
Il s'agit de toute la presse écrite,orale et en ligne .

17_ À la fin de la transition politique le Mali aura une armée républicaine institutionnalisée et les groupes d'auto défense vont disparaitre. le Mali aura également un organe unique de gestion des élections,un fichier électoral purgé des tares , une nouvelle constitution qui diminuera considérablement le pouvoir du nouveau président et détacher la gestion de l'administration des emprises politiques, le peuple sera impliqué dans la gestion du pays à travers une nouvelle société civile et la pratique politique respectera à des normes pour rehausser et moraliser la vie politique.
Les ressources de l'État seront réparties de façon équitable .

La commission politique du cadre de réflexion stratégique pour le changement "CRSC" membre du M5-RFP

Adresse

IDF
Bobigny
93000

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Songhoi Ganda Borey publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Songhoi Ganda Borey:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Bobigny

Voir Toutes

Commentaires

Songhoi. Est vaste. Est cultive réveiller les songhoi
Salutations sincères aux songhoi.
السلام عليكم ورحمه
Songhaï ganda borey wa hire bani aga armey nda ai weimey
Stop au franc CFA avant toute chose!
GAO