Pour la Renaissance de la Federation du Mali

Pour la Renaissance de la Federation du Mali Informations de contact, plan et itinéraire, formulaire de contact, heures d'ouverture, services, évaluations, photos, vidéos et annonces de Pour la Renaissance de la Federation du Mali, Organisation à but non lucratif, [email protected], Argenteuil.

Fonctionnement normal

04/04/2021

Le Mali peut s’enorgueillir d’un passé prestigieux. Les origines du Mali remontent à l’empire du Ghana
(VIIIe au XIe siècle) < (Le VIIIe siècle commence le « 1er janvier 701 » et finit le « 31 décembre 800 » / Le IXe siècle commence le « 1er janvier 801 » et finit le « 31 décembre 900 »),
dont le territoire recouvrait la majeure partie du Mali et de la Mauritanie actuels. Le pays s’identifie également à l’empire du Mali (XIIIe siècle) < (Le XIIIe siècle commence le « 1 janvier 1201 » et finit « le 31 décembre 1300 »),
à l’empire songhaï (XVe siècle) < (Le XVe siècle commence le « 1er janvier 1401 » et finit le « 31 décembre 1500 »)
et aux royaumes bambara et peul (XVIe et XIXe siècle) < (Le XVIe siècle commence le « 1er janvier 1501 » et finit le « 31 décembre 1600 » / (Le XIXe siècle commença le « 1er janvier 1801 » et finit le « 31 décembre 1900 »).

21/08/2019

Il y a soixante ans jour pour jour, la Fédération du Mali éclatait sous la mésentente de ses principaux initiateurs. Modibo et Senghor respectivement représentants du Soudan et du Sénégal n'étaient parvenus à un accord. Depuis les deux pays font chemin opposé dans la méfiance et la pauvreté.

11/11/2018

Il ne suffit pas de dire unité, pour qu'elle se fasse. Une saine volonté et un courage à toute épreuve, sont ses fondements.

Le colonisateur a bien manœuvré. Par exemple, Félix Houphouët-Boigny, fervent opposant au travail forcé avant l’indépend...
01/09/2018
Cheikh Hamidou Kane : « L’Afrique n’existe plus, elle a été dépossédée de son espace »

Le colonisateur a bien manœuvré. Par exemple, Félix Houphouët-Boigny, fervent opposant au travail forcé avant l’indépendance, représentait une menace pour la France. Il s’était allié aux communistes français au Parlement, où il siégeait comme représentant de la Côte d’Ivoire. Il a commencé à mener un combat qui aurait pu aboutir à une guerre aussi meurtrière qu’en Algérie ou au Vietnam. Les Français l’ont alors retourné en lui promettant la présidence d’une Côte d’Ivoire autonome. Il a reçu les premiers honneurs à Paris en acceptant un strapontin de ministre d’Etat. Puis, en octroyant l’indépendance séparément aux treize territoires membres de l’AOF [Afrique occidentale française] et de l’AEF [Afrique équatoriale française], le colonisateur a fait disparaître des ensembles qui auraient pu servir de base à l’édification des Etats-Unis d’Afrique. Les Africains se sont laissés prendre au piège. Vous écrivez toujours ?
Je travaille à un projet qui me tient à cœur depuis un moment. Je veux retracer l’épopée de l’empire du Mali fondé par Soundjata Keïta. Elle a donné naissance à la charte du Mandé. J’aimerais rappeler cette page d’histoire à la jeunesse africaine et au monde. J’ai réuni autour du projet des artistes comme Youssou Ndour, des intellectuels, des écrivains, des griots traditionnels ressortissants de l’espace de l’ancien empire du Mali. Je veux faire un film d’animation avec des effets spéciaux pour illustrer l’univers mystique de l’empereur Soundjata Keïta. Selon la tradition, il avait des pouvoirs magiques comme le don d’ubiquité. Il pouvait être à plusieurs endroits en même temps. J’ai vu quelques films, dont récemment Black Panther, qui m’ont fait penser que cela était faisable.Vous avez aimé Black Panther ?J’ai adoré l’idée d’un royaume africain puissant avec ses propres paradigmes. La voix de Baaba Maal [chanteur sénégalais] est parfaitement utilisée. Maintenant que je vais mieux, j’espère pouvoir aller au bout de mon projet.
Extrait de l'entretien de Cheikh Hamidou Kane
Suivez le lien pour lire la suite ! https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/08/31/cheikh-hamidou-kane-l-afrique-n-existe-plus-elle-a-ete-depossedee-de-son-espace_5348682_3212.html

L’auteur sénégalais de « L’Aventure ambiguë », 90 ans, revient sur l’histoire contemporaine du continent, marquée par des questionnements et des tourments identitaires.

16/07/2018

Quand j'ai suffisamment compris pourquoi nos pays sont dans de piteux état et les conséquences ayant abouti à la ridicule situation qui est la nôtre, j'ai cessé d'être fier. Je me suis aussi abstenu de revendiquer une quelconque nationalité des pays au sud du Sahara, bien que j'en dispose une pour faire valoir juste un statut juridique et éventuellement la possibilité de voyager. Mon identité me sert à exercer mon droit d'homme dans un environnement où tout semble régi dans du papier. Cette identité créée de toute pièce dans l'espoir d'y confiner des peuples sans perspective ni possibilité d'évolution, existe pour être à la disposition d'autres peuples mieux organisés. Nous en vivons les conséquences, depuis les pseudos indépendances. Nous formons dans nos pays des communautés, qui ne sont pas si antagoniques que cela, mais qui en donnent l'air à cause du manque de personnalité de ceux ayant la charge de les guider. Le comportement d'un leader qui manque de personnalité, de caractère et de moral, rejaillit inévitablement sur la vie du peuple. Quand on se hasarde à mettre en question l'existence même de ces agrégats de peuples sans volonté ni courage à changer en eux ce qui représente et incarne le frein à toute évolution à tout essor, voilà que les biens-pensants sortent du bois pour vous rappeler à l'ordre que « les communautés ne sont pas prêtes à amorcer ce changement, ou le contexte ne permet pas à une communauté de s'effacer pour une autre ». L'on préfère le statu quo, qui apparemment profite à ceux qui sont à la manette. Pendant ce temps autour de nous le progrès est visible, et on se contente de la stagnation voyant et préférant les entreprises étrangères s'enrichir sur nos terres. Une situation qui crée de grandes disparités. Ceux qui n'ont pas le pouvoir politique mais le convoitent, trouvent en, un mobile d'exister. En attendant qu'ils arrivent au pouvoir, on sent dans leur discours leur proximité avec le peuple. Comme on le sent et voit, tous ceux qui occupent l'espace politique africain aujourd'hui, n'ont pas le remède du progrès de notre continent, parce qu'ils ne disposent pas de programmes pour. Les Africains ont besoin d'unité effective pour exister valablement, on raille le concept, mais il n'y a pas d'alternative. Toutefois, quand on évoque l'unité, il ne faut pas espérer que tous les pays africains l'acceptent, il s'agit de peuples qui souhaitent vraiment en finir avec cette infirmité congénitale qui les paralysent devant tout et à tous les niveaux. En finir avec nos faiblesses, c'est de rompre avec le système de gouvernance appliqué sous nos cieux, c'est aussi faire disparaître ces Etats dont nous avons hérités et en créer d'autres ou Un sur des bases saines et claires pour tous. Dire qu'il n'y a pas de solution, c'est de manquer à sa vocation d'humain, dont l'esprit lui insuffle toutes sortes d'idées.

22/09/2017

L'indépendance du Soudan le 22 septembre 1960 le Mali actuel et celle du Sénégal le 4 avril de la même année, sont la conséquence de l'éclatement de l'éphémère fédération du Mali. Ces deux pays étaient le noyau dur de cet ensemble qui regroupait aussi la Haute Volta, l'actuel Burkina entre autres. Ils avaient décidé de faire chemin à part, mais leur trait commun aujourd'hui est le sous-développement. Sans oublier les velléités séparatistes de groupuscules au Sénégal et au Mali. Joyeuse indépendance tout de même à la république du Mali qui fête ses 57 ans de souveraineté internationale !

Partisan infatigable pour l'unité africaine, Kwamé Nkrumah, s'en est allé il y a 45 ans laissant un continent orphelin d...
27/04/2017
27 avril 1972: Décès de Kwame Nkrumah

Partisan infatigable pour l'unité africaine, Kwamé Nkrumah, s'en est allé il y a 45 ans laissant un continent orphelin de plus en plus écartelé. Puisse son combat se perpétuer et porter ses fruits ! Paix à ton âme Azefio !

Militant pour l'émancipation du Ghana et premier président du pays ainsi que figure anticoloniale et panafricaine majeure, Kwame Nkrumah n'aura eu de cesse de tenter de rapprocher l'intelligentsia africaine de la diaspora et celle du continent. Préfigurant des grands questionnements sur l'Afrique de...

09/04/2017
Senegaal gu jëkk

Le jour de la capitulation des Africains concernés par la Fédération du Mali à l'hôtel Matignon Paris. Depuis cette date les Africains n'ont jamais cessé de s'éloigner de l'Union qui leur fera sans doute le plus grand bien. Et pourquoi pas en finir avec de la faiblesse à tous les niveaux. Mais c'est en tirant des leçons de ce genre que nous reviendrons à la raison qu'il n'y a d'alternative à l'unité.

Le 18 janvier 1960 à l'hôtel Matignon à Paris s’ouvrent les négociations pour l’indépendance de la Féderation du Mali, qui vont aboutir le 4 avril, Fête nationale du Sénégal.

Source vidéo: Institut national de l'audiovisuel.

09/04/2017

En Afrique, ce ne sont pas les solutions de développement qui manquent, mais un manque ahurissant de courage chez ceux qui en ont la responsabilité de gestion. Voilà un continent où tout reste à faire, mais où rien ne se fait à l'attention des Africains. Un continent où on semble marcher à l'envers. Mais, ne nous y trompons pas, le schéma actuel, profite aux couards responsables. La médiocrité caractérisant leur démarche est le signe qu'ils ne sont pas ambitieux, or, pas d'ambition pas de progrès.

03/04/2017

La pire chose que nous devons nous éviter, est que les autres décident et font à notre place par procuration. Or, après l'impérialisme occidental, il est à craindre une autre forme de capitulation des États africains face à l'offensive de l'Empire du milieu.

Quand l'impérialisme reconnaît son incapacité à vivre sans les autres qu'il dénigre tant. Tout doit être restitué !
25/03/2017
Le Bénin réclame à la France ses objets royaux

Quand l'impérialisme reconnaît son incapacité à vivre sans les autres qu'il dénigre tant. Tout doit être restitué !

Le Bénin réclame officiellement la restitution par la France d'objets royaux tels que les trônes, statues et bijoux pillés au 19ème siècle lors de la colonisation et actuellement exposés au musée du Quai Branly. De son côté, le ministère des affaires étrangères argue de son bon droit :  "Les...

Il y a cinquante deux ans Malcolm X tombait sous les balles des traitres de la cause noire. Il fut grand et le restera d...
21/02/2017
21 février 1965: Assassinat de Malcolm X

Il y a cinquante deux ans Malcolm X tombait sous les balles des traitres de la cause noire. Il fut grand et le restera dans nos cœurs. Paix à son âme !

Leader reconnu pour la qualité de ses discours et sa maîtrise de l'art oratoire aussi bien que pour ses idées considérées comme radicales, Malcolm X est l'une des figures incontournables de l'Histoire noire dont le parcours aura inspiré plusieurs générations d'intellectuels, d'artistes et de militan...

19/02/2017
Dramane Diawara

Léopold Sedar Senghor chantre de la négritude.

Interview du poète noir français Monsieur Léopold Sédar Senghor.
Quelle différence faites vous entre la négritude et le Panafricanisme?

11/12/2016
AroundMali

On ne cesse de découvrir sur notre passé. Particulièrement celui du Mali.

La "#Déclaration des #chasseurs du #Mandé" vs. la #Declaration #Universelle des #Droits de l'#Homme " : A la limite de l'imposture!

« Mandé Donso Kalikan » ou « Mandé Basigui Kan » ou la proclamation de l’acte fondamental du Mandé prononcée à Dagajalan « à l’adresse des 12 parties du monde » comme le transcrit le texte.
Ce texte constitutionnel, a été édicté avant le 12ème siècle et est anterieure à la "#Charte de #Kouroukanfouga. Il ne comprend que 7 articles énoncés autour des thèmes comme l’égalité, les droits et devoirs civiques et de citoyenneté et se rapproche encore une fois de la déclaration universelle des droits de l’homme dont elle est antérieure.

Déjà dans son article 1er, le texte traite Du Respect de la vie et de l’égalité entre les hommes, je cite :

« Les chasseurs déclarent : Toute vie (humaine) est une vie. Il est vrai qu'une vie apparaît à l'existence avant une autre vie, mais une vie n'est pas plus "ancienne", plus respectable qu'une autre vie, de même qu'une vie n'est pas supérieure à une autre vie »
Autrement dit : « une vie est plus vieille (antérieure) à une autre vie, mais une vie n’est pas supérieure à une autre vie », tout comme une civilisation ou une race ne saurait être supérieure à une autre tout en préconisant la préséance basée sur le droit d’ainesse..

Dans le 2ème article, le texte traite de certaines règles de comportement et interdits à caractère civique et social, des civilités régissant la communauté, basées sur les rapports sociaux et interpersonnels, le respect de l’autre, sans restriction géographique. D’où un autre caractère universel qui s’ouvre à tout « semblable ».
On y fait également référence à la divinité sans nommer expressément, mais l’emploi du pronom indéfini « on » marque à mes yeux la conciliation que les auteurs du texte cherchent avec les « douze coins du monde » pour mieux se plier aux principes d’universalité à travers ce passage (Dieu) « nous a crée avec la faculté de penser, de réfléchir, de créer et de procréer, de faire ce que ‘on veut, sans pour autant nuire à autrui ». Malgré, les limites des libertés individuelles sont fixées dans le texte comme pour reprendre l’autre : « ma liberté s’arrête là où commence celle des autres ».

Le 3ème article traite des #Responsabilités et des #Devoirs des #Citoyens

Le troisième article de la "Déclaration des chasseurs du Mandé" traite des devoirs et responsabilités civiles, de l'#éducation en ces termes :
« Les chasseurs déclarent :
Que chacun veille sur son prochain,
Que chacun vénère ses géniteurs,
Que chacun éduque comme il se doit ses enfants,
Que chacun "entretienne", pourvoie aux besoins des membres de sa famille ».

Le 4ème article traite de la Patrie et de la citoyenneté en affichant une légitimité tirée du peuple
Il traite également de patriotisme, de la patrie en général, de la sauvegarde de l'intégrité territoriale, de la sécurité des personnes et des biens à titre individuel, collectif et institutionnel, comme nous le retrouvons dans toutes les constitutions contemporaines!

Dans l’énoncé de son 5ème article, le texte abolit l'Esclavage et le déclare cela comme maux contre l'humanité tout comme la Faim et la Guerre
Ainsi, on nous expose de manière explicite Trois Maux « Universels » comme handicap à tout épanouissement et développement communautaire, économique, qui à postériori font apparaître la promotion implicite d’autres Valeurs et Principes Universels :
• La lutte contre la faim envisage une promotion et une valorisation du Travail avec une priorité sur les métiers de la terre car : « Un Homme qui a Faim, n’est pas un homme Libre »
• En réponse à la Guerre, le texte met ses valeurs et principes de Travail et de Justice au service de la paix
• A l’esclavage il oppose la promotion du droit et de la Justice

En y regardant de plus près tous ces trois concepts, il est de la responsabilité de l’état nation de lutter contre ces fléaux pour permettre une harmonie sociétale épanouissante, équilibrée et juste.

Trois grandes valeurs ressortent de l’analyse de ces trois grands maux à savoir :
• La valorisation du #Travail avec une priorité pour la chasse et les métiers de la terre pour lutter contre la Faim et la Sècheresse
• La promotion de la #Paix et de la #Justice sociale pour éviter la Guerre
• La valorisation des droits individuels et collectifs en réponse à l’abolissement de l’Esclavage.

Ensuite, l’article 6 revient sur le Bannissement de l’esclavage, de toute forme d’esclavage (économique, sociale, culturelle, physique ou même raciale…) pour en faire le pire des trois maux.

Le dernier article montre la force des expériences ancrées dans la conscience collective comme repère comme le montre l'expression "les gens d'autrefois nous disent". Il se positionne entre libertés fondamentales de la personne, la déclaration universelle des droits de l'homme et la prétention (fondée) à l'universalité :
« Les gens d'autrefois nous disent :
"L'homme en tant qu'individu fait d'os et de chair, de moelle et de nerfs, de peau recouverte de poils et de cheveux, se nourrit d'aliments et de boissons ;
Mais son "âme", son esprit vit de trois choses :
 Voir qui il a envie de voir,
 Dire ce qu'il a envie de dire �
 Et faire ce qu'il a envie de faire ;�
Si une seule de ces choses venait à manquer à l'âme humaine,�
Elle en souffrirait�, et s'étiolerait sûrement.
"�En conséquence, les chasseurs déclarent :�
Chacun dispose désormais de sa personne,�
Chacun est libre de ses actes,�
Chacun dispose désormais des fruits de son travail.�
Tel est le serment du Mandé à l'adresse des oreilles du monde tout entier".
Ce dernier traite de la Liberté fondamentale accordée à tout homme… C’est la proclamation des libertés individuelles et collectives transcrite par la présente déclaration que d’autres dans le Mandé ont transcrit par : « Chacun est libre de ces actes dans le respect des interdits de sa patrie » et précédé dans le texte par un énoncé à valeur d’argumentaire : « l’être humain ( …) vit d’aliment et de boisson, mais son âme vit de trois choses :
1. Voir les personnes qu’elle aime
2. Dire ce qu’elle a envie de dire
3. Et faire ce qu’elle a envie de faire…
Si l’une de ces trois choses venait à manquer, l’âme souffrirait ».
Il traite également de la prétention universelle du serment car le serment des chasseurs se veut « serment à vocation universelle et conquérante ») quand il est énoncé « à l’adresse des 12 parties du monde »

Pour revenir à la déclaration Universelle des Droits de l’Homme, qui, dans son préambule, reconnait la dignité humaine comme constituant le fondement de la liberté individuelle et collective, de la justice et de la paix dans le monde.
Nous retrouvons d’ores et déjà les trois principes et valeurs de base du texte fondamental édictés par les chasseurs du Mandé au XIIème siècle en « Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme » comme le stipule le texte.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.
Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.
« Le progrès social (est appelé) à instaurer de meilleures conditions de vie »
L’ambition universelle de ces textes est clairement exprimé à travers « L'Assemblée générale (qui) proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations…»
Les 30 articles qui composent cette déclaration dite universelle des Droits de l’Homme reprennent en substance les mêmes Principes, Règles et Valeurs énoncés dans la « Déclaration des Chasseurs du Mandé » ou « Mandé Donsow Kasikan » et seulement en partie certains aspects non exclusifs de la Charte dite du Mandé. Parmi ceux-là nous citerons : Le Travail, La Paix, La Justice sans occulter les libertés individuelles et collectives.
La grande différence notoire est le fait que la fameuse Déclaration Universelle des Droits de l’Homme fait allusion à des thèmes et faits d’actualité comme les termes liés aux libertés contemporaines, à la nationalité, à la personnalité et la responsabilité juridique…

Boubou Doucouré , extrait de "Essai sur nos textes anciens".

Adresse

[email protected]
Argenteuil
95100

Téléphone

+33758503810

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Pour la Renaissance de la Federation du Mali publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Pour la Renaissance de la Federation du Mali:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Argenteuil

Voir Toutes