MODEF Le MODEF revendique une agriculture rémunératrice, solidaire, durable et responsable Le MODEF est un syndicat agricole de défense des petits et moyens exploitants familiaux.
(3)

Il est important de veiller au maintien d’une agriculture rémunératrice, solidaire, durable, responsable et créatrice d’emplois sur les territoires ruraux. Le MODEF revendique des prix rémunérateurs garantis pour toutes les productions, un encadrement des marges de la grande distribution grâce au coefficient multiplicateur, une interdiction de la spéculation sur les matières premières agricoles ..

Il est important de veiller au maintien d’une agriculture rémunératrice, solidaire, durable, responsable et créatrice d’emplois sur les territoires ruraux. Le MODEF revendique des prix rémunérateurs garantis pour toutes les productions, un encadrement des marges de la grande distribution grâce au coefficient multiplicateur, une interdiction de la spéculation sur les matières premières agricoles ..

Fonctionnement normal

NOUVELLE PAC MAIS VIEILLE RECETTELe ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé lors du Conseil supérieur d...
15/07/2021

NOUVELLE PAC MAIS VIEILLE RECETTE

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé lors du Conseil supérieur d'orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO) ses orientations générales pour le Plan Stratégique national (PSN) le 13 juillet 2021.

La PAC 2023-2027 n’a pas tiré les enseignements des échecs de 60 ans de libéralisme avec la suppression de centaines de milliers d’emplois à la production tous les ans, la sous-rémunération chronique des paysans et la multiplication des spéculations sur les matières premières agricoles opérées par des traders.

Le MODEF regrette le non-plafonnement des aides directes, le désengagement de l’État sur le paiement redistributif, il restera à 10 % sur les 52 premiers hectares et le refus de mettre en place un paiement pour les petits producteurs.

La seule avancée de cette nouvelle PAC est la mise en place d’une aide couplée pour les maraichers. À la demande du MODEF, le plancher a été baissé à 0,5 ha et le plafond à 3 ha. Nous rappelons que la France importe la moitié de ses besoins dans ce secteur. L’augmentation des aides couplées végétales vont dans le bon sens pour atteindre une autonomie protéique sur les exploitations agricoles. Le MODEF a réclamé et a été entendu sur la réactivation de l’aide couplée pour les mélanges légumineuses et graminées.

Le MODEF est favorable à la création de l’aide à l’UGB bovine, le ministre a choisi de recourir à la 4e méthode mêlant le type racial et le genre (sexe et âge). Les critères retenus sont les suivants : une aide à l’UGB de plus de 16 mois, une garantie sur les 40 premiers UGB, un plafond à 120 UGB et un taux de chargement à 1,4. Les montants alloués à l’UGB : 104 euros de base pour les bovins allaitants et 57 euros pour les non allaitants. Le Syndicat des Exploitants Familiaux approuve le seuil de la garantie afin de préserver les petites et moyennes exploitations d’élevage sur le territoire.

Le MODEF acte d’inclure toutes les exploitations dans les éco-régimes cependant il désapprouve d’inclure la HVE niveau 3 au même niveau que l’Agriculture biologique. Les montants unitaires des éco-régimes seront de 54 euros pour le niveau de base et 76 euros pour le niveau supérieur. Enfin un bonus sera cumulable avec les voies de certification et pratiques à partir de 6 % de haies présentes sur les terres arables et sera doté d’une enveloppe de 40 millions d’euros par an.

Le MODEF continue à se battre pour une agriculture rémunératrice à taille humaine et répartie sur l’ensemble des territoires, transmissible aux générations futures.

Angoulême, le 15 juillet 2021,
Le Président du MODEF National,
Pierre THOMAS

NOUVELLE PAC MAIS VIEILLE RECETTE

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé lors du Conseil supérieur d'orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO) ses orientations générales pour le Plan Stratégique national (PSN) le 13 juillet 2021.

La PAC 2023-2027 n’a pas tiré les enseignements des échecs de 60 ans de libéralisme avec la suppression de centaines de milliers d’emplois à la production tous les ans, la sous-rémunération chronique des paysans et la multiplication des spéculations sur les matières premières agricoles opérées par des traders.

Le MODEF regrette le non-plafonnement des aides directes, le désengagement de l’État sur le paiement redistributif, il restera à 10 % sur les 52 premiers hectares et le refus de mettre en place un paiement pour les petits producteurs.

La seule avancée de cette nouvelle PAC est la mise en place d’une aide couplée pour les maraichers. À la demande du MODEF, le plancher a été baissé à 0,5 ha et le plafond à 3 ha. Nous rappelons que la France importe la moitié de ses besoins dans ce secteur. L’augmentation des aides couplées végétales vont dans le bon sens pour atteindre une autonomie protéique sur les exploitations agricoles. Le MODEF a réclamé et a été entendu sur la réactivation de l’aide couplée pour les mélanges légumineuses et graminées.

Le MODEF est favorable à la création de l’aide à l’UGB bovine, le ministre a choisi de recourir à la 4e méthode mêlant le type racial et le genre (sexe et âge). Les critères retenus sont les suivants : une aide à l’UGB de plus de 16 mois, une garantie sur les 40 premiers UGB, un plafond à 120 UGB et un taux de chargement à 1,4. Les montants alloués à l’UGB : 104 euros de base pour les bovins allaitants et 57 euros pour les non allaitants. Le Syndicat des Exploitants Familiaux approuve le seuil de la garantie afin de préserver les petites et moyennes exploitations d’élevage sur le territoire.

Le MODEF acte d’inclure toutes les exploitations dans les éco-régimes cependant il désapprouve d’inclure la HVE niveau 3 au même niveau que l’Agriculture biologique. Les montants unitaires des éco-régimes seront de 54 euros pour le niveau de base et 76 euros pour le niveau supérieur. Enfin un bonus sera cumulable avec les voies de certification et pratiques à partir de 6 % de haies présentes sur les terres arables et sera doté d’une enveloppe de 40 millions d’euros par an.

Le MODEF continue à se battre pour une agriculture rémunératrice à taille humaine et répartie sur l’ensemble des territoires, transmissible aux générations futures.

Angoulême, le 15 juillet 2021,
Le Président du MODEF National,
Pierre THOMAS

Le MODEF Corrèze organise un méchoui et buvette le samedi 31 juillet 2021 à 12 h 00, suivi des "Ateliers de l'Agricultur...
08/07/2021

Le MODEF Corrèze organise un méchoui et buvette le samedi 31 juillet 2021 à 12 h 00, suivi des "Ateliers de l'Agriculture Familiale".

Les deux agneaux sont ceux d'un de nos adhérents, spécialement préparés pour l'occasion.

Ces ateliers sont des groupes de réflexions ouvert à tous, autour de controverses agricoles telles que "L'agriculture doit-elle être subventionnée" ou bien "les circuits-courts sont-ils une solution pour l'agriculture ?"

Nous sommes à la recherche de bénévoles durant la veille pour la préparation de la journée et le lendemain, pour sa tenue. Envoyez nous un message au 06 59 38 60 10 (animateur) pour nous donner un coup de main =)

Pensez à réserver le repas au numéros indiqués et à partager l'événement. Nous vous attendons nombreux !!!

Le MODEF 19

Le MODEF Corrèze organise un méchoui et buvette le samedi 31 juillet 2021 à 12 h 00, suivi des "Ateliers de l'Agriculture Familiale".

Les deux agneaux sont ceux d'un de nos adhérents, spécialement préparés pour l'occasion.

Ces ateliers sont des groupes de réflexions ouvert à tous, autour de controverses agricoles telles que "L'agriculture doit-elle être subventionnée" ou bien "les circuits-courts sont-ils une solution pour l'agriculture ?"

Nous sommes à la recherche de bénévoles durant la veille pour la préparation de la journée et le lendemain, pour sa tenue. Envoyez nous un message au 06 59 38 60 10 (animateur) pour nous donner un coup de main =)

Pensez à réserver le repas au numéros indiqués et à partager l'événement. Nous vous attendons nombreux !!!

Le MODEF 19

Vidéo de la manifestation sur le GEL à Avignon, le 25 mai 2021. Le compte n'y est pas ! 4 milliards d'euros sont nécessa...
05/06/2021
Gel - Le compte n'y est pas ! - MODEF

Vidéo de la manifestation sur le GEL à Avignon, le 25 mai 2021.

Le compte n'y est pas ! 4 milliards d'euros sont nécessaires pour sauver les filières touchés par cet évènement climatique.

N'hésitez pas à partager cette vidéo et vous abonner sur la chaîne YouTube.

L'équipe du MODEF

https://youtu.be/i86yI6gj5Ac

Manifestation organisée par le MODEF (Mouvement de défense des exploitants familiaux) le 25 mai 2021 à Avignon, devant la préfecture. Le milliard d'euros pro...

27/05/2021
Manifestation GEL - L'enveloppe est insuffisante - 25 mai 2021

Le MODEF s'est mobilisé et a manifesté ce 25 mai 2021 à Avignon. . Le gel d'avril à causé de lourds dommages aux agriculteurs et à leurs production. Pour les agriculteurs concernés, l'enveloppe est insuffisante pour y faire face.

Extrait de France 3 PACA

PAC : LE COMPTE N’Y EST PAS POUR LES PETITES FERMESLe ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation vient d’annoncer lo...
21/05/2021

PAC : LE COMPTE N’Y EST PAS
POUR LES PETITES FERMES

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation vient d’annoncer lors du Conseil supérieur d'orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO) du 21 mai 2021 les grandes orientations de la PAC pour la période 2023-2027.

Le gouvernement a voulu stabiliser « la Ferme France » au détriment des petites structures. Le plafonnement des aides était pour le MODEF un moyen à la fois d’assurer une justice sociale et de permettre la souveraineté alimentaire. Il aurait permis de lutter contre l’agrandissement des exploitations, de diversifier les productions et de créer de la valeur ajoutée notamment dans les zones intermédiaires.

Le MODEF regrette le désengagement de l’État sur le paiement redistributif, il restera à 10 % sur les 52 premiers hectares. L’augmentation de cette enveloppe aurait favorisée une Agriculture à taille humaine et plus nombreuse sur les territoires.

L’abandon de l’aide pour les petits exploitants n’encouragera pas le renouvellement des générations. Cependant, l’enveloppe dédiée à l’installation des jeunes augmente dans le premier et second pilier.

D’autre part, le MODEF s’inquiète de la baisse de la vache allaitante à hauteur de 4 % et a demandé au ministre d’être vigilant sur les critères (plafonnement à 100 UGB et dégressivité) pour les petits élevages. Il réclame une aide de 200 € pour les 50 premiers UGB et 90 € pour les suivants.

En ce qui concerne les éco-régimes, le MODEF désapprouve d’inclure la HVE 3 pour la certification. L’éco-régime doit permettre la rémunération des services rendus par les agriculteurs pour le maintien ou la mise en place de pratiques agronomiques favorables sur leurs surfaces agricoles et reconnues par leurs bénéfices.

Le MODEF acte le soutien couplé aux protéines, l’aide couplée au maraichage, le maintien de l’ICHN, le doublement de l’aide à la conversion bio et l’aide à l’UGB notamment pour aider les éleveurs laitiers.

Le Syndicat des Exploitants Familiaux continuera à amender sur l’aide à l’UGB et l’aide au maraichage pour faire un outil au service des paysans.

Angoulême, le 21 mai 2021,
Le Président du MODEF National,
Pierre THOMAS

PAC : LE COMPTE N’Y EST PAS
POUR LES PETITES FERMES

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation vient d’annoncer lors du Conseil supérieur d'orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO) du 21 mai 2021 les grandes orientations de la PAC pour la période 2023-2027.

Le gouvernement a voulu stabiliser « la Ferme France » au détriment des petites structures. Le plafonnement des aides était pour le MODEF un moyen à la fois d’assurer une justice sociale et de permettre la souveraineté alimentaire. Il aurait permis de lutter contre l’agrandissement des exploitations, de diversifier les productions et de créer de la valeur ajoutée notamment dans les zones intermédiaires.

Le MODEF regrette le désengagement de l’État sur le paiement redistributif, il restera à 10 % sur les 52 premiers hectares. L’augmentation de cette enveloppe aurait favorisée une Agriculture à taille humaine et plus nombreuse sur les territoires.

L’abandon de l’aide pour les petits exploitants n’encouragera pas le renouvellement des générations. Cependant, l’enveloppe dédiée à l’installation des jeunes augmente dans le premier et second pilier.

D’autre part, le MODEF s’inquiète de la baisse de la vache allaitante à hauteur de 4 % et a demandé au ministre d’être vigilant sur les critères (plafonnement à 100 UGB et dégressivité) pour les petits élevages. Il réclame une aide de 200 € pour les 50 premiers UGB et 90 € pour les suivants.

En ce qui concerne les éco-régimes, le MODEF désapprouve d’inclure la HVE 3 pour la certification. L’éco-régime doit permettre la rémunération des services rendus par les agriculteurs pour le maintien ou la mise en place de pratiques agronomiques favorables sur leurs surfaces agricoles et reconnues par leurs bénéfices.

Le MODEF acte le soutien couplé aux protéines, l’aide couplée au maraichage, le maintien de l’ICHN, le doublement de l’aide à la conversion bio et l’aide à l’UGB notamment pour aider les éleveurs laitiers.

Le Syndicat des Exploitants Familiaux continuera à amender sur l’aide à l’UGB et l’aide au maraichage pour faire un outil au service des paysans.

Angoulême, le 21 mai 2021,
Le Président du MODEF National,
Pierre THOMAS

MANIFESTATION NATIONALE DU MODEFMARDI 25 MAI À 14H DEVANT LA PRÉFECTURE DU VAUCLUSE BOULEVARD LIMBERT À AVIGNONLe MODEF ...
20/05/2021

MANIFESTATION NATIONALE DU MODEF
MARDI 25 MAI À 14H DEVANT LA PRÉFECTURE DU VAUCLUSE BOULEVARD LIMBERT À AVIGNON

Le MODEF organise une manifestation nationale mardi 25 mai 2021 pour alerter le gouvernement sur l’insuffisance de l’enveloppe liée à l’épisode de gel. En effet, celui-ci a été très dévastateur au mois d’avril pour la viticulture, l’arboriculture et le maraîchage touchant 10 régions sur 13.

Le Premier Ministre a annoncé dans l’Hérault à Montagnac la création d’un fonds de solidarité exceptionnel d’un milliard d’euros. Pour le MODEF, cette enveloppe est insignifiante car les dégâts provoqués par ce gel printanier sont colossaux et estimés à 4 milliards d’euros. L’État n’est pas à la hauteur de cette catastrophe ! Dans le département du Vaucluse, les pertes globales sont estimées entre 380 et 540 millions d’euros, dans l’Hérault à 200 millions d’euros et dans le Lot et Garonne à 250 millions d’euros.

Par ailleurs, l’État nous a affirmé ne pas pouvoir indemniser au-delà de 40 % le montant des pertes subies afin d’être en conformité avec la réglementation européenne et les traités internationaux de commerce (OMC).

Le MODEF exige :
- Une revalorisation du fonds de solidarité exceptionnel à 4 milliards d’euros,
- Une aide d’urgence à l’hectare à hauteur de 80 % des pertes subies,
- Une augmentation de l’enveloppe d’urgence par l’État,
- La prise en charge par l’État des cotisations sociales,
- Le retour de la taxe additionnelle à 11 % pour le FNGRA.

Le MODEF appelle l’ensemble des producteurs à se joindre à notre manifestation ce mardi 25 mai 2021 à 14h devant la Préfecture du Vaucluse Boulevard Limbert à Avignon.

Angoulême, le 20 mai 2021,
Le Président du MODEF National,
Pierre THOMAS

MANIFESTATION NATIONALE DU MODEF
MARDI 25 MAI À 14H DEVANT LA PRÉFECTURE DU VAUCLUSE BOULEVARD LIMBERT À AVIGNON

Le MODEF organise une manifestation nationale mardi 25 mai 2021 pour alerter le gouvernement sur l’insuffisance de l’enveloppe liée à l’épisode de gel. En effet, celui-ci a été très dévastateur au mois d’avril pour la viticulture, l’arboriculture et le maraîchage touchant 10 régions sur 13.

Le Premier Ministre a annoncé dans l’Hérault à Montagnac la création d’un fonds de solidarité exceptionnel d’un milliard d’euros. Pour le MODEF, cette enveloppe est insignifiante car les dégâts provoqués par ce gel printanier sont colossaux et estimés à 4 milliards d’euros. L’État n’est pas à la hauteur de cette catastrophe ! Dans le département du Vaucluse, les pertes globales sont estimées entre 380 et 540 millions d’euros, dans l’Hérault à 200 millions d’euros et dans le Lot et Garonne à 250 millions d’euros.

Par ailleurs, l’État nous a affirmé ne pas pouvoir indemniser au-delà de 40 % le montant des pertes subies afin d’être en conformité avec la réglementation européenne et les traités internationaux de commerce (OMC).

Le MODEF exige :
- Une revalorisation du fonds de solidarité exceptionnel à 4 milliards d’euros,
- Une aide d’urgence à l’hectare à hauteur de 80 % des pertes subies,
- Une augmentation de l’enveloppe d’urgence par l’État,
- La prise en charge par l’État des cotisations sociales,
- Le retour de la taxe additionnelle à 11 % pour le FNGRA.

Le MODEF appelle l’ensemble des producteurs à se joindre à notre manifestation ce mardi 25 mai 2021 à 14h devant la Préfecture du Vaucluse Boulevard Limbert à Avignon.

Angoulême, le 20 mai 2021,
Le Président du MODEF National,
Pierre THOMAS

Commission des affaires économiques : Tables rondes sur la réforme de la politique agricole commune - Mercredi 19 mai 20...
19/05/2021
Commission des affaires économiques : Tables rondes sur la réforme de la politique agricole commune - Mercredi 19 mai 2021

Commission des affaires économiques : Tables rondes sur la réforme de la politique agricole commune - Mercredi 19 mai 2021

- Tables rondes sur la réforme de la politique agricole commune : • « Le contexte : le point de vue de députés au Parlement européen » (9h30-10h30) : M. Éric Andrieu (groupe de l’alliance progressiste des socialistes et démocrates) (en attente de confirmation), M. Jérémy Decerle (group...

Adresse

14 Boulevard D'Aquitaine
Angoulême
16000

Téléphone

0545910049

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque MODEF publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à MODEF:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Angoulême

Voir Toutes

Commentaires

SVP LES AMI(E)S, HESITEZ PAS A FAIRE TOURNER, ça peut p'têtre intéressé du monde!! Comme y'a quand même de bonnes nouvelles et projets, dans ces périodes hard, nous finalisons avec mon pote Seb Cranet , l'achat d'un terrain et grand gîte sur la petite commune de Valdrome (drôme, 800 metres d'altitude), en pleine nature dans le Haut Diois. Nous ouvrirons dès avril 2021 et faisons de ce lieu, à la fois un gite d'accueil de tourisme (familles, groupes etc...) et de différents projets : séjours adaptés pour handicapés, formations, projets culturels, festivals et bien sûr un nouveau lieu de créations et d'inventions pour Les Colporteurs de Rêves ! Un lieu superbe, dans un magnifique secteur très préservé, propice au repos, au rando, au vélo, aux baignades... Capacité de 23 couchages ou un peu plus, dans de jolies chambres avec salle bain indépendantes, terrain de 4500 m2, ruisseau, piscine, terrasse pour l'apéro... Et bien sur, on fait des prix cools pour les connaissances! Si tu veux te faire une idée plus précise, tu trouveras au-dessous le site internet de l'ancien proprio, avec ses propres coordonnées, on met tout ça à jour d'ici peu, en attendant si besoin d'infos, contacte moi par messenger ou au 06 50 87 45 82. Sois forts, à bientôt dans la Drôme ! https://www.gitedetarsimoure.com/ AURELIEN ETIEVENT est le fils de mes amis.....peut être pour une réunion...??? ou des vacances...!!!!
La FNSEA salue ce mercredi sur franceinfo "la possibilité d'avoir des travailleurs étrangers sur les exploitations agricoles en pleine récolte", car c'est une main-d'oeuvre "formée". Le ministre de l'Agriculture a annoncé que les saisonniers agricoles européens munis d'un contrat de travail pourront rejoindre les exploitations françaises "dans les jours qui viennent", mais en respectant une quatorzaine sur les exploitations. Pour y arriver, la FNSEA promet un accompagnement.......
OPÉRATION FRUITS ET LÉGUMES DE FRANCE PESTICIDES : LA SOLUTION NE PEUT-ÊTRE QUE MONDIALE La condamnation de MONSANTO démontre clairement que le règlement du problème de l’utilisation des produits phytosanitaires ne peut pas se traiter uniquement au niveau franco-français. Depuis plus d’un demi-siècle les firmes internationales dictent leurs règles et ont organisé la production agricole en fonction de leurs seuls intérêts financiers en créant des besoins et faisant des agriculteurs des consommateurs forcés de produits chimiques. DIFFICILE D’APPORTER UNE SOLUTION IMMÉDIATE Le re**rd prit aujourd’hui dans la recherche pour trouver des solutions alternatives aux molécules à risque ainsi que des variétés de plantes résistantes aux maladies et parasites est tel qu’il est très difficile d’apporter une solution immédiate. Dans tous les cas la solution définitive pour rompre avec les produits chimiques ne peut être que mondiale sous peine de créer un cercle vicieux qui se retournerait contre les consommateurs français et les agriculteurs. AUGMENTATION AUTOMATIQUE DES IMPORTATIONS En effet, la réduction unilatérale de l’utilisation de certaines molécules et la diminution globale des produits phytosanitaires en France uniquement vont faire baisser automatiquement la production agricole et augmenter les importations qui représentent déjà 40% des besoins. Sachant que l’ensemble des importations de fruits et légumes est directement concerné par des traitements chimiques interdits en France et sont donc naturellement dangereux pour les consommateurs ou pour l’environnement dans leurs lieux de production. Le MODEF portera ce débat avec les Parisiens et interpellera le gouvernement lors de sa rentrée politique le MERCREDI 22 AOUT A PARIS en organisant une vente géante place de la Bastille et banlieues. Raymond GIRARDI Vice-Président du MODEF Tel : 06 87 66 26 66
Bonjour vous qui êtes exploités. Savez vous qu'en Provence l'UIMH83 incite ses membres restaurateurs à acheter de la viande ne provenance d'Allemagne !! C'est une honte !! Ce syndicat de droite critique notre grèves des cheminots !!! Moi je suis retraité et je suis pas un nanti !!! Mais moi jeux de la viande Française !!! Des petites visites à ces établissements seraient bien pour informer les consommateurs !! Ici à CARNOULES dans le var le Restaurant Le Castel Fleuri est dans ce cas !!! Moi je n'y mettrai pas les pieds !!!
Astrid Dizy a partagé une publication. 15 avril, 14:10 · Aucun texte alternatif disponible. PCF Charleville-Mézières / Le Carolo voit rouge 15 avril, 10:34 · Il faut que le gouvernement entende la souffrance du monde agricole Franck TUOT et Roger DIZY sont allés au foirail de Rethel à la rencontre des éleveurs. Plus de 70 ont, à cette occasion, signé une pétition du PCF. Celle-ci exige l’adoption le 16 mai prochain de la proposition de loi Chassaigne-Bello (députés PCF) pour la revalorisation des retraites agricoles. Nationalement toutes les signatures recueillies seront portées en délégation au Conseil des ministres le matin du débat parlementaire. Pour leur part, les sénateurs communistes déposeront également, à l’occasion de leur niche parlementaire, une proposition de loi portant revalorisation des retraites agricoles, avec un minimum garanti de 85 % du smic agricole pour une carrière complète. Cette revalorisation est une urgence tant les retraites agricoles sont faibles. Cette proposition de loi a déjà été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale, à l’initiative de deux députés communistes. Elle aurait dû à son tour être adoptée le 7 mars au Sénat, à l’initiative du groupe Communiste. Mais, pour faire obstruction et repousser son application hypothétique à 2020, le gouvernement a procédé à un coup de force, utilisant contre l’avis de tous les groupes du Sénat, l’article 49-3 de la Constitution qui porte la procédure dite « du vote bloqué » lui permettant de court-circuiter le Parlement et de renvoyer ce texte.
roger dizy ancien responsable du modef des ardennes mène actuellement une campagne de signatures pour la revalorisation des retraites agricoles .après la brocante de liart hier c’était au foirail de rethel que les agriculteurs on exprimés leurs mécontentement du coup de force de macron. ↑ Réduire L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air Aucun texte alternatif disponible. L’image contient peut-être : intérieur Franck Tuot a ajouté 4 photos. 1 h · Plus de 70 agriculteurs ardennais ont déjà signé la pétition, les communistes sont en première ligne pour obtenir le maximum de signatures. Ensemble, exigeons l’adoption le 16 mai prochain de la proposition de loi Chassaigne-Bello pour la revalorisation des retraites agricoles Toutes les signatures recueillies seront portées en délégation au Conseil des ministres au matin du débat parlementaire le mercredi 16 mai 2018. Le groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste du Sénat redéposera pour adoption le 16 mai, à l’occasion de sa niche parlementaire, sa proposition de loi portant revalorisation des retraites agricoles, avec un minimum garanti de 85 % du smic agricole pour une carrière complète. Cette revalorisation est une urgence tant les retraites agricoles sont faibles. Cette proposition de loi a déjà été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale, à l’initiative de deux députés du groupe GDR, André Chassaigne député communiste, et Huguette Bello, députée de la Réunion. Elle aurait dû à son tour être adoptée le 7 mars au Sénat, à l’initiative du groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Ecologiste (CRCE). Ce texte avait été adopté à l’unanimité en Commission sénatoriale des affaires sociales. Mais, pour faire obstruction et repousser son application hypothétique à 2020, le gouvernement a procédé à un coup de force le 7 mars, utilisant contre l’avis de tous les groupes du Sénat, l’article 44-3 de la Constitution qui porte la procédure dite « du vote bloqué » lui permettant de court-circuiter le Parlement et de renvoyer ce texte. Le 16 mai, le groupe CRCE du Sénat inscrira à nouveau ce texte à l’ordre du jour du Sénat. Cette fois, il doit être adopté ! Pour empêcher un nouveau coup de force du gouvernement en exigeant l’abandon de l’utilisation de l’article 44-3, le monde agricole et tous ceux qui trouvent indigne le niveau des retraites agricoles doivent se mobiliser. Identifier des personnesIdentifier un lieuAjoutez ce que vous faites ou votre humeur
Astrid Dizy 1 avril, 10:27 · Astrid Dizy Astrid Dizy 18 mars, 17:48 · le coup de force de macron contre les retraités agricoles et la représentation nationale,ne passera pas, les agriculteurs signent en masse la pétition pour une revalorisation a 85 % du smic . roger ,c'est rendu dans un froid glacial sur la brocante de liart et c'est en masse que les agriculteurs signent la pétition si le mouvement de révolte gonfle suffisamment dans tous les secteurs le 16 mai,lors de la représentation du texte en .niche parlementaire par le groupe communistes ,il se peu que macron mis en difficulté,ne réitère pas son coup de force et les agriculteurs verraient leur retraite augmentée de 116 euros avec application immédiate . La revalorisation des retraites agricoles est repoussée à 2020 Les petites retraites agricoles devaient être revalorisées à 85 % du Smic au 1er janvier 2018. Mais le gouvernement d’Édouard Philippe a reporté à 2020 les… OUEST-FRANCE.FR
Combien d 'adhérents dans le Cantal ? Un seul et je le connais....Il n'est jamais sur cette page qui sert à autre chose !